Le parc provincial Algonquin

Document d'information archivé

Le parc provincial Algonquin

ministère des Richesses naturelles

Le parc provincial Algonquin, établi en 1893, est le premier parc provincial qui ait été établi en Ontario. D'une superficie de plus de 760 000 hectares, ce parc est le troisième plus grand parc provincial de l'Ontario. Classé parc naturel, le parc est géré de manière à promouvoir la protection, l'appréciation du patrimoine, les activités récréatives, le tourisme et l'utilisation des ressources. C'est le seul parc provincial de l'Ontario où les activités forestières commerciales sont autorisées.

Les activités qui se déroulent dans le parc sont déterminées par le plan de gestion du parc provincial Algonquin. Ce plan cerne les zones du parc qui orientent les diverses activités qui ont lieu dans le parc. Ces zones sont les réserves naturelles, les zones sauvages, les sites historiques, les zones de milieu naturel, les zones d'aménagement, les zones d'accès et les zones de loisirs et d'utilisation des ressources. La zone de loisirs et d'utilisation des ressources est la plus grande, couvrant 78 pour cent du parc.

Conseil de Parcs Ontario

Le Conseil d'administration de Parcs Ontario est un comité de consultation publique du ministère des Richesses naturelles qui fournit des conseils sur la gestion des parcs provinciaux de l'Ontario, notamment en matière de politiques, de planification et de stratégies commerciales. Le conseil est composé d'un président et de douze membres qui représentent divers intérêts en Ontario.

Agence de foresterie du parc Algonquin

L'Agence de foresterie du parc Algonquin est l'organisme de la Couronne chargé de veiller à la gestion durable des forêts du parc. Elle est aussi responsable de la récolte du bois et de la distribution de produits du bois aux usines dans les collectivités adjacentes au parc. Les activités de l'Agence sont surveillées par un conseil d'administration composé de personnes provenant des environs qui désirent maintenir les valeurs uniques du parc Algonquin pour les générations à venir.

L'Agence de foresterie du parc Algonquin possède des bureaux à Huntsville et à Pembroke.

Les activités récréatives

Le parc Algonquin accueille chaque année près d'un million de personnes venant du monde entier, mais surtout d'Amérique du Nord. Parmi les attractions du parc, on compte des activités connues à l'échelle mondiale, le centre des visiteurs, le musée des bûcherons et le centre d'art. Le parc propose des excursions d'appel au loup, des promenades guidées, des présentations, des promenades spirituelles et une gamme d'activités pour les enfants.

Le parc renferme des centaines de kilomètres de sentiers où l'on peut faire des randonnées pédestres, du vélo de montagne, des randonnées en sac à dos, du ski de fond et des excursions en traîneau à chiens. De plus, il y a de nombreuses zones d'utilisation de jour, des milliers d'emplacements de camping de types divers et plus de 2 100 kilomètres de parcours de canotage. Le parc est aussi doté de quatre stations de recherche, 305 chalets à usage locatif, trois pavillons et six camps de vacances pour adolescents.

Le patrimoine naturel

Avec son vaste territoire intérieur doté de collines couvertes d'érables, de forêts de pins blancs, de crêtes rocheuses, de tourbières à épinette et de milliers de lacs, étangs et cours d'eau, le parc Algonquin abrite une grande variété de plantes et d'animaux sauvages. Le parc renferme plus de 1 000 espèces de plantes, 272 espèces d'oiseaux, 45 espèces de mammifères, 14 espèces de reptiles et 16 espèces d'amphibiens. Le faucon pèlerin, le loup de l'Est et le cisco à mâchoires égales comptent parmi les espèces en péril du parc.

Le parc Algonquin est renommé pour l'observation d'animaux sauvages, notamment des loups de l'Est, des orignaux, des chevreuils, des castors et des ours noirs. Les excursions d'appel au loup - proposées dans le cadre des activités éducatives du parc - donnent l'occasion aux visiteurs d'entendre d'authentiques hurlements de loup à l'état sauvage.

Avec 2 456 lacs dans 19 bassins versants, le parc Algonquin protège le cours supérieur de plusieurs grands réseaux hydrographiques. Lieu réputé pour la pêche à la truite, le parc attire chaque année des milliers d'amateurs de pêche à la ligne. Il abrite plus de 149 lacs qui renferment du touladi et le plus grand ensemble de lacs du monde où se reproduisent naturellement l'omble de fontaine.

Les activités de foresterie

Le parc Algonquin est un parc unique dans le réseau des parcs provinciaux, car les activités de foresterie y sont autorisées depuis que le parc a été établi. Les grandes ressources forestières du parc Algonquin en font une source de bois importante pour l'industrie forestière locale. Le parc fournit plus de 40 pour cent de l'approvisionnement en bois de la Couronne du centre de l'Ontario et environ 2 800 emplois dans la région.

Les activités de foresterie sont autorisées dans la zone de loisirs et d'utilisation des ressources, comme le stipule le plan de gestion du parc. Le plan de gestion forestière de l'Agence de foresterie du parc Algonquin décrit la façon dont ces activités doivent se dérouler. La récolte du bois ne touche que 1,5 pour cent environ de la superficie du parc chaque année.

En 2008-2009, l'Agence de foresterie du parc Algonquin a vendu 20,8 millions de dollars de produits du bois. Le bois du parc Algonquin Park approvisionne surtout 13 usines de bois à Huntsville, Whitney, Madawaska, Pembroke et Rutherglen. Les forêts du parc Algonquin injectent chaque année quelque 134 millions de dollars dans l'économie de l'Ontario.

Contacts Médias

Partager

Tags

Environnement et énergie