Rapport sur la qualité de l'air de l'Ontario en 2011

Document d'information

Rapport sur la qualité de l'air de l'Ontario en 2011

Ministère de l'Environnement

La qualité de l'air de l'Ontario s'améliore

Le rapport sur la qualité de l'air en 2011 marque 41 années de rapport à long terme sur l'état de l'air en Ontario. Il résume les polluants qui affectent actuellement la qualité de l'air de l'Ontario et les tendances à l'échelle de la province.

Dans l'ensemble, les polluants dans l'air ont nettement baissé depuis dix ans, surtout le dioxyde d'azote (NO2), le monoxyde de carbone (CO) et le dioxyde de soufre (SO2) - polluants émis par les véhicules et l'industrie - ainsi que les particules fines (PM2,5), qui proviennent de diverses sources industrielles et des transports, ainsi que de sources naturelles.

L'ozone est un polluant secondaire qui résulte de la réaction chimique entre les oxydes d'azote (NOx), les composés organiques volatils (COV) et le rayonnement solaire. Les moyennes annuelles d'ozone ont augmenté de sept pour cent entre 2002 et 2011.

La pollution transfrontalière, qui vient surtout des États-Unis, cause environ la moitié du smog en Ontario. Les réductions des émissions en Ontario et aux États-Unis ont contribué à faire baisser les concentrations de PM2,5 et d'ozone durant l'été. Les niveaux d'ozone annuels et durant l'hiver augmentent à cause d'une hausse des niveaux d'ozone à l'échelle du globe.

Les émissions en Ontario ont baissé

Les émissions de NOX, de CO et de SO2 continuent de baisser en partie grâce aux mesures que l'Ontario a prises pour améliorer la qualité de l'air, comme la fermeture des centrales au charbon, les règlements sur l'échange des émissions, le contrôle des émissions aux fonderies ontariennes et le programme Air pur Ontario qui réduit la pollution automobile.

Les critères de qualité de l'air ambiant de l'Ontario

En 2011, aucun des critères de qualité de l'air ambiant relatifs au NO2, au CO et au SO2 n'ont été dépassés dans les régions de l'Ontario où l'air ambiant est mesuré.

Les standards pancanadiens

Pour une quatrième année consécutive, le standard pancanadien des PM2,5 n'a pas été dépassé en Ontario. Les mesures sur trois ans du standard pancanadien des PM2,5 affichent une tendance à la baisse entre 2005 et 2011.

Six des 21 lieux désignés étaient conformes au standard pancanadien de l'ozone en 2011. Pour la première fois, Barrie, London, Mississauga et Sudbury respectaient le standard pancanadien de l'ozone. Les mesures sur trois ans du standard pancanadien de l'ozone affichent une tendance à la baisse entre 2005 et 2011.

Contacts Médias

  • Kate Jordan

    Direction des communications

    Kate.Jordan@ontario.ca

    416 314-6666

  • Lyndsay Miller

    Bureau du ministre

    Lyndsay.Miller@ontario.ca

    416 314-6739

Partager