Protéger les sources d'eau potable : Pour un changement réel et positif

Communiqué Archivé

Protéger les sources d'eau potable : Pour un changement réel et positif

Le nouveau Livre blanc est une étape importante pour assurer une eau
salubre et protéger la santé des Ontariens et Ontariennes
QUEEN'S PARK, ON, le 12 fév. - Le gouvernement McGuinty agit pour protéger les sources d'eau potable, a annoncé aujourd'hui Leona Dombrowsky, ministre de l'Environnement.
"La santé de la population est la ressource la plus précieuse. Nous partageons la responsabilité de la protéger, a déclaré Mme Dombrowsky. C'est pourquoi nous allons instaurer une loi qui fera en sorte de protéger l'eau avant qu'elle n'entre dans les réseaux de distribution d'eau potable."
A cet effet, un livre blanc ouvrant la voie à une consultation sur un plan de protection des sources d'eau a été rendu public aujourd'hui.
"Le commissaire O'Connor a souligné dans le rapport sur Walkerton que la protection des sources d'eau était l'élément manquant du cadre de protection globale de l'eau potable de l'Ontario, a affirmé Mme Dombrowsky. Nous allons proposer une loi qui obligerait la mise en oeuvre d'un plan de protection des sources d'eau dans chaque bassin versant de la province. Nous voulons que les collectivités et tous les intervenants participent au processus pour que cette loi soit équitable, pratique et efficace."
Des rencontres auront lieu en mars pour consulter les intervenants et les spécialistes de la protection des sources d'eau au niveau local. Elles auront lieu le 1er mars à London, le 2 mars à Kitchener-Waterloo, le 4 mars à Peterborough, le 5 mars à Kingston, le 8 mars à Ottawa, le 10 mars à Thunder Bay, le 12 mars à Sudbury et le 23 mars à Toronto.
Le Livre blanc invite également des commentaires sur deux aspects clés de la protection des sources d'eau, soit le resserrement du programme de permis de prélèvement d'eau de l'Ontario et l'imposition de droits de prélèvement d'eau.
En décembre dernier, le gouvernement a annoncé un moratoire d'un an sur la délivrance des nouveaux permis de prélèvement d'eau en attendant que soit réalisée une étude des réserves d'eau souterraine de la province.
"Pour nous, tout comme pour les Ontariens et Ontariennes, des collectivités sûres, propres et accueillantes sont prioritaires. Et il est tout aussi important de veiller à la santé de la population de la province, a indiqué Mme Dombrowsky. Notre gouvernement a fait campagne en avançant ces priorités et ces idées. La population a voté pour que leur gouvernement aille dans ce sens et c'est ce que nous faisons."
L'Association canadienne du droit de l'environnement appuie l'initiative du gouvernement et félicite celui-ci de "proposer une série de mesures concrètes pour instaurer au plus vite un plan de protection des sources d'eau".
"Il est urgent de mettre en oeuvre un plan de protection des sources d'eau en Ontario", a déclaré Theresa McClenaghan, avocate à l'Association canadienne du droit de l'environnement.
"Les offices de protection de la nature sont encouragés par les mesures que le gouvernement a annoncées aujourd'hui", a affirmé Peter Krause, président de Conservation Ontario. Nous voulons collaborer avec les autres intervenants pour élaborer des plans de protection des sources d'eau dans les délais prévus."
"L'administration municipale comprend les avantages qu'il y a à protéger les sources d'eau -- à la fois au niveau de la protection de la santé publique et de l'abordabilité de l'eau, a indiqué Ann Mulvale, présidente de l'Association des municipalités de l'Ontario. Pour atteindre ces objectifs, il faut procéder avec méthode et planifier soigneusement les étapes."

Also available in English.

www.ene.gov.on.ca

Information média
-------------------------------------------------------------------------
Ministère de
l'Environnement

Le 12 février 2004

LE LIVRE BLANC SUR LE CADRE DE PROTECTION DES SOURCES D'EAU
A L'ECHELLE DES BASSINS VERSANTS

Dans le cadre de son engagement visant à protéger les sources d'eau potable de l'Ontario, le gouvernement McGuinty a rendu public aujourd'hui le Livre blanc sur le cadre de protection des sources d'eau à l'échelle des bassins versants aux fins d'une consultation publique.
Le gouvernement McGuinty prend des mesures, comme il l'a promis, pour mettre en oeuvre toutes les recommandations de la Commission d'enquête sur Walkerton. Celle-ci avait souligné que la salubrité de l'eau potable dépend en grande partie de la protection des sources d'eau.
Les commentaires découlant de la consultation sur le Livre blanc aideront le gouvernement à élaborer la politique et la législation en matière de protection des sources d'eau de l'Ontario.

Le Livre blanc propose ce qui suit :

- une méthode d'élaboration d'un programme de protection des sources
d'eau, y compris la manière dont les intervenants et les membres
du public participeront à cette élaboration au niveau local;

- un cadre législatif pour l'élaboration et l'autorisation des plans
de protection des sources d'eau;

- des moyens d'améliorer la gestion des prélèvements d'eau en Ontario,
y compris des modifications au programme de prélèvement d'eau du
ministère de l'Environnement. De plus, il souligne les facteurs
à considérer pour établir les droits de prélèvement d'eau.

La consultation sur le Livre blanc est la plus récente d'une série de mesures que le gouvernement a prises pour protéger les sources d'eau.
Le 18 décembre 2003, le gouvernement McGuinty avait annoncé un moratoire d'un an sur les permis de prélèvement d'eau nouveaux et modifiés destinés à obtenir de l'eau pour des produits tels que les bouteilles d'eau. Le moratoire, qui est en vigueur jusqu'au 31 décembre 2004, a été imposé pour qu'aucun permis ne soit délivré aux entreprises d'embouteillage de l'eau et à certaines autres sociétés commerciales jusqu'à ce que de nouvelles règles soient en place. Le moratoire sera levé dès que ces règles seront en vigueur.
Le gouvernement se penche aussi sur les aspects d'ordre technique et concernant la mise en oeuvre des plans de protection des sources d'eau par le biais de deux comités d'experts.
D'une part, le comité de mise en oeuvre conseille au gouvernement des outils et des méthodes pour appliquer au mieux un plan de protection des sources d'eau à l'échelle des bassins versants. Le comité examinera en outre des mécanismes de financement et des schémas d'incitatifs.
D'autre part, le comité technique fournit des avis sur les meilleurs moyens de cerner rapidement et de traiter efficacement les menaces qui s'exercent sur l'eau potable. Ces avis portent notamment sur les domaines suivants :

- la classification des niveaux (élevé, moyen, bas) de menaces
qui s'exercent sur l'eau;

- le lien entre la protection des eaux souterraines et la gestion
des eaux de surface;

- les effets des prélèvements d'eau sur la disponibilité et la
qualité de l'eau potable;

- les outils efficaces de gestion des risques correspondants aux
divers niveaux de menaces;

- la protection des sources actuelles et futures d'eau potable.

Also available in English.

www.ene.gov.on.caRenseignements: Art Chamberlain, Bureau de la ministre, (416) 314-5139; John Steele, Direction des communications, (416) 314-6666