Le gouvernement McGuinty investit dans la réussite scolaire

Communiqué Archivé

Le gouvernement McGuinty investit dans la réussite scolaire

La modification du RAFEO profitera à plus de 50 000 étudiantes et étudiants TORONTO, le 20 juillet - Le gouvernement McGuinty investit dans la réussite scolaire en rehaussant la disponibilité et l'accessibilité de l'aide financière aux étudiantes et étudiants, a déclaré aujourd'hui Mary Anne Chambers, ministre de la Formation et des Collèges et Universités. "Le secret d'être compétitif et de finir gagnant dans une économie mondiale hautement concurrentielle est d'avoir la main d'oeuvre la plus qualifiée et la mieux instruite qui soit, a affirmé Mme Chambers. Au cours des 10 dernières années, alors que les droits de scolarité ont considérablement augmenté, l'accès à l'aide financière a été réduit. Les changements que nous apportons au RAFEO aideront plus d'étudiantes et étudiants à accéder à l'enseignement postsecondaire dont ils ont besoin pour se préparer aux emplois de l'avenir." Le gouvernement vient en aide à plus de 50 000 étudiantes et étudiants en investissant 20,9 millions de dollars dans le RAFEO (Régime d'aide financière aux étudiantes et étudiants de l'Ontario) pour: - réduire le montant de la contribution exigée des parents; - revoir la définition du terme "étudiant célibataire indépendant"; - instaurer un programme de réduction de la dette; - rendre admissibles les personnes protégées, dont les réfugiés au sens de la Convention; - assouplir les critères de résidence en Ontario. "Des changements positifs importants au RAFEO s'imposaient depuis longtemps, a fait savoir Jon Olinski, directeur de l'Advocacy for the College Student Alliance. Nous sommes heureux que le gouvernement McGuinty mette en oeuvre ces changements indispensables et il nous tarde de voir d'autres nouveautés positives qui rendront l'enseignement postsecondaire plus accessible." La plupart des changements apportés seront mis en oeuvre pour l'année d'études à venir dès le 1er août 2004. Les changements visant à aider les étudiantes et étudiants qui éprouvent des difficultés financières durant le remboursement de leur prêt seront en place d'ici novembre 2004. "En éliminant l'exigence relative à la résidence de 12 mois, le gouvernement de l'Ontario a facilité aux nouveaux arrivants l'accès à l'éducation de façon à leur permettre de participer et de contribuer à la communauté, de dire Judy Broadbent, présidente, The Maytree Foundation. De plus, donner aux personnes protégées le plein accès aux prêts d'études, c'est aider des milliers de jeunes réfugiés méritants." Ces changements sont un complément au financement octroyé récemment aux établissements d'enseignement postsecondaire pour compenser un gel de deux ans des droits de scolarité. Ceux ci ont augmenté de plus de 137 % au cours des 10 dernières années. Un examen de l'éducation postsecondaire dirigé par l'ex-premier ministre Bob Rae est en cours. ------------------------------------------------------------------------- DOCUMENT D'INFORMATION ------------------------------------------------------------------------- LES CHANGEMENTS APPORTES AU RAFEO AIDERONT UN PLUS GRAND NOMBRE D'ETUDIANTES ET ETUDIANTS Les changements apportés au RAFEO (Régime d'aide financière aux étudiantes et étudiants de l'Ontario) rehausseront la disponibilité et l'accessibilité de l'aide financière pour au moins 50 000 étudiantes et étudiants de plus. En effectuant ces changements, le gouvernement de l'Ontario continue à harmoniser le RAFEO avec le Programme canadien de prêts aux étudiants et répond aux besoins de la population étudiante et des intervenants. Les changements effectués concernent notamment: La réduction de la contribution parentale La contribution exigée des parents a été réduite de façon à ce qu'elle corresponde à la formule utilisée par le gouvernement fédéral. La contribution requise des parents varie selon leur revenu, le nombre de personnes à leur charge et le nombre d'enfants fréquentant un établissement d'enseignement postsecondaire. Par exemple, pour un étudiant issu d'une famille de trois personnes ayant un revenu total de 54 000 $, la contribution attendue passera approximativement de 1 500 $ à 730 $ par an. La définition du terme "étudiant célibataire indépendant" L'Ontario a revu la définition du terme "étudiant indépendant" afin de reconnaître que les étudiantes et étudiants qui ne fréquentent plus l'école secondaire depuis quatre ans ou qui sont sur le marché du travail depuis deux ans, sont devenus indépendants. En pareil cas, la province ne considérera plus qu'une contribution parentale soit disponible pour payer les études. Ce changement augmentera donc le montant de l'aide disponible pour environ 7 000 étudiantes et étudiants chaque année. Le programme de réduction de la dette L'Ontario mettra en place un programme de réduction de la dette afin d'aider les emprunteurs qui n'arrivent pas très bien à gérer le remboursement de leur prêt d'études en raison de difficultés financières. Ce programme aidera les étudiantes et étudiants qui ne fréquentent plus l'école depuis plus de cinq ans, qui sont arrivés au terme de leur période d'exemption d'intérêts et qui gagnent toujours trop peu pour pouvoir assumer les mensualités de leur prêt. Les emprunteurs admissibles - leur admissibilité étant déterminée en fonction d'une évaluation de leur revenu par rapport aux mensualités de leur prêt - pourront bénéficier d'un maximum de trois réductions du capital remboursable. Ces réductions seront accordées à intervalles d'un an. D'autres précisions sur le programme, qui sera en place en novembre 2004, seront communiquées au cours des prochains mois. L'admissibilité des personnes protégées Le gouvernement de l'Ontario rendra les personnes protégées admissibles à l'aide financière aux étudiantes et étudiants. Les personnes protégées sont par exemple celles que la Commission de l'immigration et du statut de réfugié considère comme des réfugiés au sens de la Convention ou des personnes ayant besoin de protection. Dans la plupart des cas, l'obtention du statut de personne protégée est suivie de l'obtention de la résidence permanente. Récemment, la période d'attente pour les personnes protégées souhaitant recevoir la résidence permanente a augmenté, se prolongeant parfois au delà d'un an et demi. Les critères de résidence en Ontario Le gouvernement de l'Ontario a assoupli sa règle de résidence de 12 mois afin que les nouveaux immigrants puissent être admissibles plus tôt à une aide financière pour leurs études. Les personnes qui demandent une aide financière ou leurs soutiens (parents, conjoint) devaient, au préalable, avoir résidé dans la province pendant un an. Certains nouveaux immigrants n'ayant pas résidé au Canada depuis assez longtemps pour satisfaire à la règle de résidence d'un an - que ce soit en Ontario ou dans une autre province - n'avaient droit qu'à un prêt d'études fédéral. Ce changement aidera les nouveaux immigrants qui résident en Ontario à intégrer avec succès le marché du travail. Available in English www.edu.gov.on.caRenseignements: Chris Carson, Bureau de la ministre, (416) 326-1259; Wilma Davis, Direction des communications, (416) 325-6730; Renseignements au public: (416) 325-2929 ou 1 800 387-5514; ATS: 1 800 263-2892