Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario simplifie la vie des parents et des familles

Communiqué

L'Ontario simplifie la vie des parents et des familles

Les changements proposés rendraient les services de garde d’enfants et les programmes pour la petite enfance plus abordables

ministère de l'Éducation

Le gouvernement qui travaille pour la population de l'Ontario a proposé des changements législatifs qui, s'ils sont adoptés, permettraient aux fournisseurs de services de garde en milieu familial ainsi qu'aux programmes autorisés de loisirs et de développement des compétences de servir un plus grand nombre d'enfants.

« Nous avons écouté les parents et les familles et nous nous sommes engagés à leur simplifier la vie en les aidant à avoir accès à des services de garde d'enfants et à des programmes pour la petite enfance plus abordables, a dit la ministre de l'Éducation Lisa Thompson. Grâce à ces changements législatifs, un plus grand nombre de familles bénéficieraient du soutien qu'elles réclament et dont elles ont besoin en matière de services de garde d'enfants. »

Dans le cadre de la Loi visant à rétablir la compétitivité de l'Ontario, qui a été présentée récemment, le gouvernement a proposé des changements à la Loi de 2014 sur la garde d'enfants et la petite enfance et à la Loi sur l'éducation. Ces changements aideront à améliorer l'accès aux services de garde d'enfants et aux programmes pour la petite enfance tout en maintenant des normes élevées et en harmonisant les règles portant sur l'âge d'admissibilité des enfants avec celles qui sont en vigueur pour la maternelle et les camps. De plus, ils élimineront certaines restrictions visant les services de garde en milieu familial, ce qui améliorera l'accès aux services de garde abordables.

Les changements proposés comprendront les mesures suivantes :

  1. Augmenter le nombre de jeunes enfants qu'un fournisseur de services de garde en milieu familial peut garder, ce nombre passant de deux enfants de moins de deux ans à trois enfants de moins de deux ans
  2. Abaisser l'âge des enfants à partir duquel les fournisseurs de services de garde en milieu familial doivent compter leurs propres enfants dans le nombre maximal d'enfants qu'ils sont autorisés à garder; cet âge passant de six ans à quatre ans
  3. Abaisser l'âge d'admissibilité des enfants dans les programmes autorisés de loisirs qui accueillent les enfants après l'école; cet âge passant de six ans à quatre ans
  4. Éliminer l'exigence selon laquelle les parents doivent recevoir une aide financière avant que leur enfant puisse bénéficier de services de garde agréés à domicile

« Ces changements donneront aux parents la liberté de choisir l'option de services de garde qui leur convient le mieux et qui est située à proximité de leur domicile ou de leur travail, a dit Mme Thompson. De plus, ils donneront un plus grand choix aux familles tout en veillant à la sécurité de leurs enfants, car ils maintiendront les mêmes dispositions provinciales en matière de santé et de sécurité ainsi que la même approche progressive en matière d'exécution des mesures. »

Citations

« La Loi visant à rétablir la compétitivité de l’Ontario, qui vient d’être récemment présentée, contient des mesures qui soulageront et soutiendront les parents et les fournisseurs de services de garde d’enfants. En effet, les parents ont du mal à trouver une place pour faire garder leurs enfants, et les fournisseurs ont du mal à assurer la viabilité de leur entreprise. Les nouvelles mesures sont une formule gagnante pour les parents et pour les fournisseurs. Le Réseau des intervenantes en services de garde à domicile applaudit le gouvernement qui a écouté les familles pour qui les services en milieu familial sont leur premier choix. »

Brenda Burns

Présidente du Réseau des intervenantes en services de garde à domicile

« Nous sommes ravis que ce gouvernement nous donne la possibilité d’offrir la souplesse nécessaire pour appuyer les jeunes en proposant aux familles les services qui conviennent à leurs besoins et à leurs préférences. Toutes les communautés et toutes les régions rurales bénéficieront de ces mesures. »

Owen Charters

Président-directeur général, Repaires jeunesse du Canada

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Éducation et formation