De nouveaux soutiens pour aider les élèves éprouvant des difficultés

Communiqué Archivé

De nouveaux soutiens pour aider les élèves éprouvant des difficultés

Ministère de l'Éducation

Une hausse de financement pour aider le personnel enseignant de l'Ontario à combler les écarts d'apprentissage TORONTO, le 17 août - Le gouvernement McGuinty vient en aide aux élèves qui ont le plus de difficulté en accordant un soutien supplémentaire aux programmes destinés à les aider à réussir à l'école, a annoncé aujourd'hui le ministre de l'Education Gerard Kennedy. "Notre gouvernement reconnaît la nécessité d'appuyer les élèves issus de familles à faible revenu et de familles monoparentales ainsi que ceux récemment arrivés au Canada, qui ont souvent besoin d'aide supplémentaire pour réussir en littératie et en mathématiques", a déclaré M. Kennedy à la réunion annuelle de la Fédération des enseignantes et des enseignants de l'élémentaire de l'Ontario. "Nous affectons aux conseils scolaires un financement qui est souple et que les écoles, les directions d'école et les enseignantes et enseignants particuliers peuvent adapter aux besoins des élèves - en embauchant de nouveaux enseignants et enseignantes en littératie, par exemple." La province fournit une somme supplémentaire de 65 millions de dollars dans le cadre de la Subvention pour programmes d'aide à l'apprentissage. Cette initiative s'ajoute à l'investissement de 95 millions annoncé en décembre 2003 et améliorera la performance scolaire des élèves issus de familles à faible revenu, de familles monoparentales et de familles qui ont récemment immigré au Canada. "Nous sommes d'avis que le personnel enseignant et la population de l'Ontario partagent notre but de voir chaque élève s'améliorer et réussir, a dit M. Kennedy. Les investissements que nous avons faits en décembre ont déjà donné des résultats dans les écoles de l'Ontario; ils offrent aux élèves l'aide dont ils ont besoin pour réussir." Le financement fait partie de l'augmentation de 854 millions pour cette année scolaire annoncée dans le budget de l'Ontario et sera versé à tous les conseils scolaires de la province, contribuant ainsi à répondre immédiatement aux besoins en littératie et autres des élèves. Les conseils scolaires devront rendre compte à la collectivité de la façon dont ces nouveaux fonds sont utilisés. "Une approche taille unique ne permet pas de satisfaire aux besoins locaux de nos écoles, a déclaré M. Kennedy. Répondre aux besoins uniques de chaque élève est un exemple de la façon dont les écoles seront meilleures dès septembre." Document d'information ------------------------------------------------------------------------- COMBLER LES ECARTS D'APPRENTISSAGE POUR AIDER LES ELEVES QUI EPROUVENT DES DIFFICULTES Les conseils scolaires de l'Ontario recevront un financement supplémentaire de 65 millions de dollars pour aider les élèves qui ont le plus de difficulté à améliorer leur rendement au cours de la prochaine année scolaire. Les élèves de l'Ontario bénéficieront de cet investissement, qui s'ajoute à l'augmentation de 95 millions de dollars annoncée en décembre 2003. Cet investissement additionnel de 160 millions dans le volet démographique de la Subvention pour programmes d'aide à l'apprentissage (SPAA) contribuera à appuyer le rendement scolaire des élèves provenant de familles à faible revenu, de familles monoparentales et de familles nouvellement arrivées au Canada, qui risquent de ne pas atteindre leurs objectifs. La SPAA, y compris des fonds destinés à la littératie et à la numératie et à garder les élèves du secondaire à l'école, totalise maintenant 520,7 millions de dollars pour 2004-2005. Ce soutien financier vise à aider les élèves issus de familles à faible revenu, de familles monoparentales, de familles dont les parents ont une faible scolarité et de familles qui ont récemment immigré au Canada. Il a en effet été démontré que ces élèves risquaient davantage d'éprouver des difficultés scolaires. Ces investissements s'inscrivent dans l'engagement pris par le gouvernement pour améliorer le rendement scolaire puisqu'ils comblent les écarts d'apprentissage et soutiennent les élèves qui en ont le plus besoin. Elèves issus de familles à faible revenu Selon l'analyse des tests provinciaux de l'Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE) de 2001-2002, les écoles qui ont un pourcentage plus élevé d'élèves en provenance de quartiers à faible revenu affichent un rendement moindre en lecture de 3e année : - dans les écoles qui ont le pourcentage le plus élevé d'élèves en provenance de quartiers à faible revenu, seulement 42 % des élèves ont atteint la norme provinciale; - dans les écoles qui ont le pourcentage le moins élevé d'élèves en provenance de quartiers à faible revenu, 55 % des élèves ont atteint la norme provinciale, soit 13 points ou 31 % de plus. Types de programmes soutenus par les nouveaux fonds Les conseils scolaires offrent un vaste éventail de mesures et de programmes pour aider les élèves qui ont des difficultés scolaires, par exemple : - nombre moindre d'élèves par enseignant; - services d'aides-enseignants, de tuteurs, d'orienteurs et de travailleurs sociaux; - programmes améliorés de soutien à la littératie et à la numératie; - programmes élargis de jardin d'enfants; - programmes plus intenses de rééducation en lecture; - enseignement assisté par ordinateur; - programmes avant et après l'école; - aide aux devoirs; - programmes de petit déjeuner et de déjeuner. Des travaux de recherche ont démontré que les élèves issus de familles à faible revenu, de familles dont les parents ont une faible scolarité, de familles monoparentales et de familles nouvellement immigrées risquaient davantage de ne pas atteindre leurs objectifs scolaires. Le volet démographique de la Subvention accordera une aide financière accrue aux conseils scolaires des régions urbaines, où une importante proportion d'élèves appartiennent à ces catégories. Partout en Ontario, les écoles ont déjà bénéficié de l'augmentation du financement de la SPAA annoncée en décembre 2003. Voici quelques exemples de mesures prises grâce à cette augmentation de 95 millions de dollars. Windsor-Essex Catholic District School Board - Le conseil scolaire a embauché deux enseignants en littératie de l'élémentaire pour aider les directrices et directeurs d'école et le personnel enseignant à recueillir et à interpréter des données d'évaluation en vue de repérer les élèves "à risque". - Il a mis en place une période de soutien pour les élèves à risque, de façon à permettre à une enseignante ou à un enseignant dans chacune des neuf écoles secondaires de venir en aide aux élèves qui avaient échoué au Test de compétences linguistiques des écoles secondaires de l'Ontario ou qui risquaient de ne pas réussir ce test dès leur première tentative. Waterloo Region District School Board - Le conseil scolaire a embauché des enseignantes et enseignants chargés d'offrir des services d'intervention précoce en littératie. - Il a fourni aux nouveaux leaders pédagogiques des ressources textuelles et un perfectionnement professionnel pour aider les élèves à risque en lecture de 7e et de 8e année. - Il a mis en place des ressources en musique pour répondre aux besoins des élèves à risque en arts. - Il a créé un plan de perfectionnement professionnel pour la nouvelle technologie afin de répondre aux besoins et aux styles d'apprentissage variés des élèves. Thames Valley District School Board - Le conseil scolaire a affecté plus de personnel de soutien dans 47 écoles par l'intermédiaire du programme de partenariat visant l'excellence, y compris des enseignants en littératie, des aides-enseignants, des phoniatres, des orienteurs scolaires et des psychologues. - Il a embauché deux pédagogues, chargés de former le personnel enseignant en rééducation en lecture, deux techniciens en travail social et un coordonnateur de l'apprentissage. Thunder Bay Catholic District School Board - Le conseil scolaire a embauché deux enseignants en littératie pour aider le personnel enseignant de la 7e à la 12e année dans les programmes de littératie. Huron-Superior Catholic District School Board - Le conseil scolaire a acheté un logiciel de littératie pour les élèves à risque, un logiciel de langue pour les élèves de la 4e à la 8e année et un logiciel de mathématiques pour les élèves de la 1re à la 8e année. Peterborough Victoria Northhumberland and Clarington Catholic District School Board - Le conseil scolaire a embauché à temps plein six enseignants en littératie. - Il a appuyé des programmes favorisant le développement social et scolaire des élèves. Algonquin and Lakeshore Catholic District School Board - Le conseil scolaire a embauché trois enseignants pour soutenir un programme de maternelle dispensé toute la journée. Grâce à ce programme, les élèves bénéficient d'une aide supplémentaire en mathématiques et en littératie qui les prépare à la 1re année. Ottawa-Carleton District School Board - Le conseil scolaire a offert des ateliers de perfectionnement professionnel portant sur la littératie équilibrée, la numératie pour la petite enfance, la lecture guidée, l'écriture guidée, les centres d'alphabétisation, les cercles littéraires, l'utilisation de l'ordinateur en classe, les mathématiques et les jeux mathématiques. Available in English www.edu.gov.on.caRenseignements: Amanda Alvaro, Bureau du ministre, (416) 325-2632, (416) 509-5696 (cellulaire); Wilma Davis, Direction des communications, (416) 325-6730; Renseignements au public : (416) 325-2929 ou 1 800 387-5514, ATS : 1 800 263-2892