Le gouvernement réduit les obstacles à l'emploi pour les personnes formées à l'étranger

Communiqué Archivé

Le gouvernement réduit les obstacles à l'emploi pour les personnes formées à l'étranger

Conseiller nommé pour examiner le processus d'appel, favoriser la croissance économique TORONTO, le 29 sept. - Le gouvernement McGuinty nomme un conseiller pour travailler avec les organismes de réglementation de l'Ontario à trouver des moyens de réduire davantage les obstacles à l'emploi et à aider les personnes formées à l'étranger à exercer leur profession, a annoncé aujourd'hui la ministre de la Formation et des Collèges et Universités Mary Anne Chambers. "Le gouvernement est déterminé à travailler avec les organismes de réglementation des professions afin de réduire les obstacles à l'accréditation pour les personnes formées à l'étranger, et de les aider ainsi à poursuivre la carrière de leur choix ici en Ontario, a déclaré Mme Chambers. Nous reconnaissons l'importante contribution qu'apportent ces gens à la création d'une économie forte et prospère." L'ancien juge George Thomson a été nommé pour examiner les mécanismes d'appel actuels des organismes de réglementation et pour élaborer un ensemble commun de principes sur lesquels reposerait un processus indépendant d'appel standard. A l'heure actuelle, divers organismes de réglementation offrent des mécanismes d'appel différents. Le conseiller collaborera avec les organismes pour examiner les pratiques exemplaires en matière d'appel indépendant et pour formuler des recommandations portant sur : - des mécanismes d'appel qui satisfont à des normes communes d'équité et d'indépendance; - des modifications éventuelles aux lois et aux règlements nécessaires pour mettre en place ces mécanismes d'appel. Environ 70 pour 100 des adultes qui immigrent en Ontario ont fait des études postsecondaires ou ont suivi une formation et sont hautement qualifiés. "Nous sommes résolus à créer la main-d'oeuvre hautement compétente nécessaire pour attirer emplois et investissements, a dit Mme Chambers. En travaillant de concert avec organismes de réglementation, éducateurs, employeurs et groupes communautaires, nous pouvons permettre à tous les Ontariens et Ontariennes de mettre pleinement à profit leurs compétences et leur expertise et assurer ainsi la prospérité de la province." Document d'information ------------------------------------------------------------------------- NOMINATION DE M. GEORGE THOMSON POUR EXAMINER LES MECANISMES D'APPEL DES ORGANISMES DE REGLEMENTATION DES PROFESSIONS L'ancien juge George Thomson, directeur exécutif de l'Institut national de la magistrature à Ottawa, a été nommé par le gouvernement McGuinty pour conseiller la ministre de la Formation et des Collèges et Universités au sujet des mécanismes indépendants d'appel des décisions relatives à l'autorisation d'exercer rendues par les organismes de réglementation des professions, et des principes sur lesquels ces mécanismes devraient reposer. M. Thomson a commencé sa carrière en droit et en service public à l'Université Western Ontario, où il a été professeur adjoint et ensuite professeur agrégé de droit. Par la suite, il est devenu vice-doyen de la Faculté de droit. En 1972, il a été nommé juge à la Cour provinciale de l'Ontario. En 1977, il a intégré le ministère des Services sociaux et communautaires de l'Ontario à titre de sous-ministre associé des services à l'enfance. Il a occupé ce poste pendant cinq ans. En 1982, M. Thomson est retourné à la magistrature et, de 1985 à 1989, il a été directeur de la formation au Barreau du Haut-Canada. A cette époque, il a aussi présidé un comité provincial sur la réforme de l'aide sociale. En 1989, M. Thomson a été nommé sous-ministre des Affaires civiques de l'Ontario et, plus tard au cours de la même année, sous-ministre du Travail. De 1992 à 1994, il a été sous-procureur général de l'Ontario. De 1994 à 1998, M. Thomson a été sous-ministre de la Justice et sous- procureur général du Canada. A la suite de ces nominations, il est devenu conseiller spécial du ministre de la Justice et procureur général du Canada, et professeur associé Skelton-Clark de l'Université Queen's. C'est en 1999 qu'il a pris ses fonctions de directeur exécutif de l'Institut national de la magistrature. M. Thomson est titulaire d'un baccalauréat ès arts et d'un baccalauréat en droit de l'Université Queen's, et d'une maîtrise en droit de l'University of California. Available in English www.edu.gov.on.caRenseignements: Rob Thompson, Bureau de la ministre, (416) 326-1609; Wilma Davis, Direction des communications, (416) 325-6730; Renseignements au public : (416) 325-2929 ou 1 800 387-5514, ATS : 1 800 263-2892