Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario élargit les programmes pour la petite enfance offerts aux Autochtones

Communiqué

L'Ontario élargit les programmes pour la petite enfance offerts aux Autochtones

La province augmente l’accès aux services de garde d’enfants pour soutenir les familles autochtones

ministère de l'Éducation

L'Ontario étend les services de garde d'enfants agréés et les programmes pour la petite enfance et investit dans la création de places supplémentaires dans les services de garde d'enfants destinés aux enfants et familles des Premières Nations, métis et inuits vivant dans diverses communautés urbaines et rurales de la province.

La ministre de l'Éducation et la ministre responsable de la Petite Enfance et de la Garde d'enfants, Indira Naidoo-Harris, se trouvait aujourd'hui à la First Nations School of Toronto où le gouvernement de l'Ontario fait des investissements pour financer des travaux de modernisation ainsi que la création de quatre salles réservées aux services de garde d'enfants, ce qui permettra d'ajouter 64 nouvelles places en services de garde agréés. Ces fonds permettront également de créer une salle pour les programmes destinés aux enfants et familles autochtones.

Dans le cadre de Cheminer ensemble : l'engagement de l'Ontario envers la réconciliation avec les peuples autochtones, la province étend les services de garde d'enfants et les programmes destinés aux enfants et aux familles et elle appuie la création de nouveaux programmes dans 58 projets hors réserve dirigés par des organismes métis, inuits et autochtones en milieu urbain. Les enfants et les familles autochtones auront ainsi accès à des programmes culturellement adaptés et ils pourront bénéficier de conseils, nouer des relations, disposer de ressources et profiter d'une démarche d'apprentissage par le jeu et par l'enquête.

La création de nouvelles possibilités pour les apprenantes et apprenants autochtones et leurs familles constitue l'un des nombreux jalons marquant la progression de l'Ontario vers la guérison et la réconciliation avec les peuples autochtones. Elle témoigne aussi de l'engagement du gouvernement à collaborer avec des partenaires autochtones et à bâtir un avenir meilleur pour toutes les personnes vivant en Ontario.

Faits en bref

  • L’Ontario soutient les enfants autochtones et leurs familles en investissant jusqu’à 70 millions de dollars sur deux ans dans des services de garde d’enfants et des programmes pour l’enfant et la famille élaborés en partenariat avec des gestionnaires de services municipaux et des organismes autochtones.
  • La province investit 11,5 millions de dollars pour rénover et améliorer la First Nations School of Toronto.
  • En 2018, l’Ontario injecte 784 millions de dollars dans 79 projets de création et de rénovation d’écoles à travers toute la province. Cet investissement permettra également de créer plus de 2 700 places en services de garde agréés pour les enfants de 0 à 4 ans.
  • Au cours des cinq prochaines années, la province investira jusqu’à 1,6 milliard de dollars dans de nouvelles immobilisations afin de financer la création de 45 000 places en services de garde d’enfants agréés dans des écoles, dans d’autres espaces publics et dans des collectivités.
  • Des études ont montré le lien positif entre la qualité des services d’apprentissage et de garde des jeunes enfants, le développement de l’enfant et la capacité des parents à participer au marché du travail.

Ressources additionnelles

Citations

Indira Naidoo-Harris

« Les services de garde d’enfants et les programmes pour la petite enfance culturellement appropriés sont importants pour les familles autochtones. Grâce à ce financement, un plus grand nombre d’enfants autochtones auront accès à des services de garde d’enfants et à des programmes pour l’enfant et la famille de haute qualité dans leur collectivité. »

Indira Naidoo-Harris

ministre de l’Éducation et ministre responsable de la Petite Enfance et de la Garde d’enfants

David Zimmer

« La création de services de garde d’enfants et de milieux d’apprentissage culturellement appropriés mettant en valeur la richesse de l’histoire, de la culture et des langues des peuples autochtones a des effets positifs sur l’identité de soi des élèves et il a été démontré que ces mesures mènent à une amélioration de leurs résultats scolaires. Il est primordial d’élargir les programmes pour l’enfant et la famille et les services de garde d’enfants agréés. L’amélioration des occasions d’apprentissage offertes aux élèves autochtones, comme celles et ceux qui fréquentent la First Nations School of Toronto, fait partie de notre engagement envers la réconciliation avec les peuples autochtones. »

David Zimmer

ministre des Relations avec les Autochtones et de la Réconciliation

« Nous sommes enchantés de l’élargissement des services de garde d’enfants et des programmes pour l’enfant et la famille au sein des centres d’amitié autochtones de l’Ontario dans le cadre de l’engagement Cheminer ensemble. Grâce à cette nouvelle phase d’investissements, quinze centres d’amitié autochtones à travers toute la province bénéficieront de l’élargissement des programmes et des services. Cette mesure aura une incidence positive sur les Autochtones vivant en milieu urbain en Ontario. Les effets à long terme de cet investissement approprié dans les services offerts aux enfants se feront sentir pendant plusieurs générations. »

Sylvia Maracle

directrice générale, Ontario Federation of Indigenous Friendship Centres

« Pour la première fois dans de nombreuses régions de l’Ontario, les familles autochtones auront accès à des services de garde d’enfants et des programmes pour la petite enfance dirigés par des Autochtones. Le Kenora District Services Board collaborera avec des partenaires autochtones pour mettre en place des programmes fondés sur le respect, l’unité et la réhabilitation de l’identité culturelle autochtone. Dans le cadre de l’engagement Cheminer ensemble, nous apporterons un meilleur soutien aux familles et à leurs enfants et nous appuierons davantage les travaux importants à accomplir relativement aux appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation. »

Henry Wall

directeur général de l’administration, Kenora District Services Board

Contacts Médias

Partager

Tags

Éducation et formation