Des améliorations doivent être apportées aux programmes de santé dentaire gouvernementaux

Communiqué archivé

Des améliorations doivent être apportées aux programmes de santé dentaire gouvernementaux

Selon la Dre King, les programmes doivent accroître leur efficacité, leur efficience et leur portée

Les programmes de santé dentaire de l'Ontario pour les personnes à faible revenu doivent être revus afin d'en améliorer l'efficacité, l'efficience et la portée, selon la médecin hygiéniste en chef de la province.

La Dre Arlene King explique que l'Ontario a réalisé d'importants progrès en offrant des soins dentaires aux Ontariennes et Ontariens à faible revenu, mais que bien des choses restent à faire. Il existe un certain nombre de programmes financés par le trésor public, notamment le Programme de soins dentaires pour enfants (PSDE), Beaux sourires Ontario, Ontario au travail et le Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées. Selon la Dre King, ces programmes constituent un ensemble disparate de services parmi lesquels la population a de la difficulté à naviguer et qui sont difficiles à évaluer en termes de résultats pour la santé réalisés et de rendement du capital investi.

Dans son rapport intitulé La santé buccodentaire - Bien plus qu'une question de carie, la Dre King demande à la province d'envisager l'intégration de ces programmes afin de faciliter pour la population l'accès aux soins nécessaires, au moment opportun.  

La Dre King demande également à la province :

  • de s'assurer que l'ensemble de la population ontarienne a accès à de l'eau potable fluorée;
  • de réviser les modalités de surveillance et d'évaluation des programmes de santé buccodentaire financés par le trésor public;
  • d'assurer un meilleur accès et une meilleure sensibilisation aux services de santé buccodentaire offerts aux membres des Premières nations de l'Ontario.

Faits en bref

  • La carie dentaire est l'une des maladies chroniques les plus courantes et touche 57 % des enfants, 59 % des adolescents et 96 % des adultes.
  • Un Ontarien sur cinq qui n'a pas consulté de dentiste au cours des trois dernières années dit que c'est en raison du coût.
  • Le coût moyen à vie par personne de la fluoration d'une collectivité est inférieur au coût d'une seule obturation dentaire.
  • La maladie dentaire est l'une des principales raisons pour lesquelles les enfants d'âge préscolaire reçoivent une anesthésie générale.

Citations

«En Ontario, nous avons fait des progrès considérables dans la prestation de services dentaires aux personnes pour qui il est difficile de payer de leur poche. Mais les efforts actuellement déployés ne suffisent pas. Il existe des occasions d'améliorer l'efficacité et l'efficience des programmes financés par les deniers publics afin que nous puissions améliorer l'accès aux services de santé buccodentaire pour les Ontariennes et Ontariens.»

Dre Arlene King

médecin hygiéniste en chef de l'Ontario

Contacts Médias

  • Joanne Woodward Fraser

    ministère de la Santé et des Soins de longue durée

    416-314-6197

Partager

Tags

Santé et bien-être