Le gouvernement de l'Ontario continue d'appuyer l'industrie de l'élevage

Communiqué Archivé

Le gouvernement de l'Ontario continue d'appuyer l'industrie de l'élevage

Investissement dans quatre projets supplémentaires pour accroître la
capacité des abattoirs
DURHAM, ON, le 1 nov. - Le gouvernement McGuinty aide l'industrie de l'élevage de l'Ontario à composer avec les répercussions de l'encéphalopathie bovine spongiforme (ESB) en lançant la deuxième étape du Fonds ontarien pour l'abattage des animaux adultes, a annoncé aujourd'hui M. Steve Peters, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation.
"Le gouvernement est résolu à assurer la vigueur de l'industrie agroalimentaire en Ontario, a dit le ministre. Nous investissons sept millions de dollars au total dans les abattoirs de l'Ontario pour apporter aux producteurs une aide qui, dans l'immédiat, les aidera à traiter un plus grand nombre d'animaux adultes excédentaires, et qui, à long terme, leur permettra d'accroître la capacité de l'industrie de transformation de la viande."
Quatre promoteurs de projets recevront un financement total de deux millions de dollars dans le cadre des mesures que prend le gouvernement de l'Ontario pour venir en aide à l'industrie de l'élevage, qui subit les contrecoups de l'interdiction des importations de ses produits.
Le fonds a pour objectif d'accroître la capacité globale d'abattage d'animaux adultes pour réduire l'excédent de ces animaux dans la province. Lors de la première étape de cette initiative, en juin dernier, la province a signé des ententes d'une valeur de près de cinq millions de dollars avec quatre abattoirs. Ces projets ont déjà donné lieu à une hausse importante du nombre d'animaux adultes abattus en Ontario.
"En collaboration avec nos partenaires de l'industrie agroalimentaire, nous avons mis sur pied un programme qui se révélera avantageux pour l'industrie et pour les collectivités, a ajouté M. Peters. C'est grâce à de pareils investissements que nous continuons à édifier des collectivités fortes et à donner aux Ontariennes et aux Ontariens une qualité de vie inégalée."

Document d'information
------------------------------------------------------------------------

FONDS ONTARIEN POUR L'ABATTAGE DES ANIMAUX ADULTES

La mise à la réforme d'animaux en raison de l'âge ou d'une baisse de productivité est une pratique agricole courante. Les animaux adultes sont généralement destinés à la production de viande hachée ou d'autres produits transformés. Depuis mai 2003, les pays étrangers interdisent l'importation de bovins et d'autres ruminants canadiens à la suite de la découverte d'une vache albertaine atteinte d'encéphalopathie bovine spongiforme. Pour cette raison, l'Ontario doit composer avec un excédent croissant d'animaux de réforme dans les exploitations d'élevage.
Avant les restrictions à l'importation, l'Ontario livrait toutes les semaines environ 1 000 vaches de réforme pour transformation dans des abattoirs américains, de même que jusqu'à 1 000 génisses laitières à traire dans des fermes laitières américaines. Les génisses demeurent maintenant dans les troupeaux laitiers ontariens, ce qui entraîne une hausse du taux de réforme de ces troupeaux. La capacité d'abattage insuffisante des animaux de réforme ainsi que la baisse des prix des bovins ont entraîné un excédent estimatif qui s'élève jusqu'à maintenant à environ 60 000 têtes.
Les éleveurs, qui ont déjà des difficultés financières en raison de la perte de marchés et de la baisse des prix, doivent assumer en plus les coûts supplémentaires associés à l'hébergement et à l'alimentation de ces vaches. Cette situation pourrait mettre en péril le bien-être des animaux et accroître le risque d'élimination irrégulière d'animaux de réforme invendables.
Dans le cadre du Fonds ontarien pour l'abattage des animaux adultes (FOAAA), le gouvernement de l'Ontario met sept millions de dollars à la disposition des exploitants d'abattoirs autorisés pour leur permettre d'accroître leur capacité d'abattage des animaux de réforme. Le 16 juin 2004, l'honorable Steve Peters, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, a annoncé quels étaient les quatre abattoirs destinés à recevoir cette aide pour la première étape du programme. Pour la deuxième étape, le gouvernement a conclu des ententes avec Holly Park Meat Packers Inc., M. Scheel Packers Inc., Aman's Abattoir et Rideau Meats.
En outre, un montant de trois millions de dollars administré par l'Ontario Cattlemen's Association permettra de financer des initiatives telles que la recherche de nouveaux marchés, la création de nouveaux produits à base de viande d'animaux de réforme, la collecte de vaches de réforme invendables qui ont été euthanasiées et l'amélioration de l'identification des animaux.

Available in English

www.OMAF.gov.on.caRenseignements: Jamie Rilett, bureau du ministre, (416) 326-6439; Personne-ressource du programme : Lee-Ann Walker, 1 877 838-5144