Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Dix raisons pour lesquelles l'éducation en Ontario était meilleure en 2010

Bulletin archivé

Dix raisons pour lesquelles l'éducation en Ontario était meilleure en 2010

Ministère de l'Éducation

De nouveau en 2010, nous avons constaté que l'effectif des classes était moins grand, que les résultats aux tests étaient meilleurs et que le soutien aux élèves s'améliorait. Aider les élèves à réaliser leur plein potentiel fait partie du plan Ontario ouvert sur le monde, dont le but est de s'assurer que nous disposons de la main‑d'œuvre qualifiée nécessaire pour être concurrentiels dans l'économie mondiale.

1.      Le nouveau programme de la maternelle et du jardin d'enfants à temps plein pour les enfants de quatre et cinq ans est lancé.

L'automne dernier, environ 35 000 enfants de quatre et cinq ans ont commencé le nouveau programme de la maternelle et du jardin d'enfants à temps plein dans près de 600 écoles. Grâce à ce programme, ces jeunes enfants acquièrent une base plus solide et sont mieux préparés pour la 1re année et pour leur réussite future.

2.      Les élèves de l'Ontario sont parmi les meilleurs au monde.

Les élèves ontariens de 15 ans figurent parmi les meilleurs au monde en lecture selon une évaluation réalisée par le Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA), et ils se classent aussi très bien en mathématiques et en sciences. Dans toute la province, 68 % des élèves de 3e et de 6e année atteignent ou dépassent la norme provinciale (cote « B » ou plus) en lecture, en écriture et en mathématiques, soit 14 points de pourcentage de plus qu'en 2002‑2003.  

3.      Le taux d'obtention de diplôme continue d'augmenter.

Le taux d'obtention de diplôme est passé à 79 % en 2008‑2009. Autrement dit, 52 500 élèves de plus obtiennent leur diplôme que si le taux était resté au même niveau qu'en 2003‑2004. Cette amélioration est attribuable à des programmes ciblés au secondaire et à l'augmentation du nombre d'enseignants à ce palier pour aider les élèves à réussir et à mieux se préparer pour l'avenir. La Stratégie visant la réussite des élèves, qui comprend la Majeure haute spécialisation et l'éducation coopérative, offre aux élèves d'autres moyens d'accumuler des crédits, ainsi que des possibilités d'explorer des carrières.

4.      Les élèves du primaire continuent de bénéficier d'effectifs plus petits par classe.

Cette année scolaire, toutes les classes du primaire en Ontario (à l'exception des classes de maternelle et de jardin d'enfants à temps plein) comptent 23 élèves ou moins, et plus de 90 % d'entre elles comptent 20 élèves ou moins. C'est la troisième année consécutive que le gouvernement a atteint son objectif de réduction de l'effectif des classes au primaire. Les élèves qui sont dans des classes plus petites bénéficient d'une attention accrue, ont de meilleurs résultats et sont plus susceptibles de réussir.

5.      Les élèves de l'Ontario bénéficient de meilleurs environnements d'apprentissage grâce à la construction de nouvelles écoles et à la rénovation d'autres écoles.

Jusqu'à 2010, 400 nouvelles écoles ont été construites et 100 autres sont en cours de construction ou prévues. Quelque 17 000 projets de réfection ou de modernisation ont été achevés ou sont en cours. Grâce à l'Initiative pilote des écoles vertes, plus de 150 écoles relevant de 40 conseils scolaires profitent aujourd'hui de technologies propres et renouvelables, comme les éoliennes et les panneaux solaires.

6.      Les parents reçoivent des renseignements plus clairs sur les progrès réalisés par leurs enfants.

Les élèves de l'élémentaire ont reçu leur premier bulletin de progrès scolaire cet automne. Ce nouveau bulletin accorde une grande place au développement des habiletés d'apprentissage et des habitudes de travail afin de faciliter encore plus la communication entre parents, personnel enseignant et élèves.

7.      Les élèves reçoivent de l'aide pour prendre des décisions judicieuses en matière financière.

La littératie financière fera partie de l'apprentissage de chaque élève de la 4e année à la 12e année. L'épargne, les dépenses, les investissements et la gestion de l'argent sont des questions qui seront abordées en classe. Cet apprentissage permettra aux jeunes Ontariens d'acquérir les connaissances essentielles en gestion financière dont ils ont besoin pour réussir dans le monde financier complexe d'aujourd'hui.

8.      Le financement de l'éducation augmente.

Le soutien financier accordé aux écoles et aux conseils scolaires augmente de plus de 694 millions de dollars (3,6 %) par rapport à 2009‑2010. Depuis 2003, nous avons haussé ce financement de presque 6 milliards de dollars, soit 40 %. Pendant cette même période, le financement par élève a augmenté de près de 50 %. En outre, un rapport publié par le cabinet de consultation McKinsey and Company montre que le système d'éducation de l'Ontario est un modèle et un exemple d'investissement judicieux dans l'éducation.

9.      Les familles et les élèves des collectivités aux besoins élevés bénéficient de soutien accru.

On compte aujourd'hui 145 centres de formation au rôle parental et de littératie pour les familles dans des zones aux besoins élevés. Ces centres donnent aux enfants un bon départ dans leur apprentissage et établissent des assises plus solides pour encourager la participation des parents aux activités scolaires. Dans des collectivités dont les besoins sont le plus élevé, 175 écoles prioritaires offrent maintenant à des groupes sans but lucratif l'accès gratuit aux lieux scolaires en dehors des heures de classe. Ces groupes peuvent ainsi offrir des programmes de sports, d'arts et de loisirs à prix abordable aux enfants, aux jeunes et aux familles.

10.  Les élèves bénéficient maintenant de lieux d'apprentissage plus sains.

Une bonne alimentation, l'activité physique quotidienne et un environnement sain font partie de la stratégie visant des écoles saines dont le but est d'aider les jeunes apprenants à réaliser leur plein potentiel. Nous poursuivons notre travail en collaboration avec les conseils scolaires et les écoles pour que les nouvelles normes d'alimentation soient en place pour septembre 2011.

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Éducation et formation Gouvernement Domicile et communauté