Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'honorable Indira Naidoo-Harris, ministre associée de l'Éducation : Déclaration à l'Assemblée législative

Déclaration

L'honorable Indira Naidoo-Harris, ministre associée de l'Éducation : Déclaration à l'Assemblée législative

Modernisation des Services de Garde d’enfants : Engagements et Priorités de l’ontario

ministère de l'Éducation

Queen's Park, Toronto
Sous réserve de modifications

Merci, Monsieur le Président.

Je suis heureuse, Monsieur le Président, de prendre la parole à l'Assemblée, aujourd'hui, pour parler du plan de notre gouvernement visant à moderniser le système de services pour la garde d'enfants et la petite enfance de l'Ontario.

Je suis fière de prendre la parole devant vous en tant que ministre associée de l'Éducation (Petite enfance et Garde d'enfants).

Même si je n'occupe ces fonctions que depuis peu, je peux dire que je suis fière de notre gouvernement qui montre que les enfants et les familles de l'Ontario lui tiennent vraiment à cœur.

Je suis bien placée pour le savoir.

En effet, Monsieur le Président, je ne me présente pas devant vous simplement en tant que députée de ce parlement provincial.

Je suis ici également en tant que mère de deux enfants...

... en tant que membre d'une famille,

... et en tant qu'Ontarienne qui connaît les difficultés pour élever des enfants dans notre monde moderne.

Je peux affirmer, Monsieur le Président, comme tous les parents ici présents aujourd'hui à l'Assemblée, que l'une des choses les plus valorisantes dans la vie c'est d'être parent.

Il n'existe tout simplement pas de plus grande joie.

Vous voyez vos enfants grandir.

Vous les voyez apprendre.

Et vous les voyez atteindre des jalons importants tout au long de leur parcours.

Je connais très bien ce sentiment, en tant que mère.

L'amour qu'on leur porte est inconditionnel.

Ce qui veut dire qu'on veut toujours - et je dis bien toujours - ce qu'il y a de mieux pour ses enfants.

Dans le cas des familles qui travaillent, cela veut aussi dire obtenir les meilleurs services de garde d'enfants possibles.

Et dans l'idéal, cela signifie également trouver des services de garde abordables, accessibles et de haute qualité.

Chaque enfant mérite d'avoir le meilleur départ possible dans la vie, et c'est notre responsabilité de veiller à ce que les familles ontariennes disposent des bons soutiens permettant à leurs enfants de s'épanouir et d'apprendre dans un milieu sain.  

Monsieur le Président, c'est la raison pour laquelle notre gouvernement prend un engagement historique en matière de services de garde d'enfants.

En cinq ans, nous créerons 100 000 nouvelles places en services de garde agréés dans notre province.

Nous commencerons à créer ces places pour les poupons, les bambins et les enfants d'âge préscolaire l'année prochaine, en 2017.

Cette mesure permettra de satisfaire la demande qui existe dans notre province en pleine croissance et en pleine évolution.

Elle permettra d'aider un plus grand nombre de familles ontariennes qui travaillent à accéder à des services de garde de qualité et abordables.

Monsieur le Président, nous avons pris cet engagement historique dans le récent discours du Trône de 2016, intitulé « Un plan équilibré pour favoriser l'essor de l'Ontario au bénéfice de tous ».

À l'heure actuelle, environ 20 pour cent des enfants âgés de 0 à 4 ans en Ontario fréquentent des services de garde agréés.

Toutefois, on estime que la demande est bien plus grande.

Cette initiative de modernisation majeure doublera la capacité pour ce groupe d'âge et accordera l'accès à des services de garde agréés à 40 pour cent des enfants ontariens âgés de moins de 4 ans.

J'aimerais vous dire, Monsieur le Président, que nous avons été à l'écoute des parents, des fournisseurs de soins, des familles et de nos partenaires qui œuvrent dans le secteur des services de garde d'enfants et des services pour la petite enfance, dans toute la province.

Ils ont parlé haut et fort.

Il n'existe tout simplement pas assez de places en services de garde agréés pour les parents, les familles et les enfants qui en ont besoin.

C'est pourquoi nous investissons dans l'avenir de nos enfants et dans celui de l'Ontario pour changer les choses.

Monsieur le Président, je peux affirmer que notre engagement historique à l'égard de la création de 100 000 nouvelles places entraînera une expansion des services de garde d'enfants dans les écoles, dans les communautés et en milieu familial dans toute la province.

L'augmentation du nombre de nouvelles places dans les écoles se fera par le biais de nouveaux projets de construction de même que de projets de modernisation des locaux excédentaires existants.

En collaborant étroitement avec les municipalités, nous favoriserons aussi la création de places dans les communautés et les milieux de travail.

Pour y parvenir, nous utiliserons des locaux loués, nouvellement construits ou modernisés.

Par ailleurs, nous nous attacherons aussi à améliorer l'accès à des services de garde d'enfants en milieu familial. 

J'aimerais aussi, Monsieur le Président, souligner que cet investissement historique renforcera notre collaboration avec le gouvernement fédéral, les parents et nos partenaires.

Il nous aidera également à continuer de bâtir un système de services pour la garde d'enfants et la petite enfance axé sur la qualité, l'abordabilité, l'accessibilité, le choix des parents et la souplesse.

Pendant cette phase de modernisation, nous consulterons nos partenaires pour veiller à ce que la planification satisfasse les besoins des collectivités locales.

En tant que ministre associée de l'Éducation, je dirigerai les consultations sur cette expansion, à l'automne et au début de l'hiver.

Nous consulterons les parents, les communautés, les intervenants et toutes les personnes qui œuvrent pour l'excellence des services de garde d'enfants dans la province.

Ces consultations sont extrêmement importantes, car c'est sur elles que reposera l'engagement quinquennal du gouvernement ainsi que le cadre stratégique plus ambitieux qui permettra de le concrétiser.

En fin de compte, Monsieur le Président, cet engagement historique et majeur a pour objet d'aider les parents, les familles et les enfants,et de donner de l'essor à l'Ontario.  

Cependant, Monsieur le Président, je tiens aussi à vous dire que notre plan visant à créer 100 000 nouvelles places de garde d'enfants n'est qu'un volet des services de garde d'enfants en Ontario.

Notre gouvernement a déployé des efforts inlassables pour moderniser le système de services pour la garde d'enfants et la petite enfance.

Depuis 2003, notre gouvernement a œuvré à la création de près de 351 000 places en services de garde agréés.

Il s'agit d'une augmentation de 87 pour cent dans cet intervalle de temps.

Au cours des trois dernières années seulement, le gouvernement a aidé à créer 56 000 nouvelles places en services de garde agréés, en Ontario.

Nous avons pris ces mesures parce que nous sommes déterminés à financer le système de services de garde d'enfants de l'Ontario afin qu'il soit en mesure de satisfaire la demande croissante.

Nous devons continuer à édifier un système qui favorise l'épanouissement des enfants et qui accorde aux parents les soutiens dont ils ont besoin, et c'est ce que nous continuerons à faire.

En avril 2015, la province a annoncé l'octroi d'un nouveau financement de 120 millions de dollars consacré à la création de places sécuritaires et de haute qualité en services de garde agréés dans des écoles.

Jusqu'à présent, 113 millions de dollars ont été alloués. Ce financement a permis de construire près de 3 800 nouvelles places en services de garde agréés dont bénéficieront bientôt les collectivités de l'Ontario.

Monsieur le Président, en ce qui concerne le financement global, depuis 2003, nous avons doublé le financement accordé aux services de garde d'enfants pour qu'il atteigne plus de 1 milliard de dollars par année.

Il s'agit d'un investissement considérable dans l'avenir de nos enfants et de notre province. 

Par ailleurs, l'Ontario investit 269 millions de dollars sur trois ans pour accorder une augmentation salariale aux éducatrices et éducateurs agréés de la petite enfance et à d'autres professionnels du secteur de la garde d'enfants travaillant dans les services de garde agréés. 

La première de ces augmentations a eu lieu en janvier 2015.

Monsieur le Président, notre investissement dans notre système est un investissement dans les personnes talentueuses et dévouées qui en font sa force.

Non seulement nous investissons dans notre système, mais ce faisant, nous éliminons aussi les difficultés indues auxquelles font face les parents. 

Monsieur le Président, à compter du 1er septembre de cette année, notre gouvernement a mis fin à une pratique qui était injuste aux yeux de nombreux parents. 

Je parle de la pratique d'exiger que les parents paient des frais pour inscrire leur enfant à la liste d'attente d'un centre de services de garde agréés ou d'une agence de services de garde agréée en milieu familial. 

Les parents ont clairement exprimé leur point de vue à ce sujet.

Nous avons écouté les familles ontariennes et nous avons interdit ces frais injustifiés.

Nous avons de plus introduit des changements réglementaires qui exigent que les fournisseurs de services de garde d'enfants agréés élaborent une politique publique concernant leurs listes d'attente expliquant clairement le processus d'admission des enfants qui sont inscrits sur la liste d'attente.

Monsieur le Président, il s'agit d'un autre exemple de la façon dont notre gouvernement écoute et aide les parents ayant de jeunes enfants. 

Cependant, Monsieur le Président, nous ne nous contentons pas de faire des investissements et de permettre aux parents de réaliser des économies ... 

... Nous modernisons aussi notre système de services pour la garde d'enfants et la petite enfance en adoptant de bonnes politiques et un nouveau cadre législatif. 

Récemment, nous avons déposé la deuxième série de règlements en vertu de la Loi sur la garde d'enfants et la petite enfance, la loi novatrice qui est entrée en vigueur le 31 août 2015. 

Cette loi a remplacé la Loi sur les garderies, une loi obsolète... 

... Elle a renforcé la surveillance du secteur des services de garde d'enfants...

Et elle veille à ce que les familles puissent avoir plus facilement accès à des services de garde sécuritaires et de haute qualité. 

Certains des règlements de la deuxième série sont déjà entrés en vigueur, d'autres prendront effet l'année prochaine ou plus tard.

Un des principaux changements réglementaires qui entrera en vigueur le 1er septembre 2017 porte sur l'expansion des services de garde avant et après l'école.

Grâce à ce changement, de tels services viseront aussi les enfants âgés de 6 à 12 ans, lorsque la demande des parents et des familles sera suffisante.

Les parents doivent parfois partir travailler tôt, le matin, et beaucoup d'entre eux ne peuvent pas aller chercher leurs enfants à l'école dès la fin de la journée scolaire.

Cette mesure importante favorisera l'accès à des services de garde indispensables.

Monsieur le Président, lorsque nous envisageons l'avenir, nous avons confiance dans notre plan ambitieux visant le système de services pour la garde d'enfants et la petite enfance de l'Ontario.

Nous avons besoin d'un système qui permette à nos enfants de s'épanouir et qui accorde aux parents le soutien dont ils ont besoin.

Pour donner suite à nos efforts, nous envisageons d'élaborer un plan de modernisation sur trois ans.

En collaboration avec nos partenaires du secteur des services de garde d'enfants, il nous faudra amorcer une transition pour passer des changements législatifs à un nouveau cadre stratégique reposant sur quatre piliers. 

  • l'accessibilité;
  • le choix pour les parents et la souplesse;
  • l'abordabilité; et
  • la qualité.

Le soutien fourni aux enfants des Premières Nations et aux enfants métis et inuits de l'Ontario constitue une autre priorité clé.

Rien que cette année, le Ministère octroie un financement de 27,7 millions de dollars pour les services de garde d'enfants à 77 Premières Nations de l'Ontario. 

La province reconnaît l'importance des programmes pour la garde d'enfants et la petite enfance adaptés aux réalités culturelles dans les collectivités des Premières Nations et dans les collectivités métisses et inuites. 

Tel qu'annoncé le 30 mai, nous collaborons aussi avec des partenaires autochtones pour augmenter le nombre de places en services de garde agréés et de programmes culturellement pertinents hors des réserves. 

Nous discutons également avec nos partenaires des Premières Nations pour savoir comment développer de façon optimale les programmes de services à l'enfance et à la famille dans les réserves. 

Il s'agit d'une des nombreuses mesures que l'Ontario prend en vue de la guérison et de la réconciliation avec les peuples autochtones.

Monsieur le Président, la création de centres de l'Ontario pour la petite enfance et la famille est l'une des initiatives gouvernementales qui m'enthousiasme le plus.

Nous nous sommes engagés à créer ces centres et nous allons de l'avant en intégrant les programmes de services à l'enfance et à la famille existants et en transformant les soutiens à la petite enfance afin de mieux servir les familles et les communautés ontariennes.

Ces nouveaux carrefours offriront aux parents et aux enfants un accès facile à toute une série de programmes fondamentaux d'excellente qualité.

Ils s'ajouteront aux services locaux adaptés aux besoins spécifiques de ces communautés.

Ces centres reposeront sur les travaux fructueux déjà entrepris dans de nombreuses collectivités de tout l'Ontario. 

Dans le cadre de cette initiative de modernisation, nous collaborerons avec nos partenaires pour nous assurer de satisfaire les besoins des collectivités et pour maximiser les soutiens accordés aux parents et aux plus jeunes apprenants, quel que soit l'endroit où ils habitent.   

Monsieur le Président, je peux vous assurer que les investissements et les priorités de notre gouvernement en matière de services de garde d'enfants ne visent pas seulement à améliorer la situation présente.

Nous investissons, en effet, pour l'avenir. 

Nous nous appuyons sur l'excellent travail que nous réalisons en ce qui concerne la petite enfance.... 

... et nous nous assurons que la réussite des élèves se poursuivra tout au long de leur scolarité.

Nous considérons qu'il s'agit d'un continuum d'apprentissage... 

... d'un système de développement continu dans lequel les élèves peuvent s'épanouir, se développer et devenir des citoyens engagés et productifs.

Monsieur le Président, voilà pourquoi l'Ontario dispose de l'un des meilleurs systèmes de services de garde d'enfants, de services pour la petite enfance et d'éducation au monde.

Cela tient au fait que nous sommes déterminés à assurer la réussite et le bien-être de chaque enfant et de chaque élève.

Ces idéaux se retrouvent dans notre vision renouvelée de l'éducation, Atteindre l'excellence, qui vise quatre objectifs principaux :

  • atteindre l'excellence;
  • assurer l'équité;
  • promouvoir le bien-être;
  • rehausser la confiance du public. 

Notre vision permettra aux élèves ontariens de devenir des citoyennes et des citoyens sûrs d'eux, capables et bienveillants.

Monsieur le Président, je peux affirmer en toute confiance que l'Ontario occupe déjà une place de chef de file dans les secteurs des services de garde d'enfants et de l'éducation de la petite enfance.

Nous sommes reconnus, au niveau international, comme ayant l'un des meilleurs systèmes de services pour la garde d'enfants et la petite enfance au monde.

C'est la raison pour laquelle je souhaite terminer mon discours en remerciant les personnes grâce à qui tout cela est possible.

Monsieur le Président, je voudrais que tous les membres de l'Assemblée rendent hommage aux personnes qui s'occupent tous les jours des plus jeunes Ontariennes et Ontariens.

Ces professionnels de la petite enfance travaillent avec passion et dévouement.

Et ils offrent à nos enfants quelque chose de très précieux : un bon départ dans la vie.

Je ne dis pas seulement cela en tant que ministre associée de l'Éducation.

Je l'affirme aussi en ma qualité de mère de deux enfants.

J'ai pu personnellement constater l'excellent travail accompli par les professionnels des services pour la garde d'enfants et la petite enfance de l'Ontario.

Monsieur le Président, ce sont les personnes qui prennent soin de nos plus précieux petits Ontariens et petites Ontariennes.

Et ils le font parce qu'ils veulent contribuer à améliorer la vie de chacun. 

Monsieur le Président, je peux affirmer en toute confiance qu'ils y arrivent véritablement. 

Ils offrent aux enfants ontariens le meilleur départ possible dans la vie.

Je vous invite donc tous ici présents aujourd'hui à l'Assemblée à vous lever et à applaudir ces professionnels dévoués des services pour la garde d'enfants et la petite enfance.

Je vous remercie.

Partager

Tags

Éducation et formation