Le gouvernement McGuinty investit dans les plages du lac Huron

Communiqué Archivé

Le gouvernement McGuinty investit dans les plages du lac Huron

Un financement permettra d'améliorer la surveillance et de faire analyser
l'eau plus rapidement en laboratoire.
TORONTO, le 12 juillet - La ministre de l'Environnement, Leona Dombrowsky, a annoncé aujourd'hui que le gouvernement McGuinty compte verser 20 000 $ au Service de santé du comté de Huron pour que l'eau des plages du comté de Huron soit mieux surveillée et analysée plus fréquemment.
"L'Ontario est déterminé à assainir les plages du lac Huron, a déclaré Mme Dombrowsky. Nous devons d'abord savoir exactement ce qui se passe. Nous allons joindre nos efforts à ceux de partenaires clés au niveau local et fédéral pour comprendre pleinement la source de la pollution."
Grâce à ce financement, le Service de santé du comté de Huron pourra accroître la fréquence à laquelle les échantillons d'eau sont analysés et la rapidité avec laquelle l'eau est analysée dans un laboratoire de la région.
"L'eau du lac Huron nous est vitale pour la consommation et pour les loisirs, a affirmé Carol Mitchell, députée provinciale de Huron-Bruce. La propreté et la sécurité des plages sont essentielles à la santé et à la vitalité de nos collectivités. Nous aurons grâce à cet apport financier une bien meilleure idée de l'étendue de la pollution et de la manière dont elle se déplace le long des rives du lac Huron."
Le comité scientifique du lac Huron, créé en février 2004, examine les causes d'une concentration élevée d'E. coli dans l'eau des plages du comté de Huron. Le comité, qui est dirigé par le ministère de l'Environnement, veille à améliorer la qualité de l'eau et à empêcher tout contaminant de pénétrer dans le lac. Il présentera cet été les conclusions préliminaires de ses travaux et recommandera les mesures à prendre. Parmi les autres membres du comité, on compte des experts techniques du ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation, d'Environment Canada, de l'Office de protection de la nature de Maitland Valley et de l'Office de protection de la nature de Ausable-Bayfield.
"La sécurité et la santé des collectivités constituent une priorité, a conclu Mme Dombrowsky. Nous rassemblons, avec l'aide de nos partenaires, les données et les moyens scientifiques nécessaires pour assurer la propreté et la sûreté des plages."

Also available in English.
www.ene.gov.on.caRenseignements: Arthur Chamberlain, Bureau de la ministre, (416) 314-5139; John Steele, Ministère de l'Environnement, (416) 314-6666