Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Déclaration du ministre de l'Éducation au sujet de la grève de la FEEO

Déclaration

Déclaration du ministre de l'Éducation au sujet de la grève de la FEEO

Ministère de l'Éducation

TORONTO — Aujourd'hui, Stephen Lecce, le ministre de l'Éducation, a publié la déclaration suivante au sujet de la décision de la Fédération des enseignantes-enseignants des écoles secondaires de l'Ontario (FEEO) de prendre d'autres mesures de pression et faire grève seulement deux jours après avoir commencé une campagne de grève du zèle :

« Les grèves font du tort aux enfants. Notre gouvernement a été clair : nous voulons des ententes qui veillent à ce que les élèves restent en classe. Le fait que les syndicats des enseignants quittent la table de négociation, tournent le dos aux enfants et vont jusqu'à compromettre leur éducation est profondément troublant pour les parents et le gouvernement.

Notre gouvernement a continuellement montré qu'il était raisonnable et qu'il a toujours placé les élèves au premier plan en posant des gestes importants sans qu'il y ait d'actions comparables ou de réciprocité de la part des syndicats d'enseignants.

En fait, les jours où nous avons présenté des offres raisonnables - réduire l'effectif des classes de 28 à 25 élèves et réduire les cours en ligne de quatre crédits à deux - les syndicats, eux, ont décidé de prendre des mesures de pression supplémentaires. Ce n'est pas la voie à suivre, et nos élèves méritent mieux.

Je demande à la FEEO de continuer les pourparlers à la table de négociation, en la présence d'une tierce partie, d'une médiation indépendante, jusqu'à la date limite. Toutes les parties qui ont vraiment à cœur la réussite de nos enfants considéreront tous les outils à leur disposition pour éviter des grèves qui nuisent aux élèves.

Notre objectif, tout comme nous l'avons fait avec le SCFP, est de conclure une entente qui offre une continuité aux parents et une stabilité aux élèves dans leur éducation.

Notre gouvernement ne quittera jamais la table de négociation et continuera à rester disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 pour conclure une entente qui veillera à ce que nos élèves restent en classe. »

                                                                     -30-

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Éducation et formation