L'Ontario gèle les paiements aux médecins afin d'investir davantage dans les soins communautaires pour les familles et les personnes âgées

Communiqué archivé

L'Ontario gèle les paiements aux médecins afin d'investir davantage dans les soins communautaires pour les familles et les personnes âgées

Le gouvernement McGuinty actualise les indemnités de l'Assurance-santé afin d'améliorer les soins aux patients

L'Ontario va de l'avant avec un véritable gel salarial pour les médecins afin d'investir davantage de nos précieux dollars en santé dans les soins communautaires pour les familles et dans les soins à domicile pour ses nombreuses personnes âgées.

Les patients obtiendront de meilleurs soins de première ligne, notamment un nombre plus grand d'infirmières communautaires, des services à domicile élargis pour au moins 90 000 personnes âgées, et 1 100 médecins de plus, alors que la province actualise les indemnités payées aux médecins pour des services prodigués aux termes du Régime d'assurance-santé de l'Ontario de 11 milliards de dollars.

Les médecins de l'Ontario sont les mieux payés du pays, le médecin moyen facturant 385 000 $ et plusieurs spécialistes facturant deux fois ce montant.

Le gouvernement actualise et rééquilibre les indemnités de l'Assurance-santé afin de mieux tenir compte des pratiques médicales actuelles, des nouvelles technologies et pour éviter les paiements en double. Les pratiques exemplaires démontrent que les médecins sont maintenant souvent capables de travailler plus rapidement et plus efficacement, même si plusieurs indemnités n'ont pas été modifiées pour tenir compte de ces avancées. Voici certaines de ces indemnités :

  • La province dépense actuellement 88 millions de dollars sur les auto-aiguillages -- c.-à-d. l'aiguillage d'un patient vers la propre pratique du médecin pour une intervention supplémentaire qui entraîne par conséquent une facturation supplémentaire. Le paiement pour certains tests de diagnostics comme des rayons X et des ultrasons sera réduit de moitié lorsque le même médecin demande et réalise l'examen.
  • La nouvelle technologie a grandement réduit le temps nécessaire pour 250 examens de radiodiagnostic, notamment les rayons X, les tomodensitogrammes, les IRM et les ultrasons. Afin de tenir compte de ce fait, les indemnités payées pour ces examens seront réduites de 11 % sur quatre ans.
  • La nouvelle technologie a réduit le temps requis pour effectuer une chirurgie de la cataracte de deux heures à aussi peu que 15 minutes. Les indemnités payées aux médecins pour cette intervention seront réduites de 441 $ à 397,75 $.
  • Le temps nécessaire pour réaliser des injections dans l'oeil pour des maladies rétiniennes est maintenant de 30 minutes, alors qu'il était de deux heures il y a dix ans. L'indemnité payée aux médecins pour ce service sera réduite de 189 $ à 90 $ sur quatre ans.
  • Les preuves montrent que les échocardiogrammes précédant une intervention non cardiaque courante n'améliorent pas les résultats des patients. Les médecins effectueront un nombre moins grand de ces examens.
  • Les pratiques exemplaires pour les tomodensitogrammes et les IRM pour une lombalgie révèlent que l'utilisation plus ciblée d'outils de diagnostic permet de mieux soutenir les patients atteints de graves troubles médicaux, comme des infections ou un cancer, et entraîne un traitement plus précoce des patients qui présentent des symptômes moins graves en éliminant des tests de diagnostic non nécessaires.
  • Afin de garantir un accès plus rapide aux soins, une nouvelle indemnité sera ajoutée pour les médecins qui consultent un confrère par l'entremise d'un courrier électronique sécurisé.

Les modifications combinées, en vigueur le 1er avril 2012, devraient entraîner des économies de 338,3 millions de dollars en 2012-2013, ce qui permettra au gouvernement d'investir dans davantage de soins à domicile et d'élargir les services de santé. Le gouvernement continuera à négocier avec les médecins pour améliorer l'accès des patients aux soins, notamment des rendez-vous le jour même ou le lendemain, ainsi que des soins après les heures normales, afin de réduire la pression sur les salles des urgences.

Améliorer les soins aux patients en optimisant la valeur obtenue pour nos dollars en santé fait partie du Plan d'action en matière de soins de santé du gouvernement McGuinty et se fonde sur les gains réalisés dans les soins de santé depuis 2003.

Faits en bref

  • 93 % de la population ontarienne a maintenant accès à un médecin de famille.
  • En Ontario, le médecin moyen facture 385 000 $
  • Plusieurs spécialistes facturent deux fois ce montant et plus de 400 médecins ontariens gagnent maintenant plus de 1 million de dollars par année.

Citations

Deb Matthews

« Nos médecins sont les mieux payés du Canada. Au lieu d'accorder une autre augmentation aux médecins, nous devons leur imposer un véritable gel salarial afin que nous puissions investir dans plus de soins à domicile. Afin de contenir les paiements aux médecins, nous faisons le choix de modifier les indemnités pour les services de médecin afin de tenir compte des avancées technologiques et des preuves médicales les plus récentes sur ce qui aide le plus les patients. »

Deb Matthews

ministre de la Santé et des Soins de longue durée

Contacts Médias

  • David Jensen

    Division des communications et du marketing

    media@moh.gov.on.ca

    416 314-6197

  • Gabe De Roche

    Bureau du ministre

    416 327-4306

  • Ligne INFO

    Appel sans frais : 1 888 414-4774

    media@moh.gov.on.ca

    RGT : 416 314-6197

  • Pour obtenir des renseignements, appelez la Ligne INFO de ServiceOntario

    (appel gratuit uniquement en Ontario)

    ontario.ca/nouvelles-sante

    1 866 532-3161

Partager

Tags

Santé et bien-être