Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Déclaration du ministre de l'Éducation au sujet du premier jour de la grève du zèle

Déclaration

Déclaration du ministre de l'Éducation au sujet du premier jour de la grève du zèle

Ministère de l'Éducation

TORONTO — Stephen Lecce, le ministre de l'Éducation, a publié aujourd'hui la déclaration suivante au sujet du premier jour de la grève du zèle :

« J'ai été clair : je veux conclure une entente qui permette aux élèves de cette province de rester en classe. Il est décevant de voir que la Fédération des enseignantes et des enseignants de l'élémentaire de l'Ontario (FEEO) et la Fédération des enseignantes-enseignants des écoles secondaires de l'Ontario (FEESO) ont décidé d'entamer une grève du zèle, qui ne fera que causer du tort aux enfants. Cette mesure qui entraîne le retrait partiel des services, notamment les soutiens en mathématiques et les bulletins scolaires, porte avant tout préjudice aux enfants.

Le gouvernement a été une force raisonnable et continue à la table de négociation, ayant comme seul objectif de conclure une entente qui offrira certitude et prévisibilité aux parents, aux élèves et aux éducateurs. L'entente négociée volontairement avec le SCFP l'a prouvé : nous pouvons atteindre le but que nous visons en collaborant de bonne foi, afin de veiller à ce que les enfants restent en classe.

Mon équipe de négociation se tient prête à négocier sérieusement et de bonne foi, 24 heures sur 24, pour conclure les ententes que méritent les élèves et les familles de l'Ontario. Une entente peut être conclue, mais pour cela, toutes les parties intéressées doivent se montrer raisonnables et équitables, et mettre l'intérêt des élèves au premier plan. » 

                                                                        -30-

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Éducation et formation