Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Déclaration du ministre de l'Éducation sur la continuation des moyens de pression de la FEESO

Déclaration

Déclaration du ministre de l'Éducation sur la continuation des moyens de pression de la FEESO

Ministère de l'Éducation

TORONTO — Aujourd'hui, Stephen Lecce, le ministre de l'Éducation, a fait la déclaration suivante en réponse à la décision de la FEESO de poursuivre ses moyens de pression :

« Nous voulons conclure une entente qui permet aux élèves de rester en classe. Les grèves menées par les syndicats d'enseignants ont coûté de nombreuses journées d'école à des millions d'élèves. Des journées que les élèves auraient pu consacrer à se préparer pour le test de mathématiques, à s'entraîner pour un match de hockey, à répéter pour participer à des concours de musique et à acquérir les compétences dont ils ont besoin pour réussir leur parcours éducatif et professionnel.

Alors que la FEESO demande une augmentation de la rémunération et des avantages sociaux représentant 1,5 milliard de dollars, nous choisissons de réaliser des investissements qui favoriseront l'épanouissement de nos enfants. Je préférerais réduire l'effectif des classes ou investir davantage en vue d'améliorer les résultats en mathématiques plutôt que de dépenser 600 millions de dollars (à l'échelle du secteur) pour augmenter des avantages sociaux déjà généreux. Avec plus de 80 cents par dollar alloués à la rémunération et une augmentation des dépenses de plus de 60 % depuis 2003, les contribuables et les parents s'attendent, à juste titre, à mieux et à plus pour nos élèves. Et nous sommes bien d'accord avec eux.

Depuis le début, nous nous tenons prêts à rencontrer les syndicats à la table de négociation afin de conclure une entente qui veille à ce que les élèves restent en salle de classe. »

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Éducation et formation