Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario renforce la sécurité des écoles au bénéfice des élèves et du personnel

Communiqué archivé

L'Ontario renforce la sécurité des écoles au bénéfice des élèves et du personnel

La province favorise la sécurité au sein de ses conseils scolaires

ministère de l'Éducation

L'Ontario met en place des initiatives visant à assurer la sécurité des milieux de travail et d'apprentissage pour l'ensemble du personnel et des élèves.

À cet égard, la province a pris les mesures suivantes afin de parer la violence au travail dans les écoles et d'assurer la sécurité des milieux de travail :

  • Financement d'un outil de signalement en ligne visant à simplifier et uniformiser les procédures de production de rapport d'incident de violence au travail et les interventions y afférant dans toutes les écoles;
  • Création de modèles pour améliorer la circulation de l'information en ce qui a trait aux risques de blessure au sein de la communauté scolaire;
  • Publication du document Violence au travail dans les conseils scolaires : un guide de la loi, un document visant à aider les écoles à élaborer des politiques et des procédures en matière de violence au travail et les informant des exigences en matière de signalement des incidents aux termes de la Loi sur la santé et la sécurité au travail;
  • Création d'une équipe spécialisée du ministère du Travail, dont le mandat sera de faire la tournée des conseils scolaires, afin de les informer des exigences de la Loi sur la santé et la sécurité au travail en matière de violence au travail et de s'assurer qu'ils s'y conforment.

Les membres du Groupe de travail provincial pour la santé et la sécurité, qui est composé de représentantes et de représentants des conseils scolaires, des fédérations d'enseignantes et d'enseignants, des syndicats représentant les travailleuses et travailleurs en éducation, des associations de directions d'école et du gouvernement, ont travaillé en étroite collaboration sur l'élaboration de ces mesures, afin de s'assurer que les écoles sont des milieux dans lesquels tous les membres de la communauté scolaire peuvent apprendre et travailler en toute sécurité.

Le plan de l'Ontario pour promouvoir l'équité et les chances de succès en cette période d'évolution rapide de l'économie comprend un salaire minimum plus élevé, l'amélioration des conditions de travail, la gratuité scolaire pour des centaines de milliers d'étudiants, un meilleur accès à des services de garde d'enfants abordables, ainsi que les médicaments d'ordonnance gratuits pour les jeunes de moins de 25 ans, grâce à la plus grande expansion de l'assurance-santé en une génération.

Faits en bref

  • L’Ontario investit plus de 6 millions de dollars en vue de créer et d’élargir des programmes visant à favoriser le bien-être du personnel et à prévenir la violence à l’école.
  • Le Fonds pour les priorités locales de 223 millions de dollars permettra aux conseils scolaires de répondre à plusieurs besoins prioritaires, notamment les besoins en personnel dans le secteur de l’éducation de l’enfance en difficulté afin d’appuyer les enfants ayant des besoins particuliers.
  • La formation en santé et sécurité sera une composante obligatoire de la journée pédagogique pour les enseignantes et les enseignants du palier élémentaire dans le système d’éducation de langue anglaise.

Ressources additionnelles

Citations

« Je tiens à remercier le Groupe de travail provincial pour la santé et la sécurité qui a travaillé assidûment afin de mettre sur pied ces mesures cruciales. Nous n’accepterons aucune forme de violence dans les salles de classe. Nous sommes conscients que nous devons poursuivre nos efforts, et les travaux du Groupe, du ministère du Travail et de nos partenaires nous aideront à faire de nos classes des milieux de travail sûrs et inclusifs. »

Indira Naidoo-Harris

ministre de l’Éducation et ministre responsable de la Petite Enfance et de la Garde d’enfants

« La sécurité des milieux de travail en Ontario est une priorité pour tout le personnel du ministère du Travail. Les enseignantes et les enseignants exercent une profession essentielle au sein de notre province et méritent de travailler dans un environnement sans violence. Bien que l’Ontario soit l’un des endroits offrant les milieux de travail les plus sûrs au monde, nous savons qu’il est toujours possible de mieux faire. Les mesures annoncées aujourd’hui s’inscrivent dans cette optique et contribueront à rendre nos écoles plus sûres. »

Kevin Flynn

ministre du Travail

« Pour l’OECTA, le document Violence au travail dans les conseils scolaires : un guide de la loi est un outil précieux qui permettra de soutenir les divers groupes d’intervenants qui s’efforcent de rendre nos milieux de travail plus sûrs. En tant que membre du Groupe de travail provincial pour la santé et la sécurité, nous souhaitons continuer à les épauler pour éradiquer la violence dans nos écoles. »

Liz Stuart

présidente, Ontario English Catholic Teachers’ Association (OECTA)

« La FEESO/OSSTF est fière d’avoir collaboré à l’élaboration du guide du ministère du Travail intitulé Violence au travail dans les conseils scolaires : un guide de la loi. Dans un style clair et accessible, il définit la violence au travail et rappelle aux conseils scolaires les obligations qu’ils ont en vertu de la Loi sur la santé et la sécurité au travail. Le travail accompli jusqu’à aujourd’hui constitue une première étape pour lutter contre la violence au travail dans notre secteur; nous voulons continuer à faire partie de ce processus essentiel de création et de mise en place de solutions visant à protéger nos membres des dangers de la violence au travail. »

Harvey Bischof

président, Fédération des enseignantes-enseignants des écoles secondaires de l’Ontario (FEESO/OSSTF)

« Pour l’Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO), la publication du Guide constitue un pas dans la bonne direction. Il aidera les employeurs à bien comprendre leurs obligations et leurs responsabilités à l’égard de la violence en milieu de travail et il leur permettra également de prendre les mesures nécessaires afin d’assurer la sécurité des membres de l’AEFO. »

Rémi Sabourin

président, Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO)

Renseignements

Partager

Sujets

Éducation et formation Domicile et communauté