Le gouvernement McGuinty mettra fin à la semaine de travail de 60 heures

Communiqué Archivé

Le gouvernement McGuinty mettra fin à la semaine de travail de 60 heures

Respect d'un autre engagement clé TORONTO, le 19 janv. - Le gouvernement McGuinty met en oeuvre l'objectif qu'il s'est fixé de procéder à des changements positifs : il veut mettre fin à la semaine de travail de 60 heures. C'est ce qu'a annoncé aujourd'hui le ministre du Travail, Chris Bentley. "Nous verrons à ce que les employés disposent des mécanismes de protection dont ils ont besoin pour pouvoir décider, sans pression indue, s'il y a lieu de travailler de plus longues heures, a déclaré M. Bentley. Cette protection sera équilibrée par le besoin qu'ont les employeurs ontariens de jouir d'une certaine marge de manoeuvre pour demeurer concurrentiels dans le marché actuel." Le ministre a poursuivi en disant qu'un projet de loi juste et équilibré sera déposé au printemps, à la suite d'un processus de consultation. Le projet de loi visera à faire en sorte que les employés ne pourront pas être forcés de travailler plus de 48 heures par semaine. D'après le ministre, la loi adoptée par le gouvernement précédent a fait en sorte que certains employés ont maintenant trop peur de perdre leur emploi pour refuser à leur employeur de travailler jusqu'à 60 heures par semaine. Les employés méritent de pouvoir décider librement s'ils désirent travailler un plus grand nombre d'heures ou si, en revanche, il veulent consacrer ces heures à l'atteinte d'un meilleur équilibre entre leur vie professionnelle et leur vie personnelle. "Avant de déposer un projet de loi abolissant la semaine de travail de 60 heures, nous voulons connaître le point de vue des chefs d'entreprises, des travailleurs et d'autres personnes intéressées, a conclu M. Bentley. Nous voulons établir des règles qui conviennent à tous." Un document de travail décrivant les modèles proposés et expliquant comment les personnes et les groupes intéressés peuvent faire part de leur point de vue se trouve dans le site Web du ministère du Travail, à l'adresse www.gov.on.ca/lab. On peut aussi l'obtenir en téléphonant au 416 326-9293. Available in English Pour plus de renseignements, voir le site www.gov.on.ca/lab/ Document d'information ------------------------------------------------------------------------- POUR METTRE FIN A LA SEMAINE DE TRAVAIL DE 60 HEURES Le gouvernement veut des points de vue sur la façon de régir les heures de travail Le gouvernement McGuinty déposera, au printemps prochain, un projet de loi juste et équilibré par lequel les employés ne pourraient pas être forcés de travailler plus de 48 heures par semaine. Le projet de loi garantirait une surveillance accrue de la part du gouvernement. Cette surveillance ferait en sorte que les employés auraient réellement le choix lorsqu'on leur demanderait de travailler de plus longues heures et offrirait aux employeurs la marge de manoeuvre dont ils ont besoin. Adoptée sous le régime du gouvernement précédent, la Loi de 2000 sur les normes d'emploi permet aux employeurs de s'entendre avec leurs employés pour que ceux-ci travaillent entre 48 et 60 heures par semaine sans devoir obtenir l'autorisation préalable du ministère du Travail. Cette politique laisse les employés à eux-mêmes lorsque vient le temps de négocier une entente avec leur employeur. Document de travail Un document de travail a été publié. Celui-ci propose des modèles pour atteindre l'objectif que s'est fixé le gouvernement McGuinty de concevoir un système de régie des heures de travail qui soit équilibré, juste et responsable. Le ministère du Travail aimerait connaître vos points de vue sur ces modèles, ainsi que sur d'autres possibilités qui permettraient d'atteindre l'objectif de protéger les employés tout en offrant une certaine marge de manoeuvre aux employeurs. Afin d'assurer à la fois protection et flexibilité, chacun des modèles proposés dans le document de travail comporte les caractéristiques suivantes : - Les employés qui accepteraient de travailler plus de 48 heures au cours d'une semaine devraient signer une entente, même si le ministère du Travail avait délivré à leur employeur un permis autorisant les heures excédentaires; - En donnant un préavis de deux semaines, les employés pourraient annuler une entente qu'ils ont signée; - Les employeurs pourraient annuler une entente, à la condition de donner aux employés un préavis raisonnable; - Le ministère du Travail vérifierait ponctuellement certaines des ententes afin d'établir si les employés les ont signées volontairement. Les mesures d'application pertinentes seraient prises au besoin. Comment communiquer vos points de vue On peut obtenir le document de travail dans le site Web du ministère du Travail à l'adresse www.gov.on.ca/lab ou dans un des bureaux régionaux du ministère, dont les coordonnées se trouvent dans les pages bleues de l'annuaire téléphonique. Vous pouvez adresser vos commentaires et suggestions au ministère du Travail des façons suivantes : - Par courriel, à l'adresse hoursofwork@mol.gov.on.ca - Par télécopieur, au numéro 416 314-5855 - Par la poste, aux coordonnées suivantes : Pour mettre fin à la semaine de travail de 60 heures Ministère du Travail de l'Ontario 400, avenue University, 12e étage Toronto (Ontario) M7A 1T7 Available in English Pour plus de renseignements, voir le site www.gov.on.ca/lab/Renseignements: Peter Fitzpatrick, Bureau du ministre, (416) 326-7710; Louise Gagnon, Ministère du Travail, (416) 326-1407