Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Déclaration du ministre de l'Éducation au sujet des moyens de pression de la FEEO

Déclaration

Déclaration du ministre de l'Éducation au sujet des moyens de pression de la FEEO

Ministère de l'Éducation

TORONTO — Aujourd'hui, Stephen Lecce, le ministre de l'Éducation, a publié la déclaration suivante en réponse à l'avis de la Fédération des enseignantes et des enseignants de l'élémentaire de l'Ontario (FEEO) concernant les moyens de pression qu'elle compte employer :

« Il est décevant de voir que la FEEO a décidé d'utiliser comme moyens de pression le retrait partiel des services, ce qui fait du tort aux enfants, malgré le nombre limité de questions en suspens à la table de négociation.

Le gouvernement et le Conseil des associations d'employeurs ont continué de faire des offres raisonnables et élargies tout au long du processus de négociation, en ayant un seul intérêt en tête : conclure une entente qui veille à ce que les enfants restent en classe.

Par ailleurs, il est décourageant de constater que la FEEO a décidé de cibler plusieurs initiatives et ressources conçues pour améliorer la confiance et les connaissances des élèves en mathématiques. Les seules victimes de l'intensification des moyens employés sont les enfants. Étant donné qu'il y a un trop grand nombre d'élèves dans la province qui continuent d'avoir des difficultés en mathématiques, il est bien clair que cette action nuira aux élèves, dans la salle de classe et en dehors.

J'apporte mon soutien aux parents qui savent que l'action syndicale nuit à nos élèves, et nous ferons notre possible pour veiller à ce que les élèves restent en classe.

Comme je l'ai toujours dit, mon équipe de négociation est prête à négocier de bonne foi, 24 heures sur 24, pour conclure les ententes que méritent les élèves et les familles de l'Ontario. » 

                                                                             -30-

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Éducation et formation