Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Le gouvernement soutient les parents et leurs enfants pendant les grèves syndicales dans les écoles

Communiqué

Le gouvernement soutient les parents et leurs enfants pendant les grèves syndicales dans les écoles

Le ministère de l’Éducation offre une aide financière aux parents dont les dépenses ont augmenté

Ministère de l'Éducation

TORONTO — Aujourd'hui, l'honorable Stephen Lecce, le ministre de l'Éducation, a annoncé le plan du gouvernement d'offrir aux parents une aide financière allant jusqu'à 60 $ par jour si les grèves syndicales entraînent la fermeture des écoles et des centres de garde d'enfants en milieu scolaire.

« Notre objectif a toujours été de conclure une entente négociée qui veille à ce que les enfants restent en classe, et c'est ce que nous avons réussi à faire à ce jour avec plusieurs partenaires syndicaux, a déclaré Stephen Lecce. Nous comprenons que les moyens de pression employés par les syndicats ont de réelles conséquences sur les familles et il semble que ces derniers s'attendent à ce que les familles ontariennes qui travaillent dur absorbent les coûts de leurs grèves cycliques. Alors que les syndicats imposent des conditions difficiles aux élèves et à leur famille, notre gouvernement prend des mesures proactives pour veiller à ce que les enfants continuent de bénéficier de services de garde, et à ce que les familles soient soutenues, au cas où les syndicats décideraient d'employer des moyens de pression additionnels dans leur lutte pour obtenir une meilleure rémunération et d'autres avantages. Le contraste est frappant. »

Un retrait total des services pourrait forcer les parents à prendre d'autres dispositions. De plus, une grève pourrait avoir des répercussions sur le fonctionnement des centres de services de garde à temps plein en milieu scolaire, les obligeant à fermer leurs portes en raison des moyens de pression employés par les syndicats.

En vue de pallier cette situation, le ministère de l'Éducation lance le Programme de soutien aux parents afin de veiller à ce que les centres de services de garde d'enfants et tous autres locaux sécuritaires soient aussi accessibles que possible pour les familles touchées par les grèves. Le Ministère fournit également un soutien aux parents dont les dépenses ont augmenté.

Les parents pourront recevoir une aide financière pour chaque jour d'école qu'un enfant manque en raison des interruptions de travail, ou pour chaque jour où les services de garde d'enfants ne sont pas disponibles en raison de la fermeture de l'école dans laquelle le centre est situé.

Les parents admissibles dont les enfants sont âgés de 12 ans ou moins (en 7e année), ou de 21 ans ou moins pour les jeunes ayant des besoins particuliers, pourraient recevoir les sommes suivantes :

  • 60 $ par jour pour chaque enfant de 0 à 6 ans qui n'est pas encore inscrit à l'école, mais qui fréquente un centre de services de garde en milieu scolaire qui doit fermer à cause de la grève
  • 40 $ par jour pour chaque enfant qui va à la maternelle ou au jardin d'enfants
  • 25 $ par jour pour chaque enfant qui est dans une année d'études comprise entre la 1re et la 7e année (inclusivement)
  • 40 $ par jour pour chaque enfant ayant des besoins particuliers qui fréquente une école élémentaire ou secondaire (de la maternelle à la 12e année)

L'aide financière pourrait être versée rétroactivement aux parents admissibles pour les aider à couvrir les coûts déjà engagés en raison des interruptions de travail qui ont eu lieu durant les négociations collectives actuelles de 2019-2020.

Pour obtenir des renseignements détaillés sur cette aide financière, visitez ontario.ca/SoutienAuxParents ou appelez l'InfoCentre du Programme de soutien aux parents au 888 444-3770.

« Notre gouvernement continuera de soutenir les parents et de leur offrir de la prévisibilité pendant cette période d'incertitude causée par les syndicats, a déclaré Jill Dunlop, la ministre associée déléguée au dossier de l'Enfance et à la Condition féminine. Nous mettrons toujours les familles et les enfants au premier plan. »

Faits en bref

  • Durant une grève, les programmes de garde d’enfants agréés, notamment les programmes avant et après l’école, seront autorisés à prolonger leurs heures d’ouverture, à demander un déménagement temporaire pour éviter les perturbations liées aux interruptions de travail et à demander d’accueillir un plus grand nombre d’enfants que le prévoit leur permis.
  • La province a de plus l’intention de permettre aux camps de jour d’accueillir des élèves d’âge scolaire sans que cela compte dans le calcul de leur limite maximale de 13 semaines par année.
  • Le Ministère envisage également de prendre d’autres mesures afin d’appuyer les élèves ayant des besoins particuliers pendant toute grève prolongée organisée par les fédérations d’enseignants et les syndicats des travailleurs en éducation.
  • Pour trouver des exploitants de programmes et services de garde d’enfants dans leur région, les parents peuvent utiliser l’outil pour trouver des services de garde d’enfants agréés.
  • Le 4 novembre 2019, une convention centrale a été ratifiée entre le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) et le Conseil des associations d’employeurs (CAE), avec l’accord du gouvernement de l’Ontario.
  • Le 10 décembre, le ministre Stephen Lecce a annoncé la conclusion d’une entente de principe avec l’Alliance des travailleuses et travailleurs en éducation de l’Ontario.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Éducation et formation