Le sommet Green Tide aidera à lutter contre la culture illégale de la marijuana en Ontario

Communiqué Archivé

Le sommet Green Tide aidera à lutter contre la culture illégale de la marijuana en Ontario

Ministère du Solliciteur général

QUEEN'S PARK, le 28 janv. - Dans le cadre de l'engagement pris par le gouvernement McGuinty pour renforcer la sécurité des collectivités, le ministre de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels, M. Monte Kwinter, a annoncé aujourd'hui que le ministère et l'Association ontarienne des chefs de police (AOCP) organiseront le premier sommet jamais tenu pour tenter de régler le problème croissant de la culture illégale de marijuana. L'événement se tiendra à Toronto les 4 et 5 mars et réunira les représentants de divers paliers de gouvernement, des responsables de l'application de la loi, des représentants des services publics et du secteur privé pour discuter de la manière de lutter contre le problème de la culture illégale de marijuana dans la province. "Ce sera la première fois que toutes les parties concernées se réuniront pour travailler à une approche coopérative et globale visant à mettre un terme aux opérations de culture de la marijuana", a déclaré M. Kwinter. "Notre dialogue produira des plans d'action coordonnés indiquant les mesures que chaque groupe pourra prendre en vue d'éliminer les opérations de culture de marijuana dans nos collectivités. La sécurité de nos collectivités est en jeu et cela est inacceptable." La commissaire de la Police provinciale de l'Ontario, Gwen Boniface, a signalé les récentes descentes dans la région de Barrie comme une indication du niveau sophistiqué et hautement financé de ces groupes qui pratiquent la culture de la marijuana. "Ils s'adonnaient à leurs activités depuis un certain temps déjà et personne ne le savait", a affirmé Mme Boniface. "Cela est typique des personnes qui contrôlent ce genre d'opérations. Ils sont intelligents, bien financés et rien ne les arrête dans leur poursuite du gain." Le chef du service de police régionale de Halton et président de l'Association ontarienne des chefs de police, M. Ean Algar, est d'accord. "Ces opérations exposent les enfants et leurs familles à un danger", a déclaré M. Algar. Il signale que le rapport intitulé Green Tide Report, rendu public récemment par l'AOCP, indique qu'environ 10 000 enfants peuvent avoir été élevés dans des lieux de culture illégale de la marijuana et qu'un grand nombre de ces installations sont situées près des écoles. Les opérations de culture de la marijuana sont contrôlées dans une large mesure par le crime organisé. Ces opérations se trouvent n'importe où : aussi bien dans les zones urbaines que dans les zones rurales et résidentielles." Le président et directeur général de Hydro One, M. Tom Parkinson, a indiqué que les activités de culture de marijuana volent des millions de dollars en électricité chaque année. "Il ne s'agit pas seulement d'une perte pour l'économie de l'Ontario qui touche tous les consommateurs d'électricité et qui finissent par payer des taux plus élevés, mais d'un problème de sécurité aussi en raison du risque élevé d'incendie et même d'électrocution dans les lieux de culture illégale de la marijuana" a déclaré M. Parkinson. "Ce n'est qu'en collaborant avec l'Association ontarienne des chefs de police pour faciliter la tenue de ce sommet que nous pourrons franchir cette première étape critique pour assurer la sécurité de nos collectivités", a ajouté M. Kwinter. Available in English www.mpss.jus.gov.on.ca ----------------------Renseignements: Adrian Dafoe, Cabinet du ministre, (416) 325-4973; Bruce O'Neill, Direction des communications, (416) 326-5005