Ontario Power Generation prévoit un manque à gagner de près de 750 millions de dollars en 2004 : le ministre de l'Energie qualifie ce rendement d'inacceptable

Communiqué Archivé

Ontario Power Generation prévoit un manque à gagner de près de 750 millions de dollars en 2004 : le ministre de l'Energie qualifie ce rendement d'inacceptable

Ministère de l'Énergie

Le ministre de l'Energie ordonne au conseil d'administration de procéder à une vérification des finances et de la gestion d'OPG et crée un comité chargé d'examiner l'orientation future de la société QUEEN'S PARK, ON, le 16 déc. - Le ministre de l'Energie, Dwight Duncan, a confirmé aujourd'hui que les perspectives financières d'Ontario Power Generation (OPG) étaient nettement plus mauvaises que celles qui figuraient dans le Plan d'affaires de 2003 présenté au gouvernement par la société. De plus, celles-ci dénotent une tendance à la baisse du rendement financier d'OPG. OPG prévoit un manque à gagner de 350 millions de dollars pour l'exercice se terminant le 31 décembre 2003, suite à une titrisation de l'actif et aux instruments de dette existants. Pour 2004, la société prévoit un manque à gagner de 300 à 750 millions de dollars, selon les prévisions qui ont récemment été présentées au ministre. Par ailleurs, OPG prévoit une perte après impôts de près de 250 millions de dollars en 2004, soit 100 millions de dollars de plus que ce qui avait été prévu il y a un an et 850 millions de dollars de plus que les prévisions du Plan de restructuration financière de la société de 1999 qui prévoyait en 2004 un revenu net de 600 millions de dollars. "Depuis 1999, OPG manque systématiquement ses objectifs financiers et ses obligations financières à la province. Les pertes prévues pour 2004 concordent avec une incapacité patente à satisfaire aux attentes, a noté M. Duncan. Cette tendance est tout à fait inacceptable." En septembre 1999, le président d'OPG a signé avec le gouvernement de l'Ontario un protocole d'entente décrivant les divers repères relatifs aux finances, aux coûts et à la performance à atteindre. Un an plus tard, la performance d'OPG avait déjà commencé à se détériorer et cette tendance s'est maintenue tandis que se creusait l'écart entre la performance d'OPG et ses objectifs. "Plus nous fouillons dans la gestion d'OPG, plus nous mesurons l'ampleur effarante des problèmes légués par le gouvernement conservateur, a affirmé M. Duncan. Nous devons accorder immédiatement notre attention à cette situation. La population de l'Ontario ne mérite rien de moins." En réaction, le gouvernement de l'Ontario a demandé au nouveau conseil d'OPG d'entreprendre immédiatement une vérification des finances et de la gestion de la société et de faire rapport au début de la nouvelle année sur les options qui pourraient être envisagées pour redresser la situation. "Etant donné le champ étendu des responsabilités du conseil, on annoncera bientôt la nomination de nouveaux membres", a ajouté M. Duncan. Le ministre a annoncé aujourd'hui la création d'un comité d'examen qui sera chargé de conseiller le gouvernement sur les questions touchant OPG à long terme. Ce comité fera des recommandations sur le rôle d'OPG au sein du marché de l'électricité de l'Ontario, sur la structure qu'OPG devrait adopter à l'avenir, sur sa gouvernance d'entreprise et sur la structure de sa haute direction, ainsi que sur la possibilité d'une remise en état des unités 1, 2 et 3 de la centrale Pickering A. Le comité a reçu l'ordre de faire rapport au ministre au plus tard le 15 mars 2004. Le comité sera présidé par John Manley, ancien ministre des Finances et vice-premier ministre au niveau fédéral. Siègeront également au comité Peter Godsoe, président de la Banque de la Nouvelle-Ecosse, et l'honorable Jake Epp, ancien ministre fédéral, président du comité d'examen de Pickering A et président intérimaire d'OPG. "La nomination annoncée aujourd'hui de personnes si éminentes devrait donner aux Ontariens et Ontariennes l'assurance que le gouvernement McGuinty s'engage à donner une nouvelle orientation au secteur de l'électricité de l'Ontario et à redresser la situation chez OPG", a déclaré M. Duncan. L'annonce de ces nominations suit aussi la publication, le 4 décembre dernier, du rapport du comité de révision de Pickering A, qui porte sur les dépassements des coûts et sur les délais associés au redémarrage de Pickering A. En réponse à ce rapport, le gouvernement a accepté les démissions du président, du chef de la direction et du directeur de l'exploitation d'OPG, de même que celles de tous les autres membres du conseil d'administration. Le gouvernement a aussi pris en charge un certain nombre des responsabilités de gestion par voie de déclaration d'actionnaire, en vertu de laquelle toutes les décisions importantes doivent être approuvées directement par l'actionnaire. Ontario Power Generation est une société provinciale qui, comme Hydro One, a été créée après la restructuration d'Ontario Hydro. Elle exploite et gère les actifs de production de l'électricité de la province. Also available in English. www.energy.gov.on.caRenseignements: Angie Robson, Bureau du ministre, (416) 327-6747