Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation - Lettre ouverte aux agriculteurs de l'Ontario

Communiqué Archivé

Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation - Lettre ouverte aux agriculteurs de l'Ontario

TORONTO, le 2 mars -

Le 2 mars 2005

Lettre ouverte aux agriculteurs de l'Ontario

Je dois assister à une réunion des ministres fédéral, provinciaux et territoriaux de l'Agriculture les 2 et 3 mars, mais j'ai décidé de retarder mon départ afin de pouvoir assister au rassemblement des agriculteurs à Queen's Park, de soutenir votre cause et de transmettre votre message à Ottawa.
Je veux vous dire que le premier ministre et moi-même comprenons votre désarroi et votre frustration. Notre gouvernement continuera d'appuyer les agriculteurs de l'Ontario tout en demeurant un partenaire à part entière à l'échelle nationale dans le domaine de l'agriculture.
Le mardi 22 février, le premier ministre McGuinty et moi avons rencontré John Kikkert, Don Mills, Ron Bonnett, Ian McKillop, Bruce Saunders, Len Troup, Doug Eadie et Fred Neukamm pour discuter du revenu agricole et d'autres questions urgentes.
A la suite de cette réunion, j'ai décidé de former un groupe consultatif qui étudiera le système de gestion des risques d'entreprise. J'ai demandé aux membres du groupe de me fournir des conseils sur la façon d'assurer un secteur agricole dynamique aujourd'hui et à l'avenir tout en tenant compte de nos restrictions financières. J'ai demandé à Terry Daynard, Hector Delanghe, Graeme Hedley et Jack Wilkinson de faire partie du groupe consultatif. C'est un honneur pour moi qu'ils aient tous accepté de servir à nouveau l'industrie agricole. La plupart d'entre vous savent que ce sont des personnes de haute stature dont la réputation n'est plus à faire. Ils étudieront cette situation critique de façon rationnelle.
Nous savons tous que le revenu agricole est à la baisse à la grandeur du pays. C'est un enjeu national qui nécessite une solution nationale. Lorsque je serai à Ottawa, je parlerai haut et fort au nom des agriculteurs de l'Ontario. Le ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire du Canada doit collaborer avec nous pour élaborer des plans qui hausseront le revenu agricole et soutiendront notre industrie agroalimentaire.
L'Ontario doit garder une plus grande part de son argent dans la province. Chaque année, nous envoyons 23 milliards de dollars de plus à Ottawa que ce que nous recevons sous forme de services. Pour nous assurer que tout l'Ontario continue de prospérer, grâce aux investissements nécessaires dans la santé, l'éducation, notre secteur agroalimentaire et nos collectivités rurales, nous devons conserver une plus grande part de notre argent.
Malgré cet écart, nous avons réalisé des progrès en ce qui concerne le revenu agricole. Les producteurs de céréales et d'oléagineux ont reçu ou recevront très bientôt les fonds accordés dans le cadre du Programme d'assurance du revenu du marché pour 2003 et 2004, un montant de 94 millions de dollars. Un montant supplémentaire de 44 millions de dollars sera accordé dans le cadre du programme de versement complémentaire à tous ces producteurs qui ont reçu des fonds en 2003 dans le cadre du Programme canadien de stabilisation du revenu agricole.
Nous savons que certaines des initiatives de notre gouvernement sont considérées comme un fardeau supplémentaire pour vos entreprises. Mais vous savez qu'il fallait absolument adopter des règlements comme ceux régissant la gestion des éléments nutritifs et la protection des sources d'eau et des règlements de calibre international régissant les viandes pour préserver la confiance des consommateurs et le soutien du public à l'égard de votre industrie. Nous savons également que certains d'entre vous ont besoin d'aide pour respecter ces règlements. C'est pourquoi nous collaborons avec les organismes qui représentent vos entreprises et produits agricoles afin de trouver des moyens d'atteindre nos objectifs sans créer de difficultés supplémentaires pour vous, nos agriculteurs.
Une des premières mesures que nous avons prises a été de nous engager à verser 20 millions de dollars aux fermes les plus grosses qui étaient visées par le premier volet du programme. De plus, nous avons repoussé la date limite de six mois afin de permettre une saison de construction complète.
Nous savons que nous devons faire plus. Je vous assure que nous cherchons des moyens d'alléger votre fardeau. Comme le premier ministre l'a déclaré aux dirigeants du secteur agricole, la ministre Dombrowsky et moi cherchons des moyens de veiller à la mise en oeuvre du plan de gestion des éléments nutritifs par l'entremise d'une démarche axée sur les risques qui ne vous impose pas un fardeau insoutenable et qui ne compromet pas notre engagement à l'égard de la propreté et de la salubrité de l'eau potable.
Le premier ministre a également demandé à la ministre de l'Environnement de soumettre des propositions pour donner suite aux préoccupations des agriculteurs concernant les droits exigés pour le permis de prélèvement d'eau.
Par ailleurs, le gouvernement fait des progrès en vue d'améliorer la réalisation des initiatives de recherche-développement dans le domaine agricole en Ontario. Le premier ministre a demandé au ministre du Développement économique et du Commerce d'inclure le secteur agroalimentaire dans les secteurs prioritaires du Fonds pour la recherche en Ontario.
Pendant que nous continuons de travailler à la mise en place d'un secteur agricole durable, novateur et de calibre international, je tiens à vous réitérer mon engagement à l'égard de l'agriculture en Ontario. Je félicite les dirigeants du secteur agricole d'avoir organisé un rassemblement pacifique. Cela indique que vous vous souciez véritablement de l'industrie et des collectivités dans lesquelles vous vivez et travaillez.
Je me réjouis de votre enthousiasme et je veux continuer de déployer des efforts afin d'assurer un avenir prometteur pour notre industrie. Il faut reconnaître la patience dont tous les secteurs ont fait preuve et le soutien qui est accordé dans les coulisses.
Ensemble, nous pouvons faire de l'Ontario un endroit où nous pouvons tous croître!

Le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation,

Steve PetersRenseignements: Jamie Rilett, Bureau du ministre, (416) 326-6439, (416) 458-2610 (portable)