Le premier ministre McGuinty lance un appel à l'unité dans la lutte contre la violence faite aux femmes

Communiqué Archivé

Le premier ministre McGuinty lance un appel à l'unité dans la lutte contre la violence faite aux femmes

Cabinet du premier ministre

Déclaration du premier ministre Dalton McGuinty à l'occasion de la Journée de commémoration et d'action contre la violence faite aux femmes TORONTO, le 5 déc. - Demain, les Canadiens et Canadiennes d'un océan à l'autre se recueilleront à l'occasion de la Journée de commémoration et d'action contre la violence faite aux femmes, en souvenir des 14 jeunes femmes vouées à un brillant avenir qui ont été assassinées le 6 décembre 1989, à l'Ecole Polytechnique de Montréal. Cet acte de violence a changé notre pays pour toujours. Il a bouleversé les parents de chaque enfant. Il a changé chaque collectivité et chaque famille, y compris la mienne. Depuis ce sombre jour il y a 14 ans, j'ai beaucoup pensé à ces jeunes femmes, au chagrin que vivent leurs familles et à ce que je pourrais faire à titre de père, de membre de ma collectivité et, maintenant, à titre de premier ministre, pour éviter que cette violence insensée puisse continuer. Aujourd'hui, nous nous réunirons une fois de plus dans nos collectivités pour rendre hommage à ces jeunes victimes innocentes et aux nombreuses autres femmes qui, depuis ce tragique événement, ont perdu la vie à cause d'un geste violent. J'incite tous les Ontariens et Ontariennes à aller au-delà de leur réflexion pour poser des gestes concrets. Il est inacceptable que des femmes continuent à être victimes de la violence. Il est inacceptable que les femmes ne puissent se sentir en sécurité et être en sécurité à la maison et dans leur collectivité. Et il est inacceptable que des enfants continuent à être témoins de la violence infligée à leur mère. En ce 6 décembre, je demande à tous les Ontariens et Ontariennes de renouveler leur engagement personnel à l'égard de la lutte contre la violence faite aux femmes. Il ne suffit pas de se souvenir, il faut aussi que chaque personne s'emploie à faire davantage pour prévenir ces tragédies et à lutter contre leurs causes fondamentales. Il ne faut plus que les espoirs et les rêves des femmes et des enfants soient brisés par la violence. Souvenons-nous aujourd'hui des femmes qui ont perdu la vie de manière aussi tragique et travaillons ensemble pour apporter de véritables changements. Available in English www.premier.gov.on.caRenseignements: Bureau des médias du premier ministre, (416) 314-8975