Les écoles saines forment les esprits sains

Communiqué Archivé

Les écoles saines forment les esprits sains

Ministère de l'Éducation

Les Maple Leafs de Toronto se joignent au ministre de l'Education pour le lancement du programme d'activité physique quotidienne d'au moins 20 minutes pour tous les élèves du palier élémentaire TORONTO, le 6 oct. - C'est en dansant, en sautant et en marchant que les élèves des écoles élémentaires de l'Ontario vont, à pas de géant, améliorer leur forme physique et leur rendement scolaire cette année, a dit aujourd'hui le ministre de l'Education Gerard Kennedy. "Cette année scolaire, chaque élève du palier élémentaire participera à au moins 20 minutes d'activité physique quotidienne dans le cadre de notre programme global visant des écoles saines", a précisé M. Kennedy. "Ce plan prévoit, entre autres, le retour du personnel enseignant spécialisé en éducation physique, la suppression de la malbouffe des distributeurs automatiques et l'ouverture des écoles aux groupes communautaires après les heures de classe." Après des années de suppression de programmes essentiels, le système de l'éducation est en voie de retrouver sa vigueur. Pour la première fois, le curriculum du palier élémentaire comportera obligatoirement au moins 20 minutes d'activité physique quotidienne. L'activité physique quotidienne viendra appuyer les classes d'éducation physique actuelles, qui ont lieu ordinairement deux ou trois fois par semaine pendant 30 à 40 minutes pour les élèves à l'élémentaire. L'activité physique quotidienne fait partie du programme du gouvernement pour des écoles saines, qui à ce jour inclut ce qui suit : - un financement de 39 millions de dollars cette année, qui passera à 146 millions d'ici 2008-2009, destiné à l'embauche de 2 000 nouveaux enseignants et enseignantes du palier élémentaire spécialisés dans des domaines clés comme l'éducation physique, la littératie et la numératie, la musique et les arts. Six cents enseignantes et enseignants spécialisés sont déjà en poste cette année. - l'obligation pour les conseils scolaires de retirer toute la malbouffe vendue dans les distributeurs automatiques placés dans les écoles élémentaires et de la remplacer par une gamme d'aliments et de boissons plus sains. Les lignes directrices fournies aux conseils scolaires sont basées sur de la recherche et des recommandations des Diététistes du Canada et donnent des indications claires sur les choix nutritifs et appropriés aux enfants; - les 72 conseils scolaires de district de l'Ontario ont tous signé une entente pour réduire ou éliminer les frais d'utilisation, ce qui permet aux groupes communautaires sans but lucratif d'utiliser les écoles après les heures de classe à longueur d'année. Cela fait partie d'un investissement annuel de 20 millions de dollars, les ententes devant être reconduites chaque année scolaire. - une subvention de 10,7 millions de dollars destinée à la mise en oeuvre du programme d'activité physique quotidienne ainsi qu'à la formation et aux ressources connexes. Le ministre de l'Education Gerard Kennedy était accompagné du ministre de la Promotion de la santé Jim Watson, du ministre du Développement économique et du Commerce Joseph Cordiano, du centre des Maple Leafs de Toronto Matt Stajan, de l'ailier gauche Chad Kilger et du participant aux Paralympiques Jeff Adams. "Participer à des sports et à de l'activité physique quotidienne permet de grandir en santé et de réussir à l'école", de dire M. Stajan. "La recherche montre que les élèves qui se livrent à une activité physique quotidienne ont un meilleur rendement scolaire, a dit M. Kennedy. Nos écoles se doivent d'aider les élèves à réaliser leur plein potentiel tant aux niveaux intellectuel et émotif que physique." Selon une étude citée dans la Revue canadienne de santé publique, une augmentation du niveau d'activité physique des élèves préserve et même améliore leur rendement scolaire. De plus, une étude effectuée en Saskatchewan a montré que la participation régulière à l'éducation physique et à des activités physiques améliore l'estime de soi, ce qui est associé à un meilleur rendement scolaire. "De 1981 à 1996, le nombre d'enfants obèses entre 7 et 13 ans a triplé au Canada, a indiqué M. Watson. Le plan visant des écoles saines fait partie d'une approche générale dont l'objectif est d'aider les Ontariennes et Ontariens à rester en santé; le programme Vie Active 2010, la stratégie de sport et d'activité physique du gouvernement ontarien, est un autre exemple de cette approche." "Il existe des preuves claires que les habitudes favorables à la santé cardiovasculaire que nous prenons dans l'enfance sont susceptibles de nous suivre à l'âge adulte", de dire Rocco Rossi, directeur général de la Fondation des maladies du coeur. "Encourager aujourd'hui les jeunes à se livrer à une activité physique ainsi qu'à suivre un régime alimentaire sain peut contribuer à les protéger contre les maladies cardiovasculaires à l'avenir." Available in English www.edu.gov.on.ca www.resultatsontario.gouv.on.ca Document d'information ------------------------------------------------------------------------- FAIRE DES ECOLES DE L'ONTARIO DES LIEUX D'APPRENTISSAGE PLUS SAINS Chaque élève mérite de bénéficier d'une activité physique régulière, de jouir d'un mode de vie sain et d'avoir accès à un éventail complet d'activités parascolaires Après des années de suppression de programmes essentiels et enrichis, le système d'éducation est revigoré. Pour la première fois, une période d'activité physique quotidienne d'au moins 20 minutes deviendra une composante obligatoire du curriculum de l'élémentaire. Une période d'activité physique quotidienne d'au moins 20 minutes constitue un important volet du plan du gouvernement de l'Ontario pour faire des écoles financées par les deniers publics des lieux d'apprentissage plus sains et améliorer le rendement des élèves. Cette démarche, qui s'inscrit dans le programme pour des écoles saines, permettra à tous les élèves du palier élémentaire, y compris ceux et celles ayant des besoins particuliers, de pratiquer de façon soutenue au moins 20 minutes d'activité physique d'une intensité moyenne ou grande, au cours de chaque jour de classe pendant les heures d'enseignement. Les 20 minutes d'activité physique seront introduites graduellement dans le courant de l'année scolaire à compter de cet automne. Programme pour des écoles saines L'activité physique quotidienne est l'un des volets du programme complet pour des écoles saines mis en place par le gouvernement. A ce jour, ce programme prévoit notamment : - l'investissement de 39 millions de dollars cette année, somme qui passera à 146 millions d'ici 2008 2009, pour l'embauche de 2 000 nouveaux enseignants et enseignantes spécialisés dans des domaines clés tels que la littératie et la numératie, la musique, les arts et l'éducation physique, au palier élémentaire. Six cents enseignantes et enseignantes spécialisés sont déjà en place pour l'année scolaire en cours; - l'obligation pour les conseils scolaires de supprimer la malbouffe dans les distributeurs automatiques des écoles élémentaires et de la remplacer par des choix d'aliments et de boissons plus sains. Les lignes directrices fournies aux conseils scolaires sont basées sur de la recherche et des recommandations des Diététistes du Canada et donnent des indications claires sur les choix nutritifs et appropriés aux enfants; - l'octroi de 20 millions de dollars aux conseils scolaires pour les aider à permettre l'utilisation des écoles par les groupes communautaires sans but lucratif après les heures de classe et toute l'année durant; - l'octroi de 10,7 millions en subvention non renouvelable pour la formation et les ressources nécessaires à la mise en oeuvre des 20 minutes d'activité physique quotidienne; - l'adoption de la Loi Sabrina de 2005, aux termes de laquelle chaque conseil scolaire est tenu d'élaborer et de maintenir une politique relative à l'anaphylaxie à compter du 1er janvier 2006; - l'investissement de 650 000 $ pour donner à tous les élèves du palier secondaire la possibilité d'apprendre la technique de réanimation cardio respiratoire, connue pour sauver des vies; - la collaboration avec les partenaires en éducation pour examiner des façons d'intégrer des programmes de natation et de sécurité nautique dans l'activité physique quotidienne rendue obligatoire. Coût pour le système de soins de santé ------------------------------------------------------------------------- En 2000-2001, on estimait le coût de l'obésité à 4,3 milliards de dollars pour le système de santé au Canada : de ce chiffre, 1,6 milliard de dollars sont des coûts directs (soins hospitaliers, médicaments et honoraires de médecins) et 2,7 milliards de dollars sont des coûts indirects (pertes de revenus dues à la maladie et aux mortalités prématurées liées à l'obésité) (Katzmarzyk et al., 2004). -- Extrait du rapport Poids santé, vie saine (2004) de la Dre Sheela Basrur, médecin hygiéniste en chef et sous-ministre adjointe ------------------------------------------------------------------------- Qu'est-ce que l'activité physique quotidienne? Chaque jour de classe, les élèves participeront de façon soutenue à des mouvements modérés à vigoureux pendant au moins 20 minutes. Ils s'adonneront notamment à des jeux actifs, à la danse, à des sports aquatiques et autres, au conditionnement physique, à des activités ludiques, à la marche et à d'autres activités récréatives. L'activité physique quotidienne sera d'une durée minimum de 20 minutes. Pour commencer, elle pourra se dérouler dans le cadre de brèves séances (d'au moins 10 minutes chacune) intégrées dans la journée de classe. L'activité physique quotidienne viendra appuyer les classes d'éducation physique actuelles, qui ont lieu ordinairement deux ou trois fois par semaine pendant 30 à 40 minutes pour les élèves à l'élémentaire. L'activité physique quotidienne devrait être d'intensité modérée à grande, varier dans sa forme, tenir compte de l'âge et de la capacité des élèves et, dans la mesure du possible, mettre à profit les ressources disponibles dans la collectivité. Ressources pour le personnel enseignant et les écoles Le gouvernement fournira au personnel enseignant, aux directions d'école, aux établissements scolaires et aux conseils un éventail de ressources à l'appui de l'activité physique quotidienne. L'Ontario Physical and Health Education Association (OPHEA) a élaboré des guides avec la contribution d'un vaste éventail d'éducatrices, d'éducateurs et de spécialistes de l'activité physique. Ces guides seront peaufinés avec le concours du corps enseignant, des directions d'école et du public. Un financement sera octroyé pour la formation du personnel enseignant. De plus, une aide financière sera mise à la disposition des conseils scolaires pour compléter le matériel d'éducation physique des écoles (p. ex., cordes à sauter, ballons, sacs de fèves, cerceaux et tapis). Participation communautaire et parentale L'activité physique quotidienne fournira de nouvelles occasions de créer des partenariats communautaires et de faire participer les parents. Les écoles sont encouragées à diversifier les activités en demandant aux organismes communautaires de promouvoir des activités physiques spéciales pour les élèves. Elles peuvent, par exemple, inviter des personnes à venir donner des conférences et à présenter des exposés afin de proposer aux élèves une variété d'activités uniques telles que la danse et des activités récréatives. Les écoles peuvent également choisir de tenir des séances à l'intention des parents et donner des exemples d'activités physiques quotidiennes à pratiquer à la maison. La Dovercourt Junior Public School de Toronto compte parmi les 17 établissements pilotes retenus pour la mise en oeuvre de l'initiative Living School de l' OPHEA. Cette école fait participer les parents et la collectivité aux efforts qu'elle déploie pour accroître les possibilités de mener une vie saine et active. FAIRE DE NOS ECOLES DES LIEUX D'APPRENTISSAGE PLUS SAINS Le bien-être des enfants de l'Ontario exige un mode de vie sain et actif. L'activité physique quotidienne est l'une des mesures qui permettront de faire des écoles des lieux d'apprentissage plus sains pour les élèves. ------------------------------------------------------------------------- "En tant que leaders scolaires de première ligne, les directrices et directeurs d'école voient au quotidien les répercussions de la mauvaise nutrition et de l'inactivité physique. Nous pensons qu'en encourageant les enfants à faire de l'exercice tous les jours, nous réduirons le taux d'absentéisme attribuable à la maladie et nous obtiendrons un milieu scolaire plus productif, une participation plus active à l'école et de meilleurs résultats sur le plan de l'apprentissage." Ian McFarlane, président, Ontario Principals' Council ------------------------------------------------------------------------- En moyenne, les Ontariennes et Ontariens âgés de deux ans et plus passent près de 21 heures par semaine devant le poste de télévision. Lors d'une semaine ordinaire, la plupart des élèves à plein temps des écoles élémentaires ne passent pas moins de 25 heures à l'école. D'après une étude citée dans la Revue canadienne de santé publique, une augmentation du niveau d'activité physique des élèves préserve et même améliore leur rendement scolaire. En outre, une étude réalisée en Saskatchewan indique qu'une participation régulière à l'éducation physique et à l'activité physique renforce l'estime de soi, ce qui est lié à un meilleur rendement scolaire. Dans le cadre du plan global du gouvernement pour faire des écoles des lieux d'apprentissage plus sains, les conseils scolaires introduisent l'activité physique quotidienne de façon progressive. Le personnel enseignant aura accès à toute une gamme de ressources créées en partenariat avec l'Ontario Physical and Health Education Association. Les écoles sont aussi incitées à collaborer avec les groupes communautaires pour aider leurs élèves à devenir plus actifs. ------------------------------------------------------------------------- "Non seulement l'activité physique quotidienne est importante pour la santé de nos élèves, elle est aussi un facteur clé du rendement scolaire et de la réduction des problèmes de comportement." Elio Antunes, directeur général, Ontario Physical and Health Education Association ------------------------------------------------------------------------- Available in English www.edu.gov.on.ca www.resultatsontario.gouv.on.caRenseignements: Amanda Alvaro, Bureau du ministre, (416) 325-2632, (416) 509-5696 (cellulaire); Wilma Davis, Direction des communications, (416) 325-6730; Renseignements au public : (416) 325-2929 ou 1-800-387-5514, ATS : 1-800-263-2892