Une plus grande aide pour les victimes de violence en Ontario

Communiqué archivé

Une plus grande aide pour les victimes de violence en Ontario

Le gouvernement McGuinty élargit la formation offerte aux fournisseurs francophones de services de première ligne

L'Ontario aide les femmes francophones qui sont victimes de violence en élargissant la formation offerte aux fournisseurs francophones de services de première ligne qui travaillent auprès d'elles.

Au cours des trois prochaines années, les intervenantes dans les centres de refuge, les centres d'aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel et les organismes communautaires qui servent les communautés francophones recevront une formation par le biais de séances en tête-à-tête et de nouveaux supports tels le Web et les balados.

Cette formation permettra aux intervenantes d'offrir de meilleurs services et de comprendre les problèmes émergents, notamment les problèmes de santé mentale et de toxicomanie; la violence infligée aux femmes âgées; et la violence subie par les femmes dans des pays ravagés par la guerre.

La formation sera offerte par le biais de l'Institut francophone de formation en matière de violence faite aux femmes d'Action ontarienne contre la violence faite aux femmes d'Ottawa.

Faits en bref

  • L'Ontario accordera un financement supérieur à 800 000 $ sur une période de trois ans pour former 1 800 intervenantes de première ligne.
  • Un financement précédent de l'Ontario a permis de former 1 350 intervenantes de première ligne francophones depuis 2007.
  • Les intervenantes de première ligne offriront des services à environ 45 000 femmes francophones en Ontario, au cours des trois prochaines années.

Ressources additionnelles

Citations

« Grâce à des séances de formation en tête-à-tête, des webémissions, des balados et des initiatives en ligne, les intervenantes de première ligne seront mieux en mesure de soutenir les femmes francophones et leurs enfants, qui sont victimes de violence. »

Laurel Broten

ministre déléguée à la Condition féminine

Madeleine Meilleur

« La formation en français offerte aux intervenantes de première ligne en Ontario constitue une étape importante, car elle garantira l'accès pour les femmes francophones victimes de violence familiale ou à caractère sexuel à des services et à des soutiens dans la langue dans laquelle elles se sentent le plus à l'aise. »

Madeleine Meilleur

ministre déléguée aux Affaires francophones et députée d'Ottawa-Vanier

« Le financement de l'Institut francophone de formation en matière de violence faite aux femmes a permis à Action ontarienne contre la violence faite aux femmes de satisfaire les besoins des femmes francophones susceptibles de devenir victimes de violence. »

Ghislaine Sirois

directrice générale, Action ontarienne contre la violence faite aux femmes

Contacts Médias

  • Julia Goloshchuk

    Minister's Office

    julia.goloshchuk@ontario.ca

    416 212-7159

  • Michel Payen-Dumont

    Communications Branch

    michel.payen-dumont@ontario.ca

    416 314-7010

Partager

Tags

Éducation et formation Francophones Femmes