Accès accru au dépistage du cancer du sein pour plus de femmes

Communiqué archivé

Accès accru au dépistage du cancer du sein pour plus de femmes

Le gouvernement McGuinty appuie l'offre de 90 000 examens de plus

Les femmes qui présentent un risque élevé de cancer du sein pourront bientôt profiter d'un meilleur accès aux examens annuels qui peuvent permettre un dépistage précoce du cancer du sein et sauver des vies.

À compter du le 1er juillet 2011, on offrira un examen des seins par IRM et une mammographie de dépistage par année aux femmes de 30 à 69 ans qui présentent un risque élevé de cancer du sein, dans le cadre du Programme ontarien de dépistage du cancer du sein (PODCS), un programme administré par Action Cancer Ontario. Des recherches ont démontré que le recours à ces deux examens constitue le meilleur moyen de dépister le cancer du sein chez les femmes à risque élevé. À l'heure actuelle, le PODCS offre des examens aux femmes de 50 ans et plus. Par conséquent, l'élargissement du programme annoncé aujourd'hui permettra d'offrir 90 000 examens supplémentaires à des femmes à risque élevé.

Lorsque le programme élargi sera en cours, les femmes pourront consulter leur médecin ou leur infirmière praticienne si elles pensent présenter un risque élevé de cancer du sein, et elles seront alors aiguillées vers le PODCS en fonction de critères particuliers, par exemple une prédisposition génétique ou des antécédents familiaux. Le PODCS coordonnera les rendez-vous pour les services, tels les examens des seins par IRM et le counseling sur les tests génétiques, et enverra des rappels aux patientes lorsqu'il sera temps de procéder à d'autres examens.

La décision d'élargir le PODCS repose sur des avis de spécialistes et sur les meilleures preuves médicales et elle fait partie du plan du gouvernement Ontario ouvert sur le monde qui vise à accroître l'accès aux services de santé tout en améliorant la qualité et la reddition de comptes pour les patients.

Faits en bref

  • Il a été démontré que des examens réguliers, une sensibilisation accrue et les traitements améliorés peuvent sauver des vies. En fait, les taux de survie sont à la hausse, et on relève jusqu'à un tiers moins de décès causés par le cancer du sein.
  • À ce jour, le PODCS a permis de réaliser plus de 3,6 millions d'examens et de dépister plus de 19 000 cancers, la plupart à des stades précoces.
  • Depuis octobre 2006, le gouvernement de l'Ontario a financé l'accès à 35 nouveaux médicaments anticancéreux, dont cinq contre le cancer du sein.

Citations

Deb Matthews

«Cette année seulement, près de 9 000 Ontariennes recevront un diagnostic de cancer du sein. Même si nous ne pouvons pas prévenir cette maladie, nous pouvons aider davantage de femmes à la vaincre grâce au dépistage précoce. Grâce au PODCS élargi, plus de femmes - en particulier celles qui présentent un risque élevé de cancer du sein - auront accès à un dépistage régulier qui peut sauver leur vie.»

Deb Matthews

ministre de la Santé et des Soins de longue durée

«L'élargissement du dépistage du cancer du sein chez les femmes qui présentent un risque élevé de cancer du sein tombe sous le sens. Nous savons qu'un dépistage précoce du cancer du sein fournit aux femmes des options de traitement plus efficaces et de meilleures chances de rétablissement complet.»

Dre Linda Rabeneck

vice-présidente, Prévention et lutte contre le cancer, Action Cancer Ontario

Contacts Médias

  • David Jensen

    Division des communications et du marketing

    media@moh.gov.on.ca

    416 314-6197

  • Gabe De Roche

    Bureau du ministre

    416 327-4306

  • Ligne INFO

    Appel sans frais : 1 888-414-4774

    media@moh.gov.on.ca

    GTA : 416-314-6197

  • Pour obtenir des renseignements, appelez la Ligne INFO de ServiceOntario

    (appel gratuit uniquement en Ontario)

    ontario.ca/nouvelles-sante

    1 866 532-3161

Partager

Tags

Gouvernement Santé et bien-être