Les projets phares pour la réussite des élèves sont une lueur d'espoir pour les 10 000 élèves qui éprouvent des difficultés

Communiqué Archivé

Les projets phares pour la réussite des élèves sont une lueur d'espoir pour les 10 000 élèves qui éprouvent des difficultés

Ministère de l'Éducation

Le gouvernement McGuinty soutient 159 projets visant à aider les élèves à obtenir leur diplôme KITCHENER, ON, le 30 nov. - Un plus grand nombre d'élèves des écoles secondaires obtiendront leur diplôme grâce au soutien accru, à l'orientation supplémentaire et aux possibilités spéciales d'apprentissage offerts par les projets phares pour la réussite des élèves, a déclaré aujourd'hui la ministre de l'Education Kathleen Wynne. "Nous savons que l'approche taille unique ne convient pas au secteur de l'éducation", a remarqué Mme Wynne à l'école secondaire Forest Heights Collegiate Institute. "C'est la raison pour laquelle nous appuyons chaque élève grâce à toute une série de programmes comme les projets phares pour la réussite des élèves, qui offrent un soutien aux élèves qui éprouvent des difficultés en salle de classe traditionnelle." Le ministère de l'Education a investi 12 millions de dollars dans 159 projets en 2006-2007. Ces projets ont été conçus par des conseils scolaires individuels afin de satisfaire les besoins uniques de leurs élèves, écoles et collectivités. "Nous aidons un plus grand nombre d'élèves à Kitchener à acquérir davantage de confiance en soi et des compétences afin qu'ils puissent se concentrer sur l'obtention de leur diplôme", a affirmé le député de Kitchener-Centre John Milloy. "Les projets phares sont un excellent exemple de la façon dont l'innovation locale et le soutien provincial peuvent aboutir à des solutions axées sur les élèves au sein de diverses collectivités." A Forest Heights, environ 400 élèves participent à trois projets phares pour la réussite des élèves : - Le programme Reintegrating-Engaging-Connecting offre aux élèves des locaux dans lesquels ils peuvent recevoir une aide et rester reliés à l'école, tout en résolvant des problèmes qui pourraient mener à une suspension. - Le programme New Horizons-Immigrant Youth met l'accent sur l'acquisition de compétences linguistiques et autres par les nouveaux immigrants. - Le programme Career Explorations / Integrated Services Model inclut une option d'éducation coopérative souple et spéciale qui permet de satisfaire les besoins scolaires des élèves et de renforcer leurs aptitudes interpersonnelles et à régler des problèmes. Zeljka Stanivuk est une élève dans le programme Career Explorations / Integrated Services Model. Ayant failli abandonner l'école, elle reconnaît à Tanya Dale, l'agente d'intégration de Forest Heights, le fait de l'avoir aidée à se réengager dans ses études. "Elle est le genre de personne qu'on doit tout simplement respecter. Petit à petit elle a appris à me connaître. Je pouvais toujours compter sur elle, qui a aussi aidé ma famille à comprendre ce que j'éprouvais." Parmi les autres projets phares mis en oeuvre cette année dans les écoles ontariennes, citons les suivants : - Projets de construction de maisons offerts par le Catholic District School Board of Eastern Ontario et l'Algoma District School Board. - Cours d'études secondaires offerts sur des campus de collège, y compris les cours de fabrication et de construction par le Brant Haldimand Norfolk Catholic District School Board au Collège Mohawk. - Aide en matière de cheminement de carrière destinée aux élèves de 9e et de 10e année à Noelville, offerte par le Conseil scolaire du district du Grand Nord de l'Ontario. Contact Info Des programmes novateurs comme ceux-ci aident le gouvernement McGuinty à atteindre son objectif en matière de taux d'obtention de diplôme d'études secondaires, soit 85 % des élèves d'ici à 2010-2011, une augmentation notable par rapport au taux de 68 % en 2003-2004. Une fois l'objectif atteint, 20 000 élèves de plus obtiendront leur diplôme chaque année. Les premiers résultats montrent que les écoles de l'Ontario sont sur la bonne voie, puisque 71 % des élèves ont obtenu leur diplôme en 2004-2005. Nous en sommes à la troisième année du programme phare pour la réussite des élèves. L'année dernière, les élèves participant aux projets phares ont eu un taux de réussite de 76 % et ont accumulé plus de 21 000 crédits. Ce programme est l'une des six nouvelles initiatives novatrices au coeur de la Stratégie visant la réussite des élèves mise en oeuvre par le gouvernement. Voici les autres initiatives de la Stratégie : équipes responsables de la réussite des élèves; équipes de transition de la 8e à la 9e année; majeures hautes spécialisations, éducation coopérative élargie; double reconnaissance de crédit. Available in English www.edu.gov.on.ca www.ontario.ca/progress Document d'information ------------------------------------------------------------------------- UN APPRENTISSAGE ADAPTE DANS LES ECOLES SECONDAIRES POUR APPUYER CHAQUE ELEVE La Stratégie visant la réussite des élèves du gouvernement de l'Ontario donne aux élèves des possibilités accrues d'adapter leurs études secondaires à leurs compétences, à leurs objectifs et à leurs intérêts particuliers. Le milieu d'apprentissage deviendra ainsi plus intéressant pour tous les élèves et les préparera mieux à poursuivre la carrière de leur choix. Cette stratégie comprend deux volets principaux : fournir un soutien et des ressources aux élèves qui ont de la difficulté à accumuler les crédits nécessaires à l'obtention de leur diplôme et offrir aux élèves des écoles secondaires des possibilités d'apprentissage accrues qui correspondent à leurs aspirations. La raison de cette mesure est évidente. En 2003-2004, la proportion d'élèves qui ont obtenu le diplôme a chuté à 68 p. 100. La Stratégie visant la réussite des élèves renverse cette tendance et aide un plus grand nombre d'élèves à se préparer un avenir plus prometteur. Le gouvernement s'est donné pour objectif de voir 85 p. 100 des élèves obtenir leur diplôme d'ici 2010-2011, ce qui représente une hausse importante par rapport à 2003-2004. Autrement dit, lorsque l'objectif sera atteint, 20 000 élèves de plus par année obtiendront leur diplôme. Les premiers résultats montrent des signes de progrès La Stratégie visant la réussite des élèves porte ses fruits, puisque 71 p. 100 des élèves ont obtenu leur diplôme en 2004-2005. Autrement dit, au cours des deux dernières années, un plus grand nombre d'élèves ont terminé leurs études secondaires en ayant obtenu un diplôme qui leur ouvre un avenir meilleur. Voici d'autres résultats récents qui montrent que la réussite des élèves est en hausse : - de 2002-2003 à 2005-2006, le taux de réussite au Test de compétences linguistiques de 10e année est passé de 72 à 84 p. 100 chez les élèves de langue anglaise et de 78 à 81 p. 100 chez les élèves de langue française; - la proportion d'élèves qui accumulent tous les crédits obligatoires de la 9e année, à la fin de cette année même, est passée de 71,6 p. 100 en 2003-2004 à 73,1 p. 100 en 2004-2005; - les élèves de 9e et de 10e année inscrits aux cours appliqués ont connu un taux de réussite de 84 p. 100 l'année dernière, en hausse par rapport au taux de 81 p. 100 l'année précédente; - la proportion d'élèves qui ont choisi l'éducation coopérative était de 22 p. 100 plus élevée en 2004-2005 qu'en 2003-2004. SIX MOYENS Le gouvernement de l'Ontario a lancé six nouveaux programmes novateurs qui sont au coeur de la Stratégie visant la réussite des élèves. Ils offrent aux élèves ontariens des possibilités accrues d'accumuler les crédits nécessaires pour obtenir leur diplôme, en plus de rehausser la qualité de l'enseignement secondaire dans la province. Outre l'augmentation de leur personnel enseignant et la hausse de leurs ressources, les écoles secondaires connaissent une transformation qui leur permettra de répondre aux styles d'apprentissage individuels et aux intérêts de carrière de tous les élèves. 1. Majeures hautes spécialisations Durant l'année scolaire 2006-2007, 27 conseils scolaires participent au lancement du projet pilote des majeures hautes spécialisations. Les majeures offertes sont dans les domaines de la construction, de l'hôtellerie et du tourisme, de la fabrication, des industries primaires (agriculture, exploitation minière, foresterie et aménagement paysager) et des arts et de la culture. Les majeures hautes spécialisations permettent aux élèves de choisir un cheminement de carrière correspondant à leurs compétences et à leurs intérêts particuliers. Chaque majeure est un regroupement de 6 à 12 cours dans un domaine précis qui correspondent aux critères de formation du palier postsecondaire, de l'apprentissage ou du milieu de travail. Les composantes de chaque majeure comprennent des crédits pour les programmes d'études existants, notamment les cours élaborés à l'échelon local, l'éducation coopérative, l'apprentissage en milieu de travail et la certification reconnue par le secteur. Lorsque les nouvelles politiques relatives à l'apprentissage équivalent seront adoptées, il est possible que les majeures reconnaissent également des titres de compétences externes, des crédits en conjonction avec les établissements d'enseignement postsecondaire, de la formation par l'apprentissage et des certificats sanctionnés par les secteurs. La majeure renforcera également les partenariats des écoles secondaires avec les employeurs, les établissements d'enseignement postsecondaire et les fournisseurs de formation par l'apprentissage. Elle permettra aux partenaires de la collectivité et du milieu des affaires d'offrir plus de possibilités de certifications et de formation dans le cadre de l'enseignement secondaire. Dans certains cas, les élèves pourront progresser en obtenant un ou plusieurs crédits pouvant être appliqués à leur diplôme d'études secondaires, à un diplôme ou certificat collégial ou à un certificat d'apprentissage. Les élèves qui terminent une majeure peuvent avoir l'assurance qu'ils quittent l'école secondaire en ayant acquis les connaissances, les compétences et les qualifications reconnues par le secteur, recherchées par les employeurs, les établissements d'enseignement postsecondaire et les fournisseurs de formation. 2. Projets phares En 2006-2007, il y aura 159 nouveaux projets ou projets élargis visant à favoriser l'accumulation de crédits, à réduire les taux de décrochage scolaire, à établir des liens avec un plus grand nombre de programmes offerts par des établissements d'enseignement postsecondaire et à encourager les élèves qui ont abandonné leurs études à les reprendre afin d'obtenir leur diplôme. Ces programmes novateurs mettent l'accent sur la récupération de crédits, l'éducation alternative, la réussite des élèves en 9e et en 10e année, les itinéraires d'études menant aux programmes d'apprentissage et au milieu de travail, les liens avec les collèges et la réussite des groupes d'élèves cibles. Cette initiative, qui en est à sa troisième année, a été rendue possible cette année grâce à un investissement de 12 millions de dollars. Au cours des deux dernières années, 130 nouveaux projets phares ont été lancés à l'aide de subventions totalisant 36 millions de dollars. Les élèves ont accumulé plus de 14 000 crédits grâce à ces projets locaux novateurs en 2004-2005, et plus de 21 000 crédits en 2005-2006. 3. Programmes pilotes à double reconnaissance de crédit On estime que 2 300 élèves se sont inscrits aux 50 programmes pilotes à double reconnaissance de crédit cette année. Il s'agit d'une hausse par rapport aux 14 programmes pilotes à double reconnaissance de crédit qui ont été réalisés en 2005-2006 pour 361 élèves. Ces programmes pilotes à double reconnaissance de crédit permettent aux élèves du palier secondaire d'acquérir un certain nombre de crédits en participant à la formation par l'apprentissage et à des cours postsecondaires qui comptent dans le calcul des crédits nécessaires pour obtenir leur diplôme d'études secondaires, leur diplôme ou certificat collégial ou un certificat d'apprentissage. Le ministère de l'Education et le ministère de la Formation et des Collèges et Universités collaborent afin d'appuyer la prestation de ces cours aux paliers secondaire et postsecondaire. Le personnel enseignant qui participe à ces programmes pilotes signale que les élèves sont plus impliqués dans leurs études et ont de bien meilleurs résultats scolaires grâce au modèle à double reconnaissance de crédit. 4. Programme élargi d'éducation coopérative Deux crédits d'éducation coopérative obtenus après septembre 2005 peuvent maintenant compter au nombre des 18 crédits obligatoires nécessaires pour obtenir le diplôme d'études secondaires. Auparavant, les élèves qui obtenaient des crédits d'éducation coopérative ne pouvaient les compter que parmi les 12 crédits optionnels requis pour accumuler les 30 crédits nécessaires à l'obtention du Diplôme d'études secondaires de l'Ontario. Un plus grand nombre d'élèves a maintenant accès à des stages d'éducation coopérative comportant des liens étroits avec des matières enseignées en classe, tout en bénéficiant des connaissances et des compétences acquises en milieu de travail. Ceci donne aussi la possibilité à un plus grand nombre d'élèves de commencer à travailler et de "faire l'essai" de leur choix de carrière. Ce changement s'accompagne de l'établissement de partenariats plus solides entre le secteur de l'éducation et les organismes du milieu des affaires et les organismes communautaires. Ces partenariats visent à augmenter le nombre de stages d'éducation coopérative pour les élèves. 5. Equipes responsables de la réussite des élèves Chaque école secondaire de l'Ontario compte maintenant une équipe composée d'un enseignant ou d'une enseignante pour la réussite des élèves, de la directrice ou du directeur d'école, du chef de section d'orientation, du chef de section de l'éducation de l'enfance en difficulté et de toute autre personne nommée expressément. Ensemble, les membres de l'équipe dépistent et appuient les élèves qui ont besoin d'aide supplémentaire, leur offrent davantage d'occasions d'apprentissage et font le suivi de leur progrès. La mise sur pied de ce type d'équipe a été possible grâce à un investissement gouvernemental de 108 millions de dollars, qui a permis d'embaucher au cours des deux dernières années 1 600 enseignantes et enseignants au palier secondaire, dont 1 100 sont affectés aux programmes visant la réussite des élèves. De concert avec le personnel de l'école, les élèves, les parents et les membres de la collectivité, chaque équipe travaille à faire en sorte que davantage d'élèves acquièrent les crédits nécessaires pour obtenir leur diplôme d'études secondaires. 6. Transition de la 8e à la 9e année Cette initiative, mise en oeuvre en septembre 2006, s'appuie sur le recrutement d'un nombre accru d'enseignantes et d'enseignants, sur le perfectionnement professionnel et sur un meilleur suivi des élèves éprouvant des difficultés et de leurs progrès. Ces ressources et ces mesures de soutien supplémentaires visent à aider les élèves qui risquent de décrocher durant la transition du palier élémentaire au palier secondaire. On estime que cette initiative aidera 20 000 élèves de la 8e année qui commenceront leurs études secondaires en septembre et qui présentent déjà un risque élevé de décrocher avant l'obtention de leur diplôme d'études secondaires. En 2006, des séances régionales de perfectionnement professionnel sur la réussite de la transition des élèves de la 8e à la 9e année ont été organisées par le Ministère à l'intention des surintendantes et surintendants de l'éducation et des leaders pour la réussite des élèves de tous les conseils scolaires de district. D'autres séances de formation organisées par les conseils scolaires ont fourni un soutien et des ressources à quelque 12 000 enseignantes et enseignants pour la réussite des élèves, aux directrices et directeurs d'école et aux autres éducatrices et éducateurs oeuvrant auprès des élèves de 8e et de 9e année. AUTRES ELEMENTS DE LA STRATEGIE VISANT LA REUSSITE DES ELEVES - Fournir une formation aux directrices et directeurs d'école et aux enseignantes et enseignants pour les aider à favoriser une culture de réussite des élèves dans les écoles. - Mettre sur pied la Commission de la réussite des élèves qui, réunissant des représentants des conseils scolaires et des fédérations d'enseignantes et enseignants, est un organisme autonome créé pour conseiller la ministre de l'Education sur la façon de mettre en oeuvre les stratégies éducatives, de répartir les ressources et d'établir les normes des programmes dans le cadre de la Stratégie visant la réussite des élèves. - Encourager l'établissement de liens plus solides entre les écoles secondaires, les établissements d'enseignement postsecondaire, les employeurs et les organismes communautaires. - Réviser les cours appliqués du programme-cadre de mathématiques de la 9e et de la 10e année. - Offrir plus de 200 nouveaux cours d'éducation technologique et plus de 500 cours améliorés, notamment en hôtellerie et tourisme, soins de santé et ingénierie informatique, qui ont bénéficié à plus de 300 000 élèves. Available in English www.edu.gov.on.ca www.resultatsontario.gov.on.ca Renseignements: Valérie Poulin, Bureau de la ministre, (416) 325-2632; Patricia MacNeil, Direction des communications, (416) 325-2676; Renseignements au public: (416) 325-2929 ou 1 800 387-5514, ATS: 1 800 263-2892 AIDE | POUR NOUS JOINDRE | CONFIDENTIALITÉ | AVIS IMPORTANTS © Imprimeur de la Reine pour l'Ontario, 2008-2009 — Dernière mise à jour : 15 février 2009 Renseignements: Valérie Poulin, Bureau de la ministre, (416) 325-2632; Patricia MacNeil, Direction des communications, (416) 325-2676; Renseignements au public: (416) 325-2929 ou 1 800 387-5514, ATS: 1 800 263-2892