Le gouvernement préserve les réseaux d'aqueduc pour les générations futures

Communiqué Archivé

Le gouvernement préserve les réseaux d'aqueduc pour les générations futures

Ministère de l'Infrastructure

Un groupe d'experts s'entretiendra avec les intervenants et fournira des conseils sur tous les aspects des réseaux d'aqueduc et d'eaux usées QUEEN'S PARK, ON, le 16 août - Le gouvernement McGuinty prend d'autres mesures afin de veiller à ce que les réseaux d'aqueduc et d'eaux usées des municipalités continuent d'assurer un approvisionnement en eau potable limpide à la population de l'Ontario, a déclaré le ministre du Renouvellement de l'Infrastructure publique, David Caplan. "La chose la plus importance que le gouvernement peut faire est de contribuer à jeter les bases d'une gestion efficace à long terme de l'infrastructure des réseaux d'aqueduc et d'eaux usées de l'Ontario, a affirmé le ministre du Renouvellement de l'infrastructure publique, M. David Caplan. Je me réjouis du fait que le Dr Harry Swain a accepté de présider un groupe d'experts pour cet important travail." Ce groupe d'experts consultera différents intervenants, notamment les municipalités, des organismes environnementaux, opérateurs de réseaux, économistes, consommateurs, contribuables, groupes d'entreprises et groupes industriels. Le groupe d'experts a pour mandat de conseiller le gouvernement sur tous les aspects de l'organisation, de la gouvernance, de l'investissement, du financement et de la tarification liés aux réseaux d'aqueduc et d'eaux usées de l'Ontario. "Cet important investissement dans l'infrastructure aidera les communautés à travers l'Ontario à améliorer les réseaux d'aqueduc et d'eaux usées et contribuera à remplir les normes environnementales et protéger la santé humaine", a précisé la ministre de l'Environnement, Mme Leona Dombrowsky. "Nous sommes heureux de pouvoir oeuvrer de concert avec le gouvernement provincial dans le but de trouver des solutions pratiques au financement des réseaux d'aqueduc et d'eaux usées dans nos communautés, à des prix abordables pour les consommateurs", a expliqué la présidente de l'Association des municipalités de l'Ontario (AMO), Mme Ann Mulvale. "La question de l'eau occupe une place d'importance prioritaire en Ontario depuis la tragédie de Walkerton en 2000, a souligné le Dr Harry Swain, président du groupe d'experts. MM. Jim Pine, Fred Lazar et moi-même collaborerons étroitement avec tous les intervenants. Nous sommes fermement résolus à donner au gouvernement les meilleurs conseils possibles sur la façon de gérer efficacement des réseaux qui touchent profondément la santé et la qualité de vie de tous les Ontariens." "La mesure que vient de prendre le gouvernement est fort encourageante, de dire Sam Morra, Directeur général de l'Association ontarienne des contracteurs d'égouts et d'aqueducs. Le travail de ce comité sera important en ce qu'il assurera la considération des besoins en eau potable et en traitement des eaux usées, maintenant et dans l'avenir." Also available in English. www.pir.gov.on.ca. FICHE DE RENSEIGNEMENTS ------------------------------------------------------------------------- GROUPE D'EXPERTS Stratégie d'investissement et de financement à long terme de l'infrastructure des réseaux d'aqueduc et d'eaux usées QUOI : Le ministère du Renouvellement de l'infrastructure publique dirige l'élaboration d'un plan stratégique pour l'investissement et le financement lié à l'infrastructure des réseaux d'aqueduc et d'eaux usées. Dans le but d'optimiser les travaux de recherche et de disposer de la meilleure information qui soit, le Ministère a mandaté huit (8) études spécialisées axées sur diverses questions rattachées aux réseaux d'aqueduc et d'eaux usées, lesquelles ont été achevées à l'hiver 2003. Les résultats compilés soutiennent la nécessité d'investir des capitaux très importants dans nos infrastructures d'aqueduc et d'eaux usées et confirment que cette situation perdurera pendant une période de temps considérable. La prochaine étape de ce plan consiste à mettre sur pied un groupe d'experts chargé de conseiller le gouvernement sur tous les aspects de l'organisation, de la gouvernance, de l'investissement, du financement et de la tarification liés aux réseaux d'aqueduc et d'eaux usées de l'Ontario. Ce groupe aura également le mandat de concevoir une solution à même de préserver le statut de propriété provinciale, tout en veillant à ce que les investissements nécessaires à l'amélioration de l'infrastructure de nos réseaux d'aqueduc et d'eaux usées se matérialisent, que ces réseaux soient financièrement viables, et que les prix de l'eau demeurent abordables. Le groupe d'experts consultera différents intervenants au cours des prochains mois, notamment des petites et grandes municipalités, des organismes municipaux et environnementaux, des spécialistes en ingénierie et en travaux publics, des spécialistes en économie et experts financiers, des groupes d'entreprises et des groupes industriels, ainsi que des groupes de consommateurs et d'utilisateurs. POURQUOI : La crise de Walkerton survenue en l'an 2000 a mis en évidence les risques pour la santé publique liés à la gestion des réseaux d'aqueduc et d'eaux usées. Depuis lors, la province a sanctionné de nouveaux règlements rigoureux visant à assurer que notre eau demeure potable et limpide. La province a également réalisé des progrès notables sur l'élaboration du cadre de protection des sources d'eau à l'échelle des bassins versants, et entreprend de mettre en oeuvre d'autres initiatives portant sur la protection de l'eau potable, à savoir, Place à la croissance, la protection de la ceinture de verdure, la réforme de la Loi sur l'aménagement du territoire et le réexamen de la Déclaration de principes provinciale. Afin que l'eau potable de l'Ontario demeure limpide, la prochaine étape consiste à investir dans les réseaux qui assurent le traitement et la distribution de l'eau, et qui recueillent et traitent les eaux usées. En général, les utilisateurs n'assument pas le plein montant de ce qu'il en coûte effectivement aux municipalités pour dispenser des services d'eau et d'égouts sur une base continue. Et les fonds municipaux réservés à l'investissement dans des projets de restauration, de rénovation et d'expansion sont plutôt restreints. Certaines municipalités ne disposent même pas de ressources suffisantes pour investir dans des travaux de modernisation nécessaires; dans d'autres cas, le coût de telles améliorations aurait pour effet de rendre l'eau trop coûteuse. Ainsi, des investissements de capitaux de plusieurs milliards de dollars sont requis pendant une période de temps prolongée si l'on espère remettre les réseaux de distribution et de traitement en bon état et assurer leur expansion. Au cours des deux prochaines décennies, on prévoit que la population de l'Ontario augmentera de 40 pour cent. Tous ces gens auront besoin de services d'eau et d'égouts, de même que d'écoles, d'hôpitaux et de routes. L'objectif d'une approche stratégique mûrement réfléchie envers la planification, la gestion et le financement de l'infrastructure des réseaux d'aqueduc et d'eaux usées vise à assurer un approvisionnement en eau potable limpide à tous les Ontariennes et Ontariens. On assistera donc ainsi, au cours de la prochaine décennie, à la création de réseaux durables, en mesure de protéger la santé publique et de permettre aux collectivités de croître. Le plan stratégique d'investissement et de financement à long terme lié à l'infrastructure des réseaux d'aqueduc et d'eaux usées servira de base à l'élaboration du plan d'infrastructure publique décennal du gouvernement. QUI : Le groupe d'experts est formé du Dr Harry Swain, de M. Jim Pine et du professeur Fred Lazar. Le Dr Harry Swain était président du comité consultatif de recherche sur Walkerton; il donne fréquemment des conférences sur les questions de l'approvisionnement en eau et des politiques de gouvernance. Il a par ailleurs occupé les postes de sous-ministre de l'Industrie et sous-ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien au sein du gouvernement du Canada. Titulaire d'un doctorat de la University of Minnesota, il s'est également vu décerner un diplôme honorifique par la University of Victoria. M. Jim Pine est directeur municipal du comté de Hastings, en plus de siéger au comité de mise en oeuvre faisant partie des comités de spécialistes de la protection des sources d'eau, lequel est chargé d'apporter au gouvernement de l'Ontario des outils et méthodes pour appliquer au mieux un plan de protection des sources d'eau à l'échelle des bassins versants. Sa vaste expérience dans le domaine de la gestion municipale et dans des contextes municipaux diversifiés représente un atout important pour le groupe d'experts. Le professeur Fred Lazar apporte la perspective d'un économiste au sein du groupe. Il est professeur d'économie à l'université York et à la Schulich School of Business. Titulaire d'un doctorat de l'université Harvard, il est l'auteur de nombreux ouvrages sur une vaste panoplie de questions traitant de politiques économiques, notamment sur l'investissement, la réglementation, l'emploi et le commerce dans l'industrie de la distribution d'eau. QUAND : Le groupe d'experts devrait déposer son rapport d'ici la fin de l'année, en formulant des recommandations à l'égard du cadre de référence pour l'élaboration de la stratégie d'investissement et de financement à long terme de l'infrastructure des réseaux d'aqueduc et d'eaux usées de l'Ontario. Ce rapport sera rendu public le plus rapidement possible après avoir été soumis. Also available in English. www.pir.gov.on.ca. FEUILLET D'INFORMATION ------------------------------------------------------------------------- GROUPE D'EXPERTS Stratégie d'investissement et de financement à long terme de l'infrastructure des réseaux d'aqueduc et d'eaux usées Le gouvernement de l'Ontario a nommé un groupe d'experts chargé de procurer des conseils sur les investissements nécessaires à l'amélioration de l'infrastructure des réseaux d'aqueduc et d'eaux usées de l'Ontario, ainsi que sur l'organisation et la prestation optimales des services d'aqueduc et d'eaux usées. L'objectif déterminant visé par la politique publique consiste à assurer un approvisionnement en eau potable limpide à tous les Ontariens. Cette stratégie d'investissement et de financement jouera un rôle prépondérant dans l'atteinte de cet objectif, en prenant soin de préserver le statut de propriété provinciale et de respecter les recommandations du rapport O'Connor. La stratégie devra tenir compte d'un équilibre nécessaire entre les objectifs de viabilité financière, une tarification abordable, et la faisabilité. Statistiques du secteur de l'eau en Ontario - Des investissements de capitaux de plusieurs milliards de dollars sont requis pendant une période de temps prolongée dans les réseaux d'aqueduc et d'eaux usées de l'Ontario si l'on espère remettre ces réseaux en bon état et assurer leur expansion. - On compte près de 1 200 installations municipales de distribution d'eau et d'épuration des eaux usées en Ontario - Plus de 90 pour cent des Ontariennes et Ontariens sont desservis par des réseaux municipaux d'aqueduc et d'épuration des eaux usées - L'Ontario possède quelques grandes usines d'épuration des eaux usées et de nombreuses petites installations connexes. Dix pour cent de toutes les usines de distribution d'eau fournissent 87 pour cent de l'eau des municipalités de l'Ontario, et 10 pour cent de toutes les usines d'épuration des eaux usées assurent 84 pour cent des services d'épuration - Les municipalités de moins de 2 000 personnes coûtent près de cinq fois plus cher à desservir que les localités de plus de 100 000 personnes - Dans près des deux tiers des municipalités, un foyer moyen paie moins de 50 $ par mois pour bénéficier de tels services Also available in English. www.pir.gov.on.ca.Renseignements: Ross Parry, Cabinet du ministre, (416) 325-1657; D.J. Paquet, Ministère du Renouvellement de l'infrastructure publique, (416) 325-1697