Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Appuis au programme-cadre révisé d'éducation physique et santé

Document d'information archivé

Appuis au programme-cadre révisé d'éducation physique et santé

ministère de l'Éducation

           

« Les élèves de l'Ontario ont besoin d'un programme-cadre révisé d'éducation physique et santé, et ils y ont droit. Bien que la question suscite des débats, nous sentons que les gens accueillent avec enthousiasme l'idée d'un programme-cadre qui tient compte de la réalité d'aujourd'hui. La mise en œuvre d'un programme-cadre d'éducation physique et santé solide contribuera à ce que tous les élèves aient les connaissances et le jugement nécessaires pour prendre de sages décisions, pour se comprendre soi-même et comprendre autrui et pour se prémunir des dangers. Il est grand temps que ce programme-cadre voie le jour, et People for Education se réjouit d'apprendre qu'il sera mis en œuvre à l'automne 2015. »

-- Annie Kidder, directrice générale de People for Education

« Les enfants et les jeunes ont besoin d'acquérir des habiletés sociales pour gérer leurs relations de façon constructive et pour être en mesure de bien réagir à l'intimidation; le programme-cadre révisé d'éducation physique et santé les aidera en ce sens. Il est très important de présenter ces notions progressivement aux enfants, dès leur plus jeune âge, et de les traiter plus en profondeur à mesure qu'ils vieillissent. »

-- Paul Gillespie, président et directeur général de KINSA

« L'accès à une éducation en matière de santé sexuelle qui soit pertinente, actuelle et adaptée à l'âge des élèves est un élément important qui permettra aux jeunes de l'Ontario de prendre des décisions sur leur santé sexuelle et sur leur santé reproductive. Le nouveau volet sur la santé sexuelle, qui fait fond sur la révision de 2010, est un pas important pour faire en sorte que les jeunes ontariens aient l'information nécessaire pour veiller à leur santé et à leur bien-être. »

-- Alex McKay, Ph. D., directeur général du Sex Information and Education Council of Canada (SIECCAN)

« Les enseignants et les décideurs ont énormément de pression pour trouver des façons de traiter de la violence à l'école, de la violence dans les fréquentations, de l'homophobie, de l'abus d'alcool ou de drogues, de l'intimidation et d'autres problèmes que vivent les jeunes. Le défi est de taille, et la solution n'est pas simple. Toutefois, bien des problèmes peuvent être évités si on montre aux jeunes les bases des relations saines et non abusives. Les relations saines font partie de la solution, et, au même titre que d'autres habiletés (scolaires, sociales et sportives), elles peuvent être intégrées à un programme-cadre moderne, au moyen d'informations exactes, de mises en situation, d'exemples et de rétroaction. »

-- David A. Wolfe, Ph. D., ABPP, scientifique principal, Centre de toxicomanie et de santé mentale, et professeur en psychiatrie à l'Université de Toronto

« Planned Parenthood Toronto appuie sans réserve la mise en œuvre du programme-cadre révisé. Les jeunes ont besoin d'avoir des renseignements exacts sur la santé sexuelle qui vont au-delà de la grossesse et des infections transmissibles sexuellement, et ils y ont droit. Le programme-cadre révisé couvre de nombreuses notions, notamment le consentement, d'une façon qui est adaptée à l'âge des élèves et qui leur permet de prendre des décisions éclairées. Nous tenons à féliciter le Ministère et à le remercier pour cette initiative louable. »

-- Sarah Hobbs, directrice générale de Planned Parenthood Toronto

« En tant qu'association spécialisée représentants les enseignants d'éducation physique et santé de l'Ontario, nous sommes impatients de mettre en place ce programme-cadre d'envergure mondiale tant attendu et si bien adapté au 21e siècle et au monde dans lequel nos élèves vivent et apprennent. Le programme-cadre révisé nous permettra d'aider les élèves à acquérir les compétences fondamentales en éducation physique et santé dont ils ont besoin pour réussir dans un environnement d'apprentissage et une communauté scolaire favorables et inclusifs, mener une vie active en santé et promouvoir ce mode de vie dans leur communauté. »

--   Joanne Walsh, ancienne présidente de l'Association for the Support of Physical and Health Educators de l'Ontario

« L'Ontario Association of Parents in Catholic Education se réjouit de l'arrivée du nouveau programme-cadre d'éducation physique et santé au sujet duquel les parents, le personnel enseignant et les élèves de partout en Ontario ont été largement consultés et sondés au cours des derniers mois. Notre association, qui se fait le porte-parole des parents d'élèves des écoles catholiques de l'Ontario, et nos partenaires en éducation catholiques continueront de collaborer avec le Ministère pour veiller à ce que le programme-cadre reflète les enseignements de notre confession. »

-- Brian Evoy, président de l'Ontario Association of Parents in Catholic Education

« Intégrer la littératie en santé mentale et le développement de compétences socio-émotionnelles au traditionnel enseignement en classe est très profitable aux élèves ontariens. L'Équipe d'appui pour la santé mentale dans les écoles se réjouit que le nouveau programme-cadre d'éducation physique et santé donne de meilleures occasions aux élèves de faire le lien entre une vie active en santé et le bien-être mental et d'accroître leurs aptitudes relatives à leur conscience de soi, à leur capacité d'adaptation, aux relations saines et à leur volonté de chercher de l'aide. »

-- Kathy Short, Ph. D., psychologue agréée, directrice de l'Équipe d'appui pour la santé mentale dans les écoles

« La mise en place du programme-cadre révisé d'éducation physique et santé aura de fortes répercussions sur la façon dont les élèves ontariens acquièrent les aptitudes et connaissances dont ils ont besoin pour faire des choix quotidiens qui s'inscrivent dans un mode de vie sain et actif. Les écoles et les communautés devront s'unir pour mettre en œuvre ce programme-cadre (de la 1re à la 12e année), ce qui dynamisera le système d'éducation ontarien et offrira un départ sain à toute une génération. Le programme-cadre révisé vise plus particulièrement les aptitudes et les stratégies qui peuvent être mises en pratique en dehors de l'école, ce qui permettra de délester nos systèmes de santé et de services sociaux et, à terme, donnera aux enfants et aux jeunes de la province la possibilité de réaliser leur plein potentiel et de prendre soin d'eux-mêmes tout au long de leur vie. »

-- Chris Markham, directeur général et chef de la direction d'Ophea

« L'Association pour la santé publique de l'Ontario se réjouit de la publication du nouveau programme-cadre d'éducation physique et santé. Nous sommes heureux de constater que le programme-cadre révisé reconnaît le rôle important que jouent les déterminants sociaux de la santé sur le rendement des élèves. Le nouveau programme-cadre permettra aux élèves d'acquérir des connaissances et des habiletés essentielles et jettera les bases nécessaires à leur santé et à leur bien-être à long terme. Nous sommes impatients de collaborer avec le Ministère et les autres intervenants et de pouvoir nous appuyer sur une base aussi solide. »

-- Larry Stinson, président, Association pour la santé publique de l'Ontario

« Les jeunes qui sont en couple vivent des situations nouvelles et complexes. L'information sur la santé sexuelle qu'ils obtiennent provient de diverses sources, dont leur propre expérience, leurs pairs, leurs parents, leur école et les médias. Nous croyons fermement que le personnel enseignant est très bien placé pour renverser les stéréotypes et faire changer les attitudes et les croyances par rapport à la violence sexuelle et à ce qui constitue une relation saine. Nous félicitons le gouvernement de l'Ontario d'avoir révisé le programme-cadre d'éducation physique et santé et de sa volonté de renforcer l'autonomie des jeunes ontariennes et ontariens afin qu'ils puissent faire face aux difficultés qu'ils pourraient rencontrer dans leurs relations, tant en ligne qu'en personne. »

-- Lianna McDonald, directrice générale, Centre canadien de protection de l'enfance

« La publication du nouveau programme-cadre est une avancée progressive pour les enseignantes et enseignants, les élèves et les parents. L'inclusion d'un libellé qui tient compte de la réalité des lesbiennes, des gais, des bisexuels, des transgenres, des allosexuels et des bispirituels dans le programme-cadre est essentielle pour créer un milieu d'apprentissage plus sécuritaire et plus sain pour tous les élèves. Ce document d'une valeur inestimable aidera les élèves à prendre des décisions éclairées à toutes les étapes de leur développement. »

-- Helen Kennedy, directrice générale, Egale Canada Human Rights Trust

Contacts

Partager

Tags

Éducation et formation