Le gouvernement McGuinty accroît la protection des nouveau-nés

Communiqué Archivé

Le gouvernement McGuinty accroît la protection des nouveau-nés

Ministère de la Santé

Le nombre des tests du programme de dépistage de maladies métaboliques héréditaires passe de deux à 21 TORONTO, le 7 sept. - Le gouvernement McGuinty élargira la portée de son programme de dépistage néonatal en ajoutant 19 tests de dépistage de maladies métaboliques héréditaires auxquels seront soumis tous les enfants nés en Ontario, a annoncé aujourd'hui le ministre de la Santé et des Soins de longue durée, George Smitherman. Il s'agit du premier élargissement de la portée du programme de dépistage en 27 ans. "Rien n'est plus important que de préserver la santé de nos enfants et de leur donner les meilleurs soins possibles, a affirmé M. Smitherman. Nous élargissons la portée de notre programme de dépistage néonatal afin de pouvoir identifier rapidement les nouveau-nés atteints de ces maladies et de leur donner le traitement dont ils ont besoin, au moment où ils en ont besoin." A l'heure actuelle, les nouveau-nés de l'Ontario sont soumis à des tests de dépistage de la phénylcétonurie et de l'hypothyroidie congénitale. A compter de 2006, le gouvernement mettra graduellement en place 19 nouveaux tests de dépistage de maladies métaboliques héréditaires. Bien que ces maladies soient très rares, affectant environ 1 nouveau-né sur 2 000, elles peuvent causer des problèmes de santé graves et dans certains cas, la mort. Avec l'achat de trois nouveaux spectomètres de masse en tandem, l'Ontario pourra améliorer son programme de dépistage néonatal, déceler un plus grand nombre de maladies métaboliques héréditaires et assurer un traitement immédiat. L'élargissement de la portée du programme de dépistage se fonde sur une recommandation préliminaire formulée par le sous-comité du dépistage néonatal du Comité consultatif ontarien de la génétique. "Je tiens à remercier le sous-comité de son excellent travail, a déclaré M. Smitherman. J'attends avec impatience les autres recommandations qui seront faites plus tard cette année dans le but d'ajouter encore plus de tests au programme de dépistage néonatal de l'Ontario." "Le programme élargi nous permettra de dépister et de traiter immédiatement un certain nombre de maladies, a expliqué le Dr Joe Clarke, président du comité consultatif de la génétique néonatale et chef du service de génétique métabolique au Hospital for Sick Children. Beaucoup d'enfants seront épargnés des conséquences potentiellement désastreuses de ces maladies." Cette initiative s'inscrit dans le cadre de l'engagement du gouvernement McGuinty de bâtir un système de santé axé sur trois priorités : garder les Ontariennes et Ontariens en santé, réduire les délais d'attente et améliorer l'accès aux médecins et au personnel infirmier. Ce communiqué de presse et les autres documents médiatiques, notamment des articles à réimprimer et des audioclips sur d'autres sujets, sont affichés dans la section Médias d'information de notre site Web à l'adresse http://www.health.gov.on.ca. Pour obtenir plus de renseignements sur les réalisations dans le domaine de la santé, consultez : www.resultatsontario.gouv.on.ca. Also available in English Renseignements ------------------------------------------------------------------------- LE GOUVERNEMENT McGUINTY ELARGIT LA PORTEE DU PROGRAMME DE DEPISTAGE NEONATAL Le gouvernement McGuinty élargit la portée de son programme de dépistage néonatal avec l'ajout de 19 tests portant sur des maladies métaboliques héréditaires. Ces tests permettront de dépister des maladies métaboliques héréditaires, d'offrir un traitement rapidement et de prévenir des problèmes médicaux graves. Les 19 nouveaux tests sont classés en trois catégories : troubles du métabolisme des acides organiques, troubles d'oxydation des acides gras et troubles du métabolisme des acides aminés. Il s'agit de groupes de maladies héréditaires rares causées par le mauvais fonctionnement d'enzymes. En mai 2005, le ministère a formé un comité consultatif du dépistage néonatal chargé d'étudier à fond le programme de dépistage néonatal, de donner les conseils d'experts et de présenter ses recommandations avant la fin de l'année. Ce comité consultatif est un sous-comité du Comité consultatif ontarien de la génétique (CCOG). Troubles du métabolisme des acides organiques L'Ontario ajoute maintenant neuf nouveaux tests en vue du dépistage de troubles du métabolisme des acides organiques. Pour métaboliser les protéines provenant des aliments que nous mangeons, l'organisme a besoin d'enzymes. Le mauvais fonctionnement de l'un ou de plusieurs de ces enzymes peut provoquer un trouble du métabolisme des acides organiques. Chez les personnes atteintes de ces troubles, l'organisme est incapable de dégrader les protéines correctement. Des substances nocives s'accumulent alors dans le sang et l'urine, ce qui peut nuire à la santé, à la croissance et à l'apprentissage. Les tests de dépistage des troubles suivants ont été ajoutés : - Acidémie isovalérique - Acidémie glutarique type 1 - Acidurie 3-hydroxy-3-méthylgluratique - Déficit multiple en carboxylases - Acidémie méthylmalonique (déficit en mutase) - Déficit en 3-méthylcrotonyl-CoA carboxylase - Acidémie méthylmalonique (Cbl A,B) - Acidémie propionique - Déficit en bêta-cétothiolase Troubles d'oxydation des acides gras L'Ontario ajoute cinq nouveaux tests de dépistage des troubles d'oxydation des acides gras. Les enzymes sont nécessaires pour dégrader les gras dans l'organisme (un processus appelé oxydation des acides gras). Le mauvais fonctionnement de l'un ou de plusieurs de ces enzymes peut provoquer un trouble d'oxydation des acides gras. Chez les personnes atteintes de troubles d'oxydation des acides gras, l'organisme est incapable de dégrader les gras provenant des aliments ou les gras emmagasinés. Les tests de dépistage des troubles suivants ont été ajoutés : - Déficit en acyl-CoA déshydrogénase des acides gras à chaîne moyenne - Déficit en acyl-CoA déshydrogénase des acides gras à chaîne très longue - Déficit en 3-hydroxyacyl-CoA déshydrogénase des acides gras à chaîne longue - Déficit en protéine trifonctionnelle - Défaut de captation de la carnitine Troubles du métabolisme des acides aminés L'Ontario ajoute cinq nouveaux tests de dépistage des troubles du métabolisme des acides aminés. Les protéines sont composées d'unités structurales plus petites appelées acides aminés. Un certain nombre d'enzymes différents sont chargés de transformer les acides aminés pour que l'organisme puisse les utiliser. Si ces enzymes sont absents ou s'ils fonctionnent mal, les personnes atteintes de troubles du métabolisme des acides aminés sont incapables de transformer certains acides aminés. Ces acides aminés et d'autres substances toxiques s'accumulent alors dans l'organisme et causent des problèmes. Les tests de dépistage des troubles suivants ont été ajoutés : - Maladie du sirop d'érable - Homocycturnie (par déficit en CbS) - Citrullinémie - Acidémie succinique (ASA) - Tyrosinémie type I (TYR I) Les membres du sous-comité, tous des experts dans les domaines du dépistage néonatal et des maladies métaboliques héréditaires, sont : Dr Joe Clarke (président) Chef, génétique métabolique clinique Division de la génétique métabolique Hospital for Sick Children Dr Ron Carter Pathologie et médecine moléculaire Université McMaster Hamilton Dr Pranesh Chakraborty Département de génétique Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario Dre Natalie Lepage Chef, biochimie Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario Dre Jennifer Mackenzie Département de génétique Université Queen's Dr Kenneth D. Onuska Biochimiste clinique, laboratoire St. Joseph's Health Centre, Sudbury Dr Murray Potter Chef, génétique biochimique Hamilton Health Sciences McMaster University Medical Centre Dr Ken Pritzker Pathologie et médecine de laboratoire Hôpital Mount Sinai Dr Tony Rupar Directeur, laboratoire de génétique biochimique Le programme de dépistage sera mené à l'aide de trois spectomètres de masse en tandem. Cette technologie permet de dépister un nombre beaucoup plus grand de maladies métaboliques héréditaires que ne le permet la technologie utilisée actuellement en Ontario, qui permet de dépister uniquement la phénylcétonurie (PCU). Le 2 août 2005, le ministère a envoyé une lettre à sept hôpitaux de l'Ontario les invitant à présenter une proposition en vue de recevoir ces nouveaux appareils. La date limite de présentation des propositions était le vendredi 2 septembre 2005. Les propositions sont actuellement à l'étude et le choix des hôpitaux retenus sera fait à la fin de septembre 2005.Renseignements: Médias: Karman Wong, Bureau du ministre, (416) 326-3984; Dan Strasbourg, Ministère de la Santé et des Soins de longue durée, (416) 314-6197; Membres du public: (416) 327-4327 ou 1-800-268-1154