Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario adopte la loi sur l'apprentissage à temps plein

Communiqué archivé

L'Ontario adopte la loi sur l'apprentissage à temps plein

ministère de l'Éducation

L'Ontario s'approche davantage de son but de réaliser l'apprentissage à temps plein pour les enfants de quatre et cinq ans dans toute la province.  

Plus tôt aujourd'hui, l'Assemblée législative a adopté la Loi de 2010 modifiant des lois en ce qui concerne l'apprentissage des jeunes enfants à temps plein, qui comprend des modifications pour clarifier les rôles des enseignantes et enseignants et des éducatrices et éducateurs de la petite enfance dans les classes d'apprentissage des jeunes enfants à temps plein.

En outre, le gouvernement répondra au besoin de flexibilité qu'éprouveront les garderies à mesure que les enfants de quatre et cinq ans entreront dans les programmes intégrés avant et après l'école.

Par ailleurs, l'Ontario soutient le secteur de la garde d'enfants et aidera à améliorer la prestation des autres services à l'enfance de diverses façons :

  Accorder, par étapes au cours de la période de mise en œuvre, un financement de stabilisation qui atteindra 51 millions de dollars par an après la mise en œuvre intégrale, pour stabiliser les garderies à mesure que les enfants de quatre et cinq ans intégreront des programmes d'apprentissage à temps plein.

  • Octroyer 12 millions de dollars sur cinq ans pour aider les garderies sans but lucratif à effectuer des modernisations et rénovations au service des enfants plus jeunes.
  • Transférer les responsabilités en matière de politiques et de programmes, du ministère des Services à l'enfance et à la jeunesse au ministère de l'Éducation, pour assurer aux enfants des transitions plus en douceur du système de garde d'enfants à celui d'éducation.
  • La ministre des Services à l'enfance et à la jeunesse Laurel Broten mènera, avec le concours de M. Charles Pascal, l'intégration des services aux parents de jeunes enfants, afin qu'ils puissent y accéder de façon plus coordonnée, opportune et efficace.  
L'apprentissage des jeunes enfants à temps plein fait partie intégrante du plan Ontario ouvert sur le monde du gouvernement pour renforcer l'éducation en Ontario. Il améliorera le rendement des élèves, bâtira une main-d'œuvre plus forte et contribuera à briser le cycle de la pauvreté.

Faits en bref

  • L'apprentissage à temps plein sera offert dans près de 600 écoles en septembre 2010.
  • Le personnel enseignant et les éducatrices et éducateurs de la petite enfance chargés des classes d'apprentissage à temps plein seront guidés par le nouveau Programme d'apprentissage de la maternelle et du jardin d'enfants.
  • Des subventions seront offertes aux familles, selon les besoins, quant au coût du programme de jour prolongé.
  • L'apprentissage à temps plein sera appuyé par des équipes d'enseignants et d'éducateurs de la petite enfance, dans des classes d'environ 26 enfants chacune.

Document d’information

Ressources additionnelles

Citations

« L'adoption de cette loi est un autre pas vers notre vision pour l'intégration de l'apprentissage et de la garde des jeunes enfants. Offrir un système homogène, c'est donner à nos enfants un meilleur départ et aux parents l'assurance que leurs enfants évoluent dans un milieu sécuritaire, sain et stimulant. »

Leona Dombrowsky

ministre de l'Éducation

« Cette réforme nous aidera à offrir aux jeunes familles un apprentissage, des services de garde et des soutiens mieux coordonnés. Elle permettra de faciliter les transitions pour les parents et pour les enfants. »

Laurel Broten

ministre des Services à l'enfance et à la jeunesse

« C'est très encourageant de voir que le gouvernement va de l'avant avec d'autres initiatives essentielles au bien-être des enfants et des familles de l'Ontario, y compris l'amélioration de la prestation des services à l'enfance et des services de garde. Les intervenants sont depuis longtemps conscients du fait que la garde et l'éducation des jeunes enfants se complètent. Il s'agit d'une étape importante de l'élimination du clivage entre les secteurs de l'éducation et des services de garde et de l'intégration de tous les services à l'enfance, voire de la création d'un système plus solide de calibre mondial pour les enfants et les familles de l'Ontario. »

Charles Pascal

conseiller spécial du premier ministre en apprentissage préscolaire

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Éducation et formation Domicile et communauté Enfants et adolescents