Les gouvernements du Canada et de l'Ontario travaillent à accroître l'efficacité des postes frontaliers

Communiqué Archivé

Les gouvernements du Canada et de l'Ontario travaillent à accroître l'efficacité des postes frontaliers

Ministère des Transports

WINDSOR, ON, le 21 sept. - Les gouvernements du Canada et de l'Ontario ont choisi ensemble une équipe chargée d'étudier et d'élaborer des stratégies d'utilisation de la technologie pour améliorer l'écoulement de la circulation et la diffusion de renseignements à tous les postes frontaliers internationaux entre l'Ontario et les Etats Unis. Cette initiative, qui s'inscrit dans le cadre de la stratégie "Il faut que ça bouge à Windsor-Essex", annoncée le 11 mars 2004, prévoit l'utilisation de nouvelles technologies ou de systèmes de transport intelligents (STI) le long des corridors de transport qui mènent aux postes frontaliers afin d'assurer une meilleure gestion de la circulation. "Les gouvernements du Canada et de l'Ontario sont déterminés à travailler ensemble afin de mettre en place de manière rapide et efficace des solutions aux problèmes présents aux postes frontaliers", a déclaré le ministre de Ressources humaines et Développement des compétences Canada Joseph Volpe. "Les deux gouvernements estiment que les STI ont un rôle crucial à jouer dans l'atteinte de cet objectif." "Cinquante millions de véhicules traversent chaque jour la frontière entre l'Ontario et les Etats Unis", a déclaré le ministre des Transports de l'Ontario Harinder Takhar. "Près de 900 millions de dollars de marchandises transitent quotidiennement par la frontière. L'utilisation de la technologie pour accroître l'efficacité à la frontière profitera à tous. C'est une bonne nouvelle pour l'économie et le tourisme." L'équipe de consultants évaluera la technologie existante afin de déterminer la meilleure façon de l'utiliser pour renseigner les conducteurs sur l'état de la circulation et mieux gérer la circulation routière durant les périodes de grande affluence. Les technologies STI comprennent des caméras pour surveiller la circulation ainsi que les conditions météorologiques et routières. Le système comprend aussi des capteurs électroniques et des détecteurs enfouis dans la chaussée pour évaluer la vitesse des véhicules. Tous les renseignements recueillis sont communiqués aux conducteurs en temps réel à l'aide de panneaux à messages variables. A la suite d'un appel d'offres concurrentiel, Delcan Corp. a été choisie pour la réalisation de ce projet par le comité mixte d'évaluation de Transports Canada et du ministère des Transports de l'Ontario. Cette initiative s'inscrit dans le cadre de la stratégie "Il faut que ça bouge à Windsor-Essex", mais la technologie mise au point sera appliquée à tous les passages frontaliers de l'Ontario. Ce projet, qui s'échelonnera sur 18 mois, coûtera environ 1,3 million de dollars. Ces coûts seront partagés à parts égales par les gouvernements du Canada et de l'Ontario. Le financement fédéral de ce projet provient du Fonds sur l'infrastructure frontalière. Un site Web, le www.intelligentborder.ca, fournira régulièrement au public des renseignements sur le projet. Le financement de ce projet s'inscrit dans le cadre financier déjà en place.Renseignements: Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec : Helen Leslie, Transports Canada, (613) 993-0055, www.tc.gc.ca; Danna O'Brien, Bureau du ministre, Ministère des Transports de l'Ontario, (416) 327-1815, www.mto.gov.on.ca