L'Ontario jouissait de la meilleure sécurité routière au Canada en 2002

Communiqué Archivé

L'Ontario jouissait de la meilleure sécurité routière au Canada en 2002

Ministère des Transports

TORONTO, le 7 avril - La sécurité routière en Ontario demeure la meilleure au Canada et compte parmi les meilleures en Amérique du Nord. C'est ce qu'a annoncé aujourd'hui le ministre des Transports, Harinder Takhar, à l'occasion de la publication du Rapport annuel sur la sécurité routière de l'Ontario (ORSAR) 2002, une compilation de données sur les collisions de véhicules motorisés. "ORSAR prouve que la province continue de montrer la voie en matière de sécurité routière en Amérique du Nord", a déclaré M. Takhar. "Le gouvernement compte utiliser ce rapport comme base pour améliorer la sécurité sur les routes ontariennes." Le rapport a été publié aujourd'hui, à l'occasion de la Journée mondiale de la santé qui pour la première fois se consacrait au problème de la sécurité routière. Selon ce rapport, qui se base sur les dernières statistiques disponibles, l'Ontario demeure l'une des deux compétences jouissant de la meilleure sécurité routière en Amérique du Nord. De plus, le rapport ORSAR 2002 montre qu'il y a eu une baisse régulière du nombre d'accidents mortels liés à l'alcool au volant, lesquels sont passés de 204 en 2001 à 193 en 2002. Le nombre d'accidents mortels liés à la conduite en état d'ébriété, sur 10 000 conducteurs ayant le permis, a énormément chuté puisqu'il a baissé de 77 pour cent depuis 1980, mais la conduite en état d'ébriété demeure un grave problème de sécurité routière. "Il est important d'être informé pour tâcher de renforcer la sécurité routière dans l'ensemble de l'Ontario", a déclaré M. Takhar. "En façonnant des collectivités sécuritaires et énergiques, nous offrons à la population une qualité de vie sans égale." Forte d'une économie dynamique et d'une population croissante, l'Ontario a battu des records à la fois pour le nombre de conducteurs ayant le permis et le nombre de véhicules sur les routes. En 2002, le nombre de conducteurs ayant le permis a augmenté de 146 888, atteignant environ 8,4 millions de personnes. Au cours des 20 dernières années, le taux de la mortalité routière en Ontario a fléchi de façon régulière. Mais le nombre de décès sur les routes ontariennes a légèrement augmenté en 2002, puisqu'on comptait 873 accidents mortels sur les routes de la province par rapport à 845 en 2001. Le ministre des Transports travaille en étroite collaboration avec la police, les groupes communautaires, les municipalités et les organismes de prévention des accidents en vue de réduire le nombre d'accidents, de décès et de blessés sur les routes ontariennes. Renseignements ------------------------------------------------------------------------- LES ROUTES ONTARIENNES ETAIENT LES PLUS SURES AU CANADA EN 2002 L'amélioration de la sécurité routière est une part essentielle de l'engagement du gouvernement McGuinty à construire des collectivités sûres et énergiques pour tous les Ontariens. Selon les renseignements contenus dans le dernier Rapport annuel sur la sécurité routière de l'Ontario (ORSAR) 2002, l'Ontario a la meilleure cote de sécurité routière au Canada et est un des deux territoires les plus sûrs d'Amérique du Nord. Le rapport ORSAR est le recueil complet de toutes les données de collision collectées dans la province et analysées par le ministère des Transports de l'Ontario (MTO). Les données proviennent de divers ministères, de services policiers et du Bureau du coroner en chef. Le rapport ORSAR 2002 montre une baisse continue du nombre de personnes tuées dans des collisions impliquant un conducteur en état d'ébriété, de 204 en 2001 à 193 en 2002. Depuis 1988, il y a eu une diminution continue de la mortalité due à l'alcool au volant se traduisant par une baisse totale de 56 pour cent. L'alcool au volant n'en demeure pas moins un très grave problème de sécurité routière. Il y avait plus de conducteurs et de véhicules sur la route en Ontario en 2002. Le nombre de conducteurs possédant un permis de conduire a augmenté de 146 888 particuliers et atteint un total d'environ 8,4 millions tandis que le nombre des véhicules immatriculés a augmenté de 80 000 pour atteindre 7,4 millions. Tandis que le nombre total de décès de la route de 2002 était de 873, soit un accroissement par rapport à l'année précédente, la tendance à plus long terme représente une diminution continue des décès de la route. En 2001, 845 décès se sont produits, soit le chiffre le plus bas depuis 1950. Le taux de mortalité, représentant le nombre de décès par 10 000 conducteurs avec permis, est passé de 1,02 en 2001 à 1,04 en 2002. Selon Transport Canada, l'usage de la route s'est accru en 2002 en passant de 115 943 millions kilomètres à 123 683 millions. Le nombre de camions continue de s'accroître sur nos routes mais les efforts de l'Ontario pour améliorer la sécurité des camions commencent à porter fruit. Tandis que les décès impliquant des gros camions augmentaient de 19,6 pour cent en 2002 par rapport à 2001, la tendance à long terme montre une diminution de 15,3 pour cent des décès associés aux gros camions au cours de la dernière décennie. De plus, entre 1998 et 2002, le nombre des gros camions s'est accru de 37,8 pour cent tandis que les collisions fatales impliquant des gros camions ont diminué de 24,2 pour cent au cours de la même période. Les pertes de vie de jeunes sur les routes ontariennes sont demeurées les mêmes en 2002 qu'en 2001. En tout, 149 enfants et jeunes gens (de 19 ans et moins) ont été tués sur les routes ontariennes en 2002. Vingt-huit de ces enfants et jeunes gens étaient des piétons. Les décès de piétons se sont accrus d'un peu plus de 10 pour cent en 2002, de 119 qu'ils étaient en 2001 à 131 en 2002. Les villes de Toronto et d'Ottawa ont connu les augmentations les plus importantes de décès de piétons. En 2003, la Toronto Injury Prevention Coalition (TIPC) a lancé, en partenariat avec le ministère des Transports, une importante campagne de sensibilisation du public à la sécurité piétonnière dans la plus grande ville de la province. Le MTO continue de travailler avec plusieurs partenaires, y compris les forces policières, les groupes communautaires, les organismes de sécurité et le secteur privé, à améliorer la sécurité des usagers de la route. La précieuse contribution des partenaires de sécurité du MTO a aidé à sensibiliser le public à la sécurité des usagers de la route dans tout l'Ontario. On trouvera des renseignements sur la sécurité routière sur le site Web du MTO, à l'adresse http://www.mto.gov.on.ca/english/safety/topics.htm(number sign)DrivingSafety. La Fondation de recherches sur les blessures de la route -------------------------------------------------------- Une révision des types d'accidents de la route en Ontario depuis 1980 par la Fondation de recherches sur les blessures de la route (TIRF), un institut national indépendant de sécurité routière, révèle une baisse importante des tendances, ce qui représente un progrès positif. Une analyse de la situation à long terme donne un aperçu plus stable et plus fiable du progrès parce qu'il fait abstraction des petites variations annuelles. 1) Nombre des accidents mortels et des conducteurs détenteurs de permis : 1980-2002. Le nombre d'accidents mortels a baissé de 42 pour cent de 1980 à 2002. Par contre, le nombre de conducteurs détenteurs de permis a augmenté de 68 pour cent durant cette période. 2) Taux d'accidents mortels (nombre d'accidents mortels par tranche de 10 000 conducteurs détenteurs de permis) : 1980-2002. Le taux d'accidents mortels par conducteur a baissé radicalement de 66 pour cent. 3) Nombre et taux des conducteurs âgés entre 16 et 19 ans qui ont été tués et blessés : 1990-2002. Le nombre et le taux d'accidents (morts et blessures) de la route par conducteur âgé entre 16 et 19 ans ont tous les deux baissé, avec 30 pour cent de moins de tués et de blessés et une baisse de 38 pour cent du taux d'accidents corporels. 4) Nombre de conducteurs âgé de 65 ans et plus : 1980-2002. Le nombre des conducteurs détenteurs de permis âgés de 65 ans et plus a radicalement augmenté de 164 pour cent au cours des 20 dernières années. Par contre, le nombre total des conducteurs détenteurs de permis a augmenté de seulement 68 pour cent. L'augmentation du pourcentage du nombre de conducteurs du troisième âge est presque le double de l'augmentation du pourcentage du nombre total de conducteurs détenteurs d'un permis au cours de cette période. 5) Nombre et taux des conducteurs âgés de 65 et plus tués et blessés : 1990-2002. Le nombre de conducteurs âgés de 65 et plus tués et blessés a augmenté depuis 1990 ; par contre, le taux d'accidents par conducteur a baissé de 25 pour cent au cours de cette période, et il y a eu en 2002 un taux d'accidents corporels de 22 pour cent de moins qu'en 1990. 6) Nombre et taux d'accidents dus à des conducteurs en état d'ébriété : 1980-2002. Le nombre d'accidents dus à des conducteurs en état d'ébriété et le nombre d'accidents dus à des conducteurs en état d'ébriété par 10 000 détenteurs de permis de conduire ont tous deux chuté depuis 1980 - soit de 61 pour cent et 77 pour cent, respectivement. 7) Nombre de gros camions : 1990-2002. Le nombre de gros camions a augmenté de 37 pour cent au cours des dix dernières années. Par contre, le nombre total des véhicules a augmenté de seulement 22 pour cent. 8) Le nombre et le taux des accidents mortels mettant en cause de gros camions : 1990-2002. Bien que le nombre de gros camions a augmenté de 37 pour cent, le taux d'accidents mortels mettant en cause de gros camions a toutefois baissé de 13 pour cent depuis 1990. Conséquemment, le nombre d'accidents mortels par tranche de 100 000 gros camions a baissé au cours de cette période - soit une baisse de 36 pour cent du taux d'accidents mortels. Available in English www.mto.gov.on.caRenseignements: Danna O'Brien, Bureau du ministre, (416) 327-1815; Bob Nichols, Direction des communications, (416) 327-1158