Poste international Windsor-Detroit - Etape importante franchie pour en améliorer l'efficacité et la sécurité

Communiqué Archivé

Poste international Windsor-Detroit - Etape importante franchie pour en améliorer l'efficacité et la sécurité

Ministère des Transports

Améliorer nos postes frontaliers WINDSOR, ON/DETROIT, MI, le 24 sept. - Une étape importante a été franchie en vue d'améliorer le transport sécuritaire, efficace et sûr des personnes et des marchandises à la frontière entre Windsor et Detroit. Les gouvernements canadien, américain, de l'Ontario et du Michigan ont annoncé aujourd'hui que le processus d'évaluation environnementale (EE) destiné à étudier les options en vue de faciliter l'écoulement de la circulation au poste international de la rivière Detroit pouvait débuter. Le ministre de l'Environnement de l'Ontario a approuvé le cadre de référence de l'évaluation environnementale, ce qui permet d'entamer la prochaine étape du processus d'EE de cette initiative. Une demande de proposition sera maintenant émise pour embaucher un consultant afin d'effectuer une évaluation environnementale cet automne. "La résolution des problèmes de transport à la frontière demeure une priorité pour tous les niveaux de gouvernement des deux côtés de la frontière", a affirmé l'honorable Jean C. Lapierre, ministre canadien des Transports. "L'annonce d'aujourd'hui est une étape importante visant à traiter les questions de capacité à plus long terme en ce qui concerne le corridor de commerce international le plus achalandé en Amérique du Nord. Cela prouve que le partenariat réunissant Transports Canada, la Federal Highway Administration des E.-U., le ministère des Transports de l'Ontario et le département des Transports du Michigan va de l'avant avec son plan visant à élaborer une stratégie à long terme pour répondre aux besoins du réseau de transport desservant la frontière entre le sud est du Michigan et le sud ouest de l'Ontario." "Ce sont là de bonnes nouvelles pour le poste frontalier Windsor- Detroit", a déclaré le ministre des Transports de l'Ontario Harinder Takhar. "Nous sommes déterminés à travailler avec nos partenaires en vue de soulager la congestion routière à nos postes frontaliers." Le ministère des Transports de l'Ontario a présenté le cadre de référence de l'évaluation environnementale au ministre de l'Environnement de l'Ontario aux fins d'examen et d'approbation en mai 2004. La préparation du cadre de référence est une étape propre à la Loi sur les évaluations environnementales de l'Ontario. Les commentaires reçus lors des consultations auprès des intervenants et des journées d'information publiques tenues en mars ont été pris en considération au cours de la rédaction du cadre de référence. "Le département des Transports du Michigan appuie entièrement ce partenariat et nous sommes très heureux que le cadre de référence ait été approuvé", a affirmé la directrice du département des Transports du Michigan Gloria J. Jeff. "Ensemble, nous allons de l'avant en vue de satisfaire aujourd'hui et demain aux besoins les plus pressants aux postes frontaliers, et ce, tant au niveau local et fédéral, ainsi qu'au niveau de l'Etat." L'approbation du cadre de référence de l'EE signifie que la prochaine phase du processus d'EE peut débuter. Des demandes de proposition ont été émises à des consultants des deux côtés de la frontière afin d'entreprendre officiellement les évaluations environnementales (EE) et les études d'impact sur l'environnement (EIE). La prochaine phase du projet, qui comprendra des études sur la planification des itinéraires et des études d'impact sur l'environnement, devrait prendre fin en 2007 et permettra de formuler des recommandations particulières pour régler les problèmes de transport transfrontalier. Les groupes et les particuliers intéressés par ce projet auront l'occasion de fournir leurs opinions et commentaires. Les gouvernements du Canada, des Etats-Unis, de l'Ontario et du Michigan travaillent en partenariat pour réduire la congestion aux postes frontaliers, créer des collectivités fortes et favoriser la croissance économique. DOCUMENT D'INFORMATION Poste frontalier international Windsor-Detroit - Calendrier Les gouvernements de l'Ontario, du Michigan, des Etats-Unis et du Canada ont formé un partenariat binational pour résoudre les problèmes de congestion au poste frontalier Windsor-Detroit. Le partenariat a établi un processus en cinq étapes pour remédier à la congestion transfrontalière, aujourd'hui et dans l'avenir. - La première étape a pris fin avec la publication de la planification/l'étude de faisabilité et des besoins en janvier 2004. Ce document a confirmé que l'augmentation du trafic au poste frontalier nécessiterait la construction d'un nouveau poste international ou l'élargissement du poste d'ici 8 à 10 ans. - La deuxième étape du processus a pris fin le 17 septembre 2004 avec l'approbation du cadre de référence de l'évaluation environnementale par le ministre de l'Environnement de l'Ontario. Le cadre de référence est une exigence en vertu de la Loi sur les évaluations environnementales de l'Ontario. Une version préliminaire du cadre de référence a été publiée aux fins de commentaires en mars 2004. En réponse aux demandes de certaines municipalités dans la zone d'étude, la période d'examen de la version préliminaire du cadre de référence a été prolongée jusqu'au 30 avril 2004. Des journées d'information à l'intention du public se sont tenues au cours de la semaine du 22 mars 2004 et des commentaires écrits ont été reçus de divers intervenants. Les commentaires reçus au cours de la période de consultation ont été pris en considération lors de la rédaction finale du cadre de référence, qui a été présenté au ministre de l'Environnement le 20 mai 2004. - La troisième étape du processus est la tenue officielle de l'évaluation environnementale (EE) et de l'étude d'impact sur l'environnement (EIE). Ce projet d'améliorations en transport international nécessite l'approbation des gouvernements des deux côtés de la frontière. Les gouvernements concernés ont élaboré un processus intégré d'étude qui répondra aux exigences de la Loi sur les évaluations environnementales de l'Ontario, de la Loi canadienne sur l'évaluation environnementale et de la National Environmental Policy Act des Etats-Unis. Le ministère des Transports de l'Ontario émettra une demande de proposition (DP) pour obtenir une équipe de consultants canadiens. De son côté, le département des Transports du Michigan s'occupera de trouver une équipe de consultants pour les E.-U. Les consultants retenus devraient être liés par contrat au début de 2005. L'étape de la tenue de l'EE et de l'EIE durera environ trois ans et permettra de formuler des recommandations particulières visant à répondre aux demandes en matière de transport transfrontalier pour une période de planification de 30 ans. Le partenariat assurera que les intervenants et les particuliers ont l'occasion de fournir leurs commentaires. - La quatrième étape comprendra la conception détaillée du nouveau poste frontalier ou de l'élargissement du poste actuel et l'acquisition de terrains. La cinquième étape, c'est à dire l'exécution du plan approuvé, devrait être terminée sur 8 à 10 ans. Pour plus de renseignements sur l'étude, veuillez consulter le site Web du projet à l'adresse www.PartnershipBorderStudy.com. Helen Leslie Jim Steele Transports Canada Federal Highway Administration des E.-U. (613) 990-6770 (517) 377-1844 Bob Nichols Ben Kohrman Ministère des Transports Département des Transports du de l'Ontario Michigan (416) 327-1158 (517) 335-3084Renseignements: Pour de plus amples renseignements sur l'étude, veuillez consulter le site Web du projet à l'adresse www.PartnershipBorderStudy.com ou communiquer avec les personnes suivantes : Helen Leslie, Transports Canada, (613) 990-6770; Danna O'Brien, Ministère des Transports de l'Ontario, (416) 327-1815; Jim Steele, Federal Highway Administration des E.-U., (517) 377-1844; Ben Kohrman, Département des Transports du Michigan, (517) 335-3084