Un plan du gouvernement aide les étudiants francophones à obtenir des résultats supérieurs

Communiqué Archivé

Un plan du gouvernement aide les étudiants francophones à obtenir des résultats supérieurs

Un groupe consultatif améliorera l'accès aux programmes d'études postsecondaires en français OTTAWA, le 26 janv. - Le gouvernement McGuinty travaille à assurer le succès des étudiantes et étudiants francophones en créant un comité consultatif chargé d'améliorer l'accès aux programmes d'études postsecondaires en français, a annoncé aujourd'hui Chris Bentley, ministre de la Formation et des Collèges et Universités. "Bien que de nombreux étudiants et étudiantes francophones suivent des études postsecondaires, c'est souvent en anglais qu'ils le font en raison d'un manque de programmes offerts en français, a affirmé M. Bentley avant la première réunion du comité. En trouvant des moyens de multiplier les possibilités d'études en français, nous renforcerons non seulement l'éducation et les compétences de notre population mais également l'avantage économique de l'Ontario." Ce comité consultatif s'inscrit dans le plan du gouvernement visant l'investissement de 10,2 millions de dollars en 2005-2006, somme qui atteindra 55 millions de dollars en 2009-2010, afin d'aider les établissements d'enseignement postsecondaire à offrir des programmes qui améliorent l'accès aux possibilités d'études postsecondaires pour les francophones, les Autochtones, les personnes handicapées et celles qui dans leur famille seraient les premières à suivre des études collégiales ou universitaires. Une partie de ce financement servira à aider les collèges de langue française et les universités bilingues à promouvoir une communauté éducative postsecondaire francophone plus vigoureuse dans la province. "Je suis ravi que ce groupe exceptionnel ait accepté de nous faire bénéficier de sa vaste expérience et de son expertise à l'heure où nous voulons non seulement accroître l'accès des étudiantes et étudiants francophones à l'enseignement postsecondaire en français mais également faire en sorte que leurs études soient couronnées de succès", a déclaré M. Bentley. "Notre gouvernement tient résolument au développement de la communauté francophone, et l'accès au système d'éducation en langue française - du jardin d'enfants au niveau postsecondaire - est un élément clé de ce développement", a remarqué Madeleine Meilleur, ministre déléguée aux Affaires francophones. "L'Ontario dans son ensemble bénéficiera des conseils que prodigueront les membres du comité consultatif, qui nous aideront à renforcer notre système postsecondaire." "Nous attendons avec impatience de recevoir les sages conseils d'un comité consultatif aussi distingué sur la question importante de l'accès des jeunes Franco-Ontariennes et Franco-Ontariens à l'éducation postsecondaire", de dire Richard Patten, adjoint parlementaire au ministre de la Formation et des Collèges et Universités et député d'Ottawa-Centre. "Le Conseil provisoire de l'Assemblée de la Francophonie de l'Ontario (AFO) est encouragé par cette importante initiative et anticipe la mise sur pied de ce nouveau comité", a affirmé Simon Lalande, président du Conseil provisoire de l'AFO. "Cette annonce démontre que le gouvernement donne suite à son plan Vers des résultats supérieurs afin de permettre davantage le développement des institutions postsecondaires francophones dans la province." Ce financement fait partie du projet Vers des résultats supérieurs : le plan d'action du gouvernement McGuinty pour l'éducation postsecondaire, dévoilé dans le budget de 2005. Dans le cadre de ce plan, le gouvernement investira 6,2 milliards de dollars de plus dans l'éducation postsecondaire et la formation d'ici 2009-2010, ce qui représente la plus grande injection de capitaux dans ce secteur depuis 40 ans. "L'intelligence et le savoir faire d'une main d'oeuvre hautement qualifiée constituent l'avantage économique du 21e siècle, a ajouté M. Bentley. C'est pourquoi, grâce à notre plan Vers des résultats supérieurs, nous allons veiller à ce qu'un plus grand nombre d'Ontariennes et Ontariens aient la possibilité de suivre des études collégiales ou universitaires ou un autre type de formation professionnelle, à la fois abordables et accessibles." Available in English www.edu.gov.on.ca www.resultatsontario.gouv.on.ca Document d'information ------------------------------------------------------------------------- COMITE CONSULTATIF DE L'EDUCATION POSTSECONDAIRE EN LANGUE FRANCAISE En tant que province comptant la plus importante communauté francophone hors Québec, l'Ontario recense plus de 100 000 apprenantes et apprenants d'expression française. Le gouvernement de l'Ontario, en partenariat avec le gouvernement fédéral, octroie plus de 130 millions de dollars annuellement pour appuyer les deux collèges francophones et les six universités bilingues de la province. Le soutien du gouvernement fédéral est assuré grâce à des ententes négociées dans le cadre du Programme des langues officielles dans l'enseignement. En vertu d'un accord conclu en novembre dernier, l'Ontario recevra plus de 300 millions de dollars sur une période de quatre ans pour l'enseignement dans la langue de la minorité et l'enseignement de la langue seconde aux paliers élémentaire, secondaire et postsecondaire. Bien que de nombreux étudiantes et étudiants francophones suivent des études postsecondaires, c'est souvent en anglais qu'ils le font en raison d'un manque de programmes offerts en français. On dénombre actuellement une centaine de programmes dispensés en français dans les collèges et environ 150 dans les universités. De plus, les programmes sont inégalement répartis dans la province et certains domaines d'études restent sous-exploités, par exemple, sciences et technologie, soins de santé et services personnels et communautaires. Les collèges francophones et les universités bilingues de l'Ontario ont également des coûts supplémentaires, par exemple pour recruter du personnel enseignant et leurs autres employés parmi un petit nombre de candidates et candidats bilingues. Les collèges luttent également pour offrir un éventail raisonnable de programmes et de services, et les universités offrent une gamme limitée de programmes de premier cycle et de deuxième ou troisième cycle entièrement en français. Afin d'accroître les possibilités de suivre des études postsecondaires, le nouveau Comité consultatif de l'éducation postsecondaire en langue française fera des recommandations notamment aux fins suivantes : - améliorer l'accès aux études postsecondaires et promouvoir la réussite à ce niveau; - examiner des approches permettant de relever les défis à long terme, par exemple les coûts à envisager pour augmenter le nombre de programmes offerts et mettre au point le matériel didactique pertinent; - définir les recherches qu'il conviendrait d'entreprendre en priorité. Les membres du Comité consultatif sont : André Brazeau, président, Fédération étudiante de l'Université d'Ottawa Alain Dupuis, président, Fédération de la jeunesse franco ontarienne Monika Ferenczy, présidente, Canadian Parents for French Christiane Fontaine, directrice générale, Regroupement des intervenantes et intervenants francophones en santé et en services sociaux de l'Ontario Denis Hubert, président désigné, Collège Boréal Jonathan Irwin, représentant, College Student Alliance Célia Jutras, commissaire des étudiantes et étudiants francophones, Fédération canadienne des étudiantes et étudiants Normand Labrie, représentant, Comité consultatif provincial sur les affaires francophones, Office des affaires francophones Andrée Lortie, présidente, La Cité collégiale Julie Mbengi Lutété, vice-présidente, Union provinciale des minorités raciales et ethnoculturelles francophones Robert Major, vice-recteur, Université d'Ottawa Ken McRoberts, principal, Collège Glendon, Université York Ghislaine Pilon, vice-présidente, Parents partenaires en éducation Claire Thibideau, présidente, Association des directions et directions adjointes des écoles franco-ontariennes Jean-Claude Trottier, président, Chambre économique de l'Ontario Judith Woodsworth, rectrice, Université Laurentienne Renseignements : Tanya Blazina Ministère de la Formation et des Collèges et Universités 416 325-2746 Available in English www.edu.gov.on.caRenseignements: Jennifer Norman, Bureau du ministre, (416) 326-1615; Tanya Blazina, Direction des communications, (416) 325-2746; Renseignements au public : (416) 325-2929 ou 1-800-387-5514, ATS : 1-800-263-2892