Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Les dix améliorations les plus importantes apportées à la formule de financement depuis 2003

Document d'information archivé

Les dix améliorations les plus importantes apportées à la formule de financement depuis 2003

Ministère de l'Éducation

Tout comme les besoins des élèves et des collectivités évoluent, la formule de financement est constamment ajustée et modifiée afin de mieux répondre à ces besoins. Chaque année, le gouvernement consulte ses partenaires en éducation de toutes les régions de la province au sujet du financement de l'éducation. Depuis 2003, des réformes majeures ont été apportées à la formule de financement. L'annonce faite aujourd'hui s'appuie sur quatre années d'améliorations importantes à cette formule et l'on se fondera sur celle-ci pour les changements à venir.

Le gouvernement investit un montant supplémentaire de 182 millions de dollars pour l'année scolaire 2007-2008, en plus de l'augmentation de 781 millions de dollars annoncée en mars 2007. Pour l'année scolaire 2008-2009, une somme additionnelle de 127 millions sera octroyée en nouveau financement. Conjugués aux fonds affectés au cours des années antérieures, les nouveaux investissements permettent d'apporter d'importantes améliorations à la formule de financement.

Réformes importantes à la formule de financement jusqu'à maintenant

  1. Davantage d'enseignantes et d'enseignants - dans les écoles élémentaires et secondaires :
    • plus de 5 100 enseignantes et enseignants afin de réduire la taille des classes au cycle élémentaire;
    • à l'élémentaire, 1 925 nouveaux enseignants et enseignantes spécialisés en arts, en musique, en éducation physique, en langues et dans des matières de base telles que le français, les sciences et les mathématiques;
    • embauche de 1 925 enseignantes et enseignants pour la réussite des élèves afin d'aider davantage d'élèves du secondaire à obtenir leur diplôme;
    • hausse de 20 millions de dollars pour le soutien aux enseignantes et aux enseignants suppléants.
  2. Paix et stabilité - pour la première fois depuis près de dix ans, les conseils scolaires n'ont pas à utiliser les fonds d'autres postes budgétaires pour payer les salaires :
    • réponse aux constatations principales de Mordechai Rozanski par la mise à niveau et l'augmentation des repères salariaux de façon à financer les conventions de quatre ans;
    • ajout de 300 directrices et directeurs adjoints et mise à niveau de leurs repères salariaux;
    • augmentation des repères salariaux pour les secrétaires et les aides‑enseignantes et aides‑enseignants et les membres du personnel professionnel et paraprofessionnel.
  3. Réponse aux besoins locaux - modification de la formule « modèle unique » afin de reconnaître les besoins particuliers :
    • des conseils scolaires du Nord et des régions rurales en assurant le maintien des petites écoles et appui des programmes d'éducation de qualité;
    • des conseils scolaires de langue française en accordant un soutien supplémentaire pour les programmes d'apprentissage durant les premières années d'études, en embauchant un plus grand nombre d'enseignantes et d'enseignants et élaboration d'un nouveau programme de construction d'écoles;
    • des conseils scolaires dont l'effectif est à la baisse en allouant des fonds pour reconnaître le fait que les coûts diminuent plus lentement que les recettes;
    • des petits conseils scolaires en accordant un soutien supplémentaire pour le fonctionnement du conseil scolaire.
  4. Réponse aux besoins des élèves - augmentation du financement pour  :
    • les élèves à risque;
    • Subvention pour l'amélioration des programmes , qui permet aux conseils scolaires de financer les arts, la musique et l'enseignement de plein air.
    • les programmes d'anglais langue seconde et les programmes de perfectionnement du français;
    • la création du Supplément pour l'éducation des Premières nations, des Métis et des Inuits.
    • l'éducation permanente pour adulte et les programmes d'anglais langue seconde pour adultes
  5. Reflet des coûts réels - augmentation des repères pour le carburant, les services publics, les salaires, la rétribution non salariale, le fonctionnement des écoles, les bureaux scolaires et d'autres dépenses afin de mieux refléter les coûts existants.
  6. Octroi d'un financement axé sur l'école - création de la Subvention de base pour les écoles de un milliard de dollars afin que les petites écoles et les écoles dont l'effectif est en baisse obtiennent le financement stable dont elles ont besoin, et création et augmentation de l'Allocation d'aide aux écoles.
  7. Réfection de nos écoles - financement d'un investissement de quatre milliards de dollars afin de réparer, de reconstruire et d'agrandir les écoles, affectation de fonds pour les écoles des quartiers à forte croissance et octroi de financement en vue de rendre les écoles plus saines et plus sécuritaires pour les élèves et le personnel.
  8. Réforme de l'éducation de l'enfance en difficulté  - investissements supplémentaires au cours de l'examen du financement de l'éducation de l'enfance en difficulté :
    • augmentation du nombre d'élèves aux besoins élevés qui reçoivent du soutien;
    • accroissement du financement pour les élèves aux besoins élevés dans les conseils scolaires où l'effectif est à la hausse;
    • maintien du financement pour les élèves aux besoins élevés dans les conseils où l'effectif est à la baisse;
    • hausse du soutien aux aides-enseignantes et aux aides-enseignants.
  9. Amélioration du financement pour le transport   - encouragement des conseils scolaires à travailler ensemble afin d'améliorer les services aux élèves et de réduire les coûts et accroissement du financement consacré au transport afin d'atteindre un nouveau repère de coût pour les autobus scolaires. En outre, un examen continu des activités de transport mènera à un financement supplémentaire pour les conseils scolaires qui en ont besoin.
  10. Renforcement des partenariats entre les écoles et les collectivités  - instauration d'un financement annuel afin de réduire les frais payés par les groupes communautaires qui utilisent les écoles après les heures de classe, et octroi de fonds pour encourager la participation des parents.

Ces changements découlent de stratégies éprouvées visant à améliorer le rendement des élèves et de la reconnaissance des coûts des conseils scolaires. Au cours de tous ces changements, le gouvernement a rendu le système de financement plus transparent afin que les parents et la communauté puissent maintenant savoir clairement de quelle façon les conseils scolaires dépensent les fonds qu'ils reçoivent.

Partager

Sujets

Éducation et formation