Le délai pour garantir un traitement d'eau minimum est prolongé de six mois pour les salles communautaires et les petits réseaux d'eau potable en milieu rural

Communiqué Archivé

Le délai pour garantir un traitement d'eau minimum est prolongé de six mois pour les salles communautaires et les petits réseaux d'eau potable en milieu rural

Le gouvernement consultera les intéressés pour simplifier le règlement
sur les réseaux d'eau potable
TORONTO, le 28 juin - Le gouvernement McGuinty a donné aux propriétaires d'installations qui distribuent de l'eau potable à des salles communautaires, à des exploitations touristiques et à des parcs de maisons mobiles en milieu rural un délai supplémentaire de six mois pour installer des appareils de traitement de l'eau, a annoncé aujourd'hui la ministre de l'Environnement, Mme Leona Dombrowsky. Le délai avait été initialement fixé au 1er juillet 2004. Il a été reporté au 31 décembre 2004.
"J'ai entendu dire des municipalités rurales, des bureaux de santé publique et de centaines de propriétaires de petits réseaux de distribution d'eau privés que bien des gens ont du mal à observer les règles très strictes du règlement sur les réseaux d'eau potable, a dit Mme Dombrowsky. Le gouvernement précédent n'avait pas réfléchi aux effets que le règlement aurait sur la population rurale de l'Ontario. En prolongeant le délai de six mois, notre plan est de rencontrer, au cours des deux ou trois prochains mois, les associations qui représentent les intéressés afin de trouver des solutions viables pour les réseaux de distribution d'eau des zones rurales."
Annoncées en mai, les modifications du règlement sur les réseaux d'eau potable sont devenues exécutoires le 18 juin 2004. Entre autres, elles prolongent le délai pour installer des appareils de traitement, mais seulement pour les installations dont l'eau brute provient d'un plan d'eau de surface. Le délai avait été fixé au 1er juillet 2004. Il a été reporté au 31 décembre 2004. La prolongation du délai s'applique aux grands centres communautaires, aux grands hôtels de ville, ainsi qu'aux motels, centres de villégiature, terrains de camping et autres exploitations touristiques. Il s'applique aussi aux lotissements, aux parcs de maisons mobiles et aux appartements et immeubles en copropriété en milieu rural.
En outre, les petits hôtels de ville et les petits centres communautaires de responsabilité municipale pourront afficher, pendant six mois, des écriteaux d'avertissement au lieu de faire analyser leur eau.
"Nous sommes prêts à étudier les choix proposés pour simplifier le règlement pour les propriétaires de réseaux de distribution d'eau en milieu rural, mais seulement si nous pouvons garantir des collectivités saines et vivables, et honorer l'engagement que nous avons pris de mettre à exécution toutes les recommandations du commissaire Dennis O'Connor", a dit Mme Dombrowsky.

Also available in English.

www.ene.gov.on.caRenseignements: Arthur Chamberlain, Bureau de la ministre, (416) 314-5139; John Steele, Direction des communications, (416) 314-6666