Déclaration du Premier ministre McGuinty à l'occasion du jour du souvenir

Communiqué Archivé

Déclaration du Premier ministre McGuinty à l'occasion du jour du souvenir

Cabinet du premier ministre

TORONTO, le 11 nov. - Chaque année, à l'occasion des cérémonies du jour du Souvenir, je songe aux coûts énormes de notre liberté. Plus de 1,5 million de Canadiennes et Canadiens ont combattu pendant la Première Guerre mondiale, la Seconde Guerre mondiale et la guerre de Corée. Plus de 110 000 d'entre eux ont fait l'ultime sacrifice sur les champs de bataille. Ces femmes et ces hommes ont choisi la bravoure. Plutôt que d'ignorer la tyrannie et l'injustice à l'étranger, ils ont décidé de traverser l'océan et d'aller se battre pour protéger notre liberté. Nos jeunes militaires ont ainsi franchi une distance énorme, celle qui sépare ceux qui restent immobiles devant la montée des forces du mal et ceux qui passent à l'action pour le bien collectif. Aujourd'hui, ces femmes et ces hommes n'ont plus de leur jeunesse qu'un souvenir. L'âge moyen des anciens combattants de la Première Guerre mondiale est de 102 ans, celui des anciens combattants de la Seconde Guerre mondiale s'élève à 81 ans, et celui des anciens combattants de la guerre de Corée est de 72 ans. Maintenant plus que jamais, il est temps d'écouter nos anciens combattants et d'entendre le récit de leurs brillants exploits. Parce que nous devons nous souvenir. Entre mes études secondaires et universitaires, j'ai travaillé comme préposé aux malades à l'hôpital pour anciens combattants à Ottawa. J'ai eu le privilège de prodiguer des soins de base à des anciens combattants. Il m'a été donné de passer du temps en leur compagnie et d'écouter leur histoire. Ils m'ont inspiré non seulement par la bravoure dont ils avaient fait preuve bien des années auparavant, mais aussi par le courage qui illuminait encore le soir de leur vie. Nous devons rendre hommage à leur valeur à l'occasion de cérémonies et de témoignages. Mais nous devons également les honorer d'une autre manière, dans chaque choix que nous faisons à titre personnel et en qualité d'Ontariens et de Canadiens. Nous devons choisir la sagesse et le courage. Et jamais nous ne devons tenir pour acquis notre liberté de choisir, si chèrement défendue par toutes ces personnes qui ont combattu, parfois au prix de leur propre vie, pour que vos enfants et les miens puissent vivre dans la paix. N'oublions jamais la bravoure de ces Canadiennes et Canadiens. Available in English www.premier.gov.on.caRenseignements: Bureau des médias du Premier ministre, (416) 314-8975