Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Déclaration de la ministre Mitzie Hunter au sujet de la nomination d'examinateurs concernant le York Region District School Board

Déclaration

Déclaration de la ministre Mitzie Hunter au sujet de la nomination d'examinateurs concernant le York Region District School Board

ministère de l'Éducation

La ministre de l'Éducation, Mitzie Hunter, a publié aujourd'hui la déclaration suivante :

« Des parents et des membres de la communauté ont exprimé leurs profondes inquiétudes croissantes concernant les problèmes de gouvernance et d'équité au sein du York Region District School Board (YRDSB). Ces inquiétudes concernaient notamment des allégations de racisme systémique, des préoccupations concernant les politiques d'équité et d'éducation inclusive du conseil, la responsabilité en matière de dépenses relatives aux déplacements internationaux des conseillères et conseillers scolaires, et la détérioration des relations entre les conseillères et conseillers scolaires et le directeur de l'éducation, et entre le directeur de l'éducation et le personnel de haute direction du conseil.

Au mois de novembre j'ai rencontré la présidente du conseil d'administration et le directeur de l'éducation pour discuter de ces préoccupations. Durant cette rencontre, je n'ai pas reçu l'assurance que le conseil scolaire avait mis en place un plan pour répondre à ces préoccupations; c'est pourquoi j'ai demandé que le conseil me remette au plus tard le 13 janvier un rapport soulignant son plan d'action. Malheureusement, le plan proposé ne répondait pas non plus aux préoccupations soulevées.

Par conséquent, il faut faire d'urgence un examen du conseil. Je confie à Patrick Case et à Sue Herbert la mission d'examiner les questions de gouvernance et de rendement au YRDSB. Les examinateurs recommanderont des améliorations, en particulier sur le plan de l'équité, de la responsabilité et de la transparence, afin que le public retrouve sa confiance à l'égard du conseil scolaire. Ils formuleront également des recommandations quant à l'amélioration des relations de travail au sein du conseil, notamment parmi les conseillères et conseillers scolaires, entre le conseil d'administration et le directeur de l'éducation, entre le directeur de l'éducation et le personnel de haute direction et avec les membres de la communauté. Ils examineront aussi la question de savoir si les membres du conseil d'administration et le directeur de l'éducation s'acquittent des obligations que leur attribue la Loi sur l'éducation.  

Les examinateurs me remettront leur rapport final qui inclura leurs recommandations concernant les prochaines mesures à prendre, d'ici le 7 avril 2017.

Mes collègues et moi souhaitons que tous les élèves, les parents, le personnel et les membres de la communauté aient confiance en notre système d'éducation financé par les fonds publics. Nous voulons aussi veiller à ce que la gouvernance des conseils scolaires soit transparente et responsable et qu'elle favorise et respecte les principes d'éducation inclusive et équitable. Je suis déterminée à assurer une gouvernance solide au York Region District School Board, car elle est essentielle à la réussite et au bien-être des élèves fréquentant les écoles de l'Ontario. »

Patrick Case

Patrick Case, LL.B., LL.M., est professeur adjoint au département de science politique de l'Université de Guelph et siège comme président du conseil d'administration du Centre d'assistance juridique en matière de droits de la personne de l'Ontario. M. Case est aussi professeur auxiliaire à l'Osgoode Hall Law School, dont il dirige le certificat sur la théorie et la pratique en matière de droits de la personne, et membre du conseil d'administration de Facing History and Ourselves, un organisme qui aide les représentants du milieu de l'éducation du monde entier à examiner les choix moraux d'aujourd'hui à la lumière du passé.

De 1979 à 1985, M. Case a été conseiller scolaire à l'ancien Conseil de l'éducation de la cité de Toronto puis il a agi en tant que conseiller en matière d'équité pour ce même conseil de 1989 à 1999. De 1999 à 2009, il a été directeur du Bureau de l'équité et des droits de la personne de l'Université de Guelph, et de 2006 à 2010, commissaire à la Commission ontarienne des droits de la personne. Il a aussi été syndicaliste, praticien du droit spécialisé dans les cas de femmes victimes de violence faite par des hommes, avocat-conseil à l'interne de la division du droit de la famille de Parkdale Community Legal Services, coprésident du comité des droits à l'égalité du Programme de contestation judiciaire du Canada et président du conseil d'administration de la Fondation canadienne des relations raciales, créée dans le cadre de l'entente de redressement conclue entre le gouvernement fédéral et les Canadiens japonais.

Il a été membre du Comité consultatif de la gestion du Toronto District School Board de la ministre en 2015.

Suzanne B. Herbert

Mme Herbert a fait une longue carrière dans la fonction publique. Elle a été sous-ministre au gouvernement de l'Ontario de 1997 à 2008 et a pris sa retraite après avoir été sous-ministre au ministère du Développement du Nord et des Mines, au ministère de l'Éducation où elle a représenté le Canada pendant plusieurs années à la Direction de l'éducation de l'OCDE, et au ministère des Services sociaux et communautaires. Avant de devenir sous-ministre, elle a été directrice générale de la Société de logement de l'Ontario et sous-ministre adjointe.

Depuis qu'elle a pris sa retraite, Mme Herbert s'est vu confier plusieurs missions. En 2016, elle a fourni des conseils stratégiques à trois ministères à propos du système d'éducation des adultes en Ontario. En 2014-2015, elle a été chargée de l'examen du modèle de financement des universités, examen qui a donné lieu à la publication du rapport public intitulé Les résultats en tête, les étudiants au cœur : Perspectives sur l'évolution du modèle de financement universitaire de l'Ontario. En 2013-2014, au nom du gouvernement, elle a dirigé les négociations des ententes de mandat stratégique avec les 24 collèges communautaires de l'Ontario. Outre sa vaste expérience au gouvernement, Mme Herbert a également à son actif plusieurs accomplissements, comme aider un organisme de santé mentale des enfants à examiner ses orientations stratégiques et travailler à Inuvik avec la Fédération mondiale de la faune pour examiner la planification spatiale marine dans la mer de Beaufort.

Mme Herbert et son mari, Ken, font aussi du bénévolat pour plusieurs organismes sans but lucratif.

Contacts Médias

Partager

Tags

Éducation et formation