Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Déclaration du ministre de l'Éducation sur les moyens de pression de la FEESO

Déclaration

Déclaration du ministre de l'Éducation sur les moyens de pression de la FEESO

Ministère de l'Éducation

TORONTO — Aujourd'hui, Stephen Lecce, le ministre de l'Éducation, a publié la déclaration suivante en réponse à l'annonce de la Fédération des enseignantes-enseignants des écoles secondaires de l'Ontario (FEESO) concernant l'emploi de moyens de pression :

« Les leaders syndicaux ont fait clairement comprendre qu'ils entendent faire de nouveau grève à moins que nous acceptions l'augmentation de la rémunération qu'ils demandent, notamment des salaires et des avantages sociaux, qui se chiffre à 1,5 milliard de dollars répartis à l'échelle de la province. Nous respectons les enseignantes et les enseignants et nous reconnaissons leur dévouement envers les élèves. Cependant, les membres du personnel enseignant de la FEESO gagnent en moyenne 92 000 $ par an et représentent le deuxième groupe le mieux payé au pays.

Notre objectif est d'assurer la viabilité financière du système d'éducation. Depuis le début des négociations, nous avons été équitables et raisonnables, et nous avons tout fait pour que les élèves restent en classe.

Malgré cela, la FEESO multiplie les moyens de pression aux dépens de l'éducation de nos élèves, son but étant d'obtenir une rémunération plus élevée, des salaires plus élevés et des avantages sociaux encore meilleurs. Ceci est inacceptable pour les parents et les élèves de notre province.

Nous invitons la FEESO à mettre fin à ces moyens de pression, à rester à la table des négociations et à concentrer ses efforts sur les mesures à prendre pour améliorer l'apprentissage dans les salles de classe et non pour augmenter la rémunération de ses membres. »

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Éducation et formation