Le gouvernement McGuinty demande un moratoire sur les fermetures d'école

Communiqué Archivé

Le gouvernement McGuinty demande un moratoire sur les fermetures d'école

Ministère de l'Éducation

TORONTO, le 12 déc. - Conformément à l'engagement du gouvernement McGuinty envers un changement positif, le ministre de l'Education Gerard Kennedy a fait appel aujourd'hui à tous les conseils scolaires de l'Ontario pour qu'ils appliquent un moratoire aux fermetures d'école jusqu'après septembre 2004. "Notre but est d'assurer aux élèves de l'Ontario les meilleures écoles et la meilleure éducation possible. C'est pourquoi nous allons prendre le temps d'examiner et de réviser des directives provinciales afin d'aider les conseils à prendre les meilleures décisions sur les fermetures d'école et la planification des installations, a déclaré M. Kennedy. A notre avis, nous ne pouvons atteindre notre but de faire de l'éducation publique la meilleure éducation qui soit et d'améliorer le rendement des élèves que si nous traitons nos écoles comme des communautés apprenantes, et non pas comme autant de bâtiments ou de constructions." M. Kennedy a remarqué que dans certains cas, les conseils peuvent choisir de procéder à une fermeture s'il y a un large consensus au sein de la communauté scolaire, par exemple lorsqu'une nouvelle école de remplacement se construit. En vertu de la loi provinciale, la décision de fermer une école est prise par le conseil scolaire local. Toutefois, les conseils sont tenus d'adopter des politiques de fermeture d'école fondées sur des directives provinciales, lesquelles sont en train d'être révisées par le nouveau gouvernement. Seront en outre révisées bon nombre des politiques de financement provinciales qui influencent les décisions des conseils sur la viabilité des écoles qu'ils administrent. Une lettre du ministre, remise à tous les conseils scolaires de l'Ontario aujourd'hui, indique qu'à l'avenir, on demandera en particulier aux conseils de jauger la valeur éducative et communautaire des écoles candidates à la fermeture, et de porter une attention particulière aux écoles rurales. "A cause de la formule de financement actuelle, les considérations financières à court terme ont joué un rôle trop important dans les décisions de fermer des écoles. En fait, certaines des écoles ayant obtenu les meilleurs résultats aux tests de littératie et de numératie ont fermé, a ajouté M. Kennedy. La décision de fermer une école ne devrait être prise que dans le cadre d'un plan à long terme qui tient compte des améliorations que compte apporter le gouvernement McGuinty à l'éducation publique en Ontario au profit de tous les élèves." Le gouvernement McGuinty s'est engagé à faire de l'éducation publique de l'Ontario la meilleure éducation qui soit et à améliorer les résultats des élèves en littératie et numératie. En l'espace de quatre ans, 75 % des élèves atteindront ou dépasseront la norme provinciale aux tests normalisés. Available in English Visitez www.edu.gov.on.caRenseignements: Renseignements aux médias : Jill Fairbrother, Bureau du ministre, (416) 325-2683, (416) 788-0539 (cellulaire); Dave Ross, Direction des communications, (416) 325-2709; Renseignements au public : (416) 325-2929 ou 1 800 387-5514, ATS : 1 800 263-2892