Une solution au manque de liquidités des producteurs

Communiqué Archivé

Une solution au manque de liquidités des producteurs

Soulagement en vue grâce aux programmes de stabilisation du revenu et de
gestion des risques
TORONTO, le 22 nov. - Les gouvernements fédéral et provinciaux ont pris des mesures pour soulager les besoins financiers immédiats du secteur agricole en injectant dans le domaine 188 millions de dollars. Ces fonds contribueront à stabiliser l'industrie et apporteront aux producteurs une aide financière bienvenue, a déclaré aujourd'hui le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, Steve Peters.
"L'Ontario compte sur un secteur agricole fort et dynamique, a déclaré monsieur Peters. L'aide apportée aidera nos producteurs à être plus concurrentiels, tout en leur permettant de faire face au manque de liquidités à court terme, alors qu'ils sont encore aux prises avec les effets de l'ESB."
L'aide apportée prendra deux formes : une somme de 172 millions de dollars sera allouée sur une période de trois ans par le biais des programmes de gestion des risques offerts dans le cadre du Cadre stratégique pour l'agriculture, et une somme pouvant aller jusqu'à 16 millions de dollars sera versée sous forme d'avances dans le cadre de la stratégie de repositionnement suite à l'ESB, en application du Programme canadien de stabilisation du revenu agricole.
"Ces deux initiatives nous aideront à atteindre notre but à long-terme qui est la stabilisation du revenu, et nous permettront de mieux positionner notre secteur agricole face à la concurrence mondiale," a ajouté monsieur Peters. Ce dernier a précisé que grâce aux initiatives relatives à l'ESB et aux autres programmes de retrait, les producteurs pourraient bénéficier d'une aide totalisant jusqu'à 100 millions de dollars. "Voilà une excellente nouvelle pour les producteurs et pour le secteur agricole de l'Ontario, nouvelle qui ne laisse présager que du bon pour nos collectivités rurales fortes et le maintien d'une qualité de vie sans pareille."

Available in English

www.OMAF.gov.on.ca

Document d'information
-------------------------------------------------------------------------

STRATEGIE NATIONALE DE REPOSITIONNEMENT SUITE A L'ESB

Le 10 septembre 2004, le gouvernement fédéral annonçait la mise en place d'une stratégie nationale de repositionnement pour l'industrie du bétail suite à la fermeture de la frontière et à la désorganisation du marché qui ont suivi la découverte, en mai 2003, de l'encéphalopathie bovine spongiforme dans un troupeau de bovins albertain.
Mise au point de concert avec le secteur de l'élevage bovin, cette stratégie a pour but de répondre aux besoins financiers à court terme du secteur de l'élevage, tout en repositionnant l'industrie à plus long terme en réduisant sa dépendance face à l'exportation. Parmi les initiatives retenues, mentionnons les suivantes :

- Accroître la capacité d'abattage;
- Soutenir l'industrie jusqu'à ce que la capacité corresponde aux
niveaux de production;
- Prendre les dispositions nécessaires concernant les ruminants âgés;
- Fournir une aide financière;
- Trouver de nouveaux débouchés pour la viande canadienne;
- Travailler à la réouverture de la frontière américaine.

L'Ontario a déjà pris un certain nombre de mesures pour augmenter la capacité d'abattage et pour développer de nouveaux marchés pour les produits de viande ontariens dans le cadre de la Stratégie relative aux animaux de réforme d'une valeur de 10 millions de dollars annoncée en février 2004.
Le 27 septembre 2004, le premier ministre de l'Ontario annonçait que la province mettrait sur pied deux programmes d'engraissement prolongé d'une valeur de 30 millions de dollars. Ceux-ci, le Programme de retrait de bovins d'abattage et le Programme de retrait des veaux de court engraissement, sont destinés à encourager les éleveurs de bovins à retirer du marché un certain nombre d'animaux, en leur remboursant ce qu'il en coûte pour continuer à nourrir ces animaux pendant une période déterminée.
Le premier ministre a également fait savoir que le gouvernement de l'Ontario trouverait les fonds nécessaires pour aider à combler le manque de liquidités par le biais d'avances versées dans le cadre du Programme canadien de stabilisation du revenu agricole (PCSRA). On estime à 16 millions de dollars la part assumée par l'Ontario dans cette initiative.
Selon le secteur de l'élevage bovin, le problème de liquidités est un point épineux pour bon nombre d'éleveurs. Cette initiative est particulièrement importante pour les éleveurs de moutons et autres ruminants qui ont également connu des baisses de revenu.

Available in English

www.gov.on.ca/omaf

Document d'information
-------------------------------------------------------------------------

PROGRAMMES COMPLEMENTAIRES DE L'ONTARIO

Par le passé, les ententes fédérales-provinciales de gestion des risques de l'entreprise comprenaient des mesures strictement provinciales que l'on appelait des "programmes complémentaires". Ceux-ci se rapportaient aux priorités et besoins propres au secteur agricole de chaque province. Le Cadre stratégique pour l'agriculture comprend deux programmes nationaux de gestion des risques : le Programme canadien de stabilisation du revenu agricole et l'assurance-production.
Les gouvernements fédéral et provinciaux savent qu'il serait plus facile pour les producteurs de réaliser la stabilisation du revenu à long terme s'il y avait une période de transition durant laquelle se poursuivraient les programmes propres aux provinces quoique, bien entendu, ces programmes seraient un jour éliminés.

Voici quels sont les programmes complémentaires de l'Ontario :

- Autogestion du risque - Ce programme est offert aux producteurs
de cultures horticoles pendant que l'on met au point de nouvelles
possibilités d'assurance-récolte d'une efficacité accrue.

- Aide financière contre le virus de sharka - Ce programme cible les
exploitants de vergers de fruits tendres qui coopèrent avec les
gouvernements fédéral et provincial dans le but d'éradiquer cette
maladie dévastatrice.

- Indemnisation des dégâts causés par des animaux sauvages - Ce
programme indemnise les agriculteurs lorsque des loups, des coyotes
ou des ours tuent ou blessent leurs animaux d'élevage ou leur
volaille.

- Soutien additionnel général - Un supplément de revenu compensatoire
est offert à tous les agriculteurs qui participent au Programme
canadien de stabilisation du revenu agricole et qui subissent une
perte de revenu.

- Recherche et développement - Ce programme aborde les besoins actuels
et naissants dans tous les secteurs (cultures, horticulture et
élevage).

Ces programmes seront un jour remplacés par un programme d'assurance- récolte élargi. Le gouvernement examine différentes possibilités en coopération avec les intéressés, pour que les risques que couvrent actuellement les programmes complémentaires continuent d'être bien abordés.

Available in English

www.gov.on.ca/omafRenseignements: Jamie Rillett, Bureau du ministre Peters, (416) 326-6439, (416) 458-2610 (portable)