Le gouvernement McGuinty déterminé à concrétiser la Loi sur l'engagement d'assurer l'avenir de l'assurance-santé

Communiqué Archivé

Le gouvernement McGuinty déterminé à concrétiser la Loi sur l'engagement d'assurer l'avenir de l'assurance-santé

TORONTO, le 16 fév. - Le gouvernement McGuinty a pris d'autres mesures pour renforcer et restaurer la confiance dans le système de soins de santé public, lors de l'exposé fait aujourd'hui par George Smitherman, ministre de la Santé et des Soins de longue durée, devant le Comité permanent de la justice et des affaires socialeques concernant le projet de loi 8, soit la Loi de 2003 sur l'engagement d'assurer l'avenir de l'assurance-santé. "Les audiences sont essentielles pour permettre au Comité de recommander des modifications afin d'améliorer cette loi importante, a déclaré M. Smitherman. Les audiences publiques donnent l'occasion aux gens d'exprimer leur opinion, ce qui constitue la démocratie même. Notre gouvernement a promis des changements positifs et réels aux Ontariens et aux Ontariennes, dont l'aide nous est particulièrement utile pour améliorer l'assurance-santé et le système des soins de santé." Présentée en novembre dernier, la Loi sur l'engagement d'assurer l'avenir de l'assurance-santé donnera force de loi au principe d'universalité du régime d'assurance-maladie en Ontario et introduira le principe central de l'imputabilité. Le projet de législation comporte trois volets: - Il crée un Conseil ontarien de la qualité des services de santé pour surveiller de près des indicateurs importants de l'état du système de santé et présenter des rapports aux Ontariens et Ontariennes à ce sujet, y compris sur l'accès aux soins de santé primaires, sur les ressources humaines de la santé et sur l'état de santé de la population. - Il continue de souscrire à l'interdiction d'un système à deux vitesses en proposant des modifications aux lois courantes pour combler les lacunes législatives qui permettent l'accès privilégié et la surfacturation. - Il articule le système ontarien des soins de santé autour du principe central de l'imputabilité en assurant la conclusion d'ententes d'imputabilité avec les prestataires de soins de santé subventionnés par l'Etat pour fixer des objectifs de rendement. "Les soins de santé publics sont les meilleurs qui soient, a poursuivi M. Smitherman. Ils garantissent à chacun, peu importe sa situation financière, l'accès au système de santé en cas de maladie. En travaillant à préserver la santé de la population et en lui procurant les soins dont elle a besoin, nous protégeons notre plus précieuse ressource." Les audiences publiques du Comité permanent se sont ouvertes aujourd'hui à Toronto et se termineront à Niagara Falls le 26 février. Des audiences sont également prévues à Sudbury, à Ottawa et à Windsor.Renseignements: Médias: Eva Lannon, (416) 327-4320, Bureau du ministre; John Letherby, (416) 314-6197, Ministère de la Santé et des Soins de longue durée; Public: (416) 327-4327, ou (800) 268-1154; Le présent communiqué paraît dans notre site Web à l'adresse: http://www.health.gov.on.ca