Inspections éclairs visant à protéger les nouveaux et jeunes travailleurs

Document d'information archivé

Inspections éclairs visant à protéger les nouveaux et jeunes travailleurs

ministère du Travail

Dans le cadre de sa stratégie Sécurité au travail Ontario, l'Ontario lance une campagne d'inspections éclair de quatre mois qui ciblera les lieux de travail de l'industrie et des soins de santé ayant de nouveaux et de jeunes travailleurs, afin de prévenir les blessures et les décès. Il s'agit de la cinquième campagne annuelle à l'intention des nouveaux et jeunes travailleurs.  

Renseignements de base

Les nouveaux et jeunes travailleurs de l'Ontario risquent quatre fois plus de se blesser pendant leur premier mois d'emploi que pendant toute autre période.  

D'après le rapport annuel de la Commission de la sécurité professionnelle et de l'assurance contre les accidents de travail, entre 2006 et 2010, 34 jeunes travailleurs, âgés de 15 à 24 ans, ont perdu la vie dans des incidents liés au travail comme des chutes et des incidents comportant des véhicules automobiles et de la machinerie. Parmi les blessures les plus courantes qui étaient liées au travail, citons les entorses et les foulures, les coupures/lacérations/perforations et les ecchymoses/contusions.

Nombre de jeunes travailleurs blessés étaient employés comme vendeurs, préposés au transport ou à l'équipement et ouvriers dans les secteurs de la transformation, de la fabrication et des services publics.

Inspections ciblées

La campagne ciblera :

  • les nouveaux et les jeunes travailleurs âgés de 14 à 24 ans;
  • les nouveaux travailleurs âgés d'au moins 25 ans et qui exercent leur emploi depuis moins de six mois ou qu'on a réaffectés à un nouvel emploi.  

Les nouveaux travailleurs comprennent :

  • toute nouvelle recrue, permanente ou temporaire, y compris les superviseurs, avec ou sans expérience de l'industrie où elle travaille ;
  • les travailleurs actuels affectés à de nouveaux emplois;
  • les travailleurs étudiants, les étudiants des programmes coopératifs ou les apprentis ;
  • les travailleurs saisonniers.

Les inspecteurs du ministère insisteront tout particulièrement sur la sécurité des nouveaux et des jeunes travailleurs dans des lieux comme les magasins au détail, les grossistes, les restaurants, les installations touristiques et de loisirs, les centres de vente de véhicules et de services, les hôpitaux, les maisons de soins infirmiers, les maisons de retraite, les organismes qui offrent des services aux personnes ayant un handicap de développement, les chantiers de construction de bâtiments bas, les municipalités et les lieux de travail liés aux opérations agricoles, à l'exploitation forestière et au transport.

Les inspecteurs vérifieront aussi les lieux de travail comme les terrains de golf, les camps, les agences de placement temporaire, les parcs d'attractions et les lieux de travail menant des activités comme l'aménagement paysager.

Les inspecteurs du ministère cibleront les lieux de travail :

  • ayant une forte incidence de blessures avec interruption de travail parmi les nouveaux et jeunes travailleurs;
  • identifiés comme hautement prioritaires par le ministère;
  • connus pour leurs activités, procédés ou équipement très dangereux;
  • qui ont fait l'objet de plaintes et qui ont de mauvais antécédents de conformité;
  • qui engagent régulièrement ou de façon saisonnière de nouveaux et jeunes travailleurs;
  • que le ministère n'a pas encore visités;
  • qui ne sont pas réglementés.

Les inspections éclair seront axées sur quatre priorités clés :

L'initiation, la formation et la supervision : Les inspecteurs vérifieront si les nouveaux et les jeunes travailleurs reçoivent les renseignements et les directives qu'il leur faut quand ils commencent un nouvel emploi et reçoivent la supervision requise. Par exemple, les nouveaux et les jeunes travailleurs devraient connaître les exigences relatives au Système d'information sur les matériaux dangereux utilisés au travail (SIMDUT). Ils devraient être conscients de leurs droits et de leurs obligations, notamment de leur droit de refuser un travail qui pourrait les exposer, eux ou autrui, à des dangers.  

Âge minimum légal : Les inspecteurs vérifieront si les travailleurs répondent aux exigences relatives à l'âge minimum. Ils doivent être âgés d'au moins :

  • 14 ans pour travailler dans des établissements industriels comme des bureaux, des magasins, des arénas et les zones de service des restaurants; 
  • 15 ans pour travailler dans la plupart des usines, notamment les cuisines des restaurants, les garages d'entretien et de réparation des automobiles, les zones de préparation des fruits et légumes frais et de la viande, les buanderies, les entrepôts, ainsi que les zones d'expédition et de réception des épiceries; et  
  • 16 ans pour travailler dans des opérations d'exploitation forestière ou dans des chantiers de construction.

Systèmes de responsabilité interne : Les inspecteurs vérifieront si on répond, dans le lieu de travail, aux exigences relatives au système de responsabilité interne, telles que les comités mixtes de santé et de sécurité ou les délégués à la santé et la sécurité.

Mesures et méthodes relatives à la sécurité : Les inspecteurs vérifieront si toutes les mesures de sécurité requises sont en place pour prévenir les blessures, notamment :  

  • des pratiques sécuritaires de manutention de tous matériaux qui pourraient être dangereux;
  • de bons espaces de travail et un bon usage des dispositifs mécaniques pour prévenir les blessures musculo-squelettiques et liées à l'ergonomie;
  • des mesures de sécurité pour un équipement particulier, par exemple pour l'utilisation de dispositifs de protection fixés sur les machines;
  • un usage correct des appareils de levage, des échelles et de l'équipement de protection individuel pour prévenir les chutes.

RENSEIGNEMENTS POUR LES JEUNES ET LES NOUVEAUX TRAVAILLEURS


Version PDF - 48 Ko

Contacts Médias

Partager

Tags

Affaires et économie Travail et emploi Lois et sécurité