Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Déclaration de la ministre de l'Éducation concernant le rapport de l'ombudsman

Déclaration

Déclaration de la ministre de l'Éducation concernant le rapport de l'ombudsman

ministère de l'Éducation

Liz Sandals, ministre de l'Éducation, a publié la déclaration suivante en réponse au rapport de l'ombudsman sur les services de garde d'enfants non agréés :

« J'aimerais remercier le Bureau de l'ombudsman qui a mené une étude exhaustive de la façon dont le ministère de l'Éducation répondait aux plaintes concernant les fournisseurs de services de garde d'enfants non agréés.

En juillet de l'année dernière, j'ai appris qu'il y avait des lacunes de surveillance dans le processus ministériel de réponse aux plaintes concernant les services de garde non agréés. J'ai dit que c'était inacceptable à ce moment-là et c'est la raison pour laquelle nous avons tout de suite pris des mesures.

J'accueille favorablement les recommandations de l'ombudsman portant sur le secteur des services de garde non agréés et la façon dont nous pouvons améliorer notre système de garde d'enfants.

Je suis heureuse de confirmer que plus de 95 des 113 recommandations du rapport font déjà l'objet d'un suivi et que des mesures sont prises ou prévues pour ce qui est du reste des recommandations de l'ombudsman.

Par exemple, notre gouvernement a déjà pris plusieurs mesures pour moderniser le système de services de garde d'enfants de l'Ontario. Nous avons déposé un projet de loi qui, s'il est adopté, abrogera la Loi sur les garderies ayant ses origines en 1946 et la remplacera par une loi plus appropriée pour surveiller notre système de garde d'enfants et d'éducation de la petite enfance en 2014. Cette loi proposée (projet de loi 10) donnerait suite à plus de 35 recommandations de l'ombudsman.

Le Ministère a aussi tenu son engagement préalable à créer un registre en ligne que les parents peuvent consulter pour vérifier si l'on a déjà trouvé qu'un fournisseur de services non agréé particulier a enfreint la Loi sur les garderies. Les parents peuvent également composer un numéro sans frais pour obtenir des renseignements sur de telles violations et déposer des plaintes à propos des fournisseurs de services de garde non agréés. Le Ministère a également mis sur pied une unité spécialisée de l'application des mesures législatives, chargée de répondre aux plaintes concernant les fournisseurs de services non agréés et d'en faire le suivi. Cette unité, conjuguée aux changements de politique interne, donne suite à environ 60 recommandations du rapport de l'ombudsman.

Le bien-être de nos enfants est primordial, et je tiens à ce que la population de l'Ontario sache que notre gouvernement fera tout en son pouvoir pour assurer la sécurité des enfants. Veiller à ce que les familles aient accès à des services de garde sécuritaires et modernes fait partie du plan du gouvernement de l'Ontario pour investir dans les gens et donner aux enfants le meilleur départ possible. »

Contacts Médias

  • Heather Irwin

    Direction des communications

    heather.irwin@ontario.ca

    416-325-2454

  • Richard Francella

    Bureau de la ministre

    Richard.Francella@ontario.ca

  • Lucas Malinowski

    Bureau de la ministre associée (Petite enfance et Garde d’enfants)

    Lucas.Malinowski@ontario.ca

Partager

Tags

Éducation et formation