Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Accord conclu avec les enseignants des écoles catholiques

Communiqué archivé

Accord conclu avec les enseignants des écoles catholiques

Le gouvernement McGuinty donne la priorité aux étudiants et protège les progrès réalisés en éducation

Ministère de l'Éducation

Le gouvernement de l'Ontario et l'Ontario English Catholic Teachers Association (OECTA) ont signé un protocole d'entente de deux ans qui protègera l'expérience des élèves en salle de classe de même que les progrès réalisés en éducation.

En collaboration avec ses partenaires du secteur de l'éducation, l'Ontario atteint ses objectifs fiscaux en faisant économiser à la province 250 millions de dollars en 2012-2013 pouvant atteindre 540 millions de dollars l'an prochain. De plus, la province fera des économies non récurrentes de 1,4 milliard de dollars. Ces économies seront réalisées tout en continuant à soutenir le rendement scolaire et à protéger la maternelle et le jardin d'enfants à temps plein, les classes de petite taille ainsi que le personnel de soutien et les enseignants dévoués.

Au cours des huit dernières années, nous avons réalisé d'importants progrès en éducation en travaillant ensemble. Aujourd'hui, les élèves de l'Ontario se classent parmi les meilleurs au monde, reçoivent des notes élevées aux tests et plus d'élèves que jamais terminent avec succès leurs études secondaires.

En tenant compte de la situation économique difficile, le gouvernement et les enseignants des écoles catholiques de l'Ontario ont travaillé de concert pour donner la priorité aux élèves et aux familles. Cette entente permet à l'Ontario d'atteindre ses objectifs budgétaires tout en assurant la sérénité et la stabilité dans les salles de classe lorsque l'école reprendra en septembre.

L'entente comprend ce qui suit :

  • Zéro pour cent d'augmentation en 2012-2013 et en 2013-2014.
  • Tous les enseignants verront leur salaire réduit d'un et demi pour cent  sous la forme de trois jours de perfectionnement professionnel non rémunérés de sorte que les jeunes enseignants continuent d'être reconnus pour leur expérience et qualifications additionnelles dans la grille des salaires.
  • Entente pour restructurer la grille des salaires avec une perspective d'économies à long terme et durables.
  • Élimination des gratifications de retraite courantes pour payer les jours de congé de maladie non utilisés qui représentaient une responsabilité de 1,7 milliard de dollars pour les conseils scolaires.
  • Régime restructuré de congés de maladie de courte durée comprenant jusqu'à 10 jours de congé de maladie.
  • Le régime de congés de maladie présentera des avantages aux jeunes enseignants en protégeant leurs revenus en cas de maladie grave et en leur offrant de meilleures dispositions en matière de congés de maternité.
  • L'entente aborde des questions non pécuniaires, notamment la préparation d'un processus d'embauche transparent et équitable du personnel enseignant suppléant de longue durée.

Cette entente servira de cadre aux unités de négociations locales durant l'été et à tous les autres syndicats de personnel et d'enseignants. Les associations de conseillères et conseillers scolaires sont invitées à se rencontrer pour discuter de cette entente aux fins d'en conclure d'autres.

Le gouvernement McGuinty réitère son engagement de travailler avec tous ses partenaires du secteur de l'éducation dans le but d'éliminer le déficit tout en continuant de protéger l'expérience en salle de classe.

Faits en bref

  • La réduction de salaire de 1,5 % touchera tous les enseignants et 39 % d'entre eux avanceront dans la grille, ce qui signifie qu'au total, 61 % des enseignants de l'OECTA connaîtront une baisse de salaire réelle.
  • L'Ontario English Catholic Teachers Association (OECTA) représente 45 000 professionnels qui enseignent à tous les niveaux dans des écoles catholiques de langue anglaise en Ontario, financées par le gouvernement. (Page Web en anglais seulement)
  • En Ontario, taux d'obtention de diplôme est maintenant de 82 pour cent, alors qu'il était de 68 pour cent en 2003-2004. Cela signifie qu'environ 93 000 élèves de plus ont obtenu un diplôme que si le taux était resté à 68 pour cent.
  • Soixante-neuf pour cent des élèves de la 3e et de la 6e année maîtrisent les compétences en lecture, en écriture et en mathématiques. Cela représente une augmentation de 15 points de pourcentage depuis 2003.

Ressources additionnelles

Citations

« Dans le cadre de ce processus, nous avons fait un choix délibéré - le choix de protéger les progrès que nous avons réalisés en éducation et de travailler de concert avec nos partenaires, comme nous l'avons fait au cours des quatre derniers mois. Les discussions n'ont jamais été faciles, mais je suis ravie de constater qu'après ces mois de pourparlers difficiles, nous avons été en mesure de conclure une entente avec l'OECTA. Il s'agit d'un exemple de la façon dont les enseignants peuvent réussir à entamer des discussions avec le gouvernement qui mènent à des solutions qui protègent le rendement des élèves et qui nous aident à atteindre nos objectifs budgétaires. »

Laurel Broten

Ministre de l'Éducation

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Éducation et formation Domicile et communauté Enfants et adolescents