Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario protège les parents durant l'éclosion de COVID-19

Communiqué

L'Ontario protège les parents durant l'éclosion de COVID-19

La province empêche les exploitants de facturer des frais pendant la fermeture des centres de garde

Ministère de l'Éducation

TORONTO — Pendant l'épidémie de COVID-19, le gouvernement de l'Ontario empêche temporairement les centres de garde d'enfants de percevoir les paiements des parents, tout en veillant à ce que leurs places soient protégées. Les centres de garde, à l'exception de ceux qui accueillent les enfants des travailleurs de la santé et d'autres travailleurs de première ligne, ont reçu l'ordre de fermer pour contribuer à prévenir la propagation du virus et assurer la sécurité des enfants et du personnel des centres de garde.

Un décret d'urgence a été publié. Il interdit immédiatement aux exploitants de services de garde de facturer des frais aux parents lorsque les services de garde ne leur sont pas fournis. De plus, en vertu de ce décret, les parents ne peuvent pas perdre la place de leur enfant s'ils ne paient pas les frais de services de garde durant cette période. Cela permettra de fournir aux parents une aide bien nécessaire durant cette flambée épidémique.

« La COVID-19 a imposé de lourdes contraintes financières aux parents qui travaillent », a déclaré Stephen Lecce, ministre de l'Éducation. « Nous devons soutenir les parents qui voient leur revenu diminuer ou disparaître durant cette flambée de COVID‑19. »  

Le secteur des services de garde, tout comme de nombreux autres secteurs, subit de fortes pressions financières. Les fournisseurs de services de garde d'enfants peuvent présenter une demande d'aide aux entreprises et aux particuliers en vertu du Plan d'intervention économique du gouvernement fédéral.

« Nous défendons les intérêts des consommateurs et nous protégeons l'argent que les parents ont durement gagné en interdisant aux centres de services de garde de facturer des frais pour des services qu'ils ne fournissent pas », a affirmé le ministre Lecce. « Qu'il s'agisse de protéger la santé et la sécurité ou les emplois et le revenu, nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour que la province et sa population incroyablement résiliente se sortent de cette situation. » 

Le gouvernement de l'Ontario continuera de travailler en collaboration avec le secteur des services de garde d'enfants et ses partenaires fédéral, municipaux et des Premières Nations pour mettre sur pied un plan qui assure la viabilité du secteur durant cette flambée épidémique.

Faits en bref

  • Un décret d’urgence provincial a ordonné aux centres de services de garde d’enfants de fermer.
  • Certains centres de services de garde qui fournissent leurs services au personnel des soins de la santé et de première ligne et certains fournisseurs de services de garde en milieu familial (agréés ou non agréés) sont autorisés à rester ouverts.
  • Plus d'un million de demandes ont été reçues dans le cadre du Programme de soutien aux familles de l'Ontario. Cette simple demande en ligne accorde aux parents un paiement ponctuel de 200 $ pour chaque enfant âgé de 0 à 12 ans, ou de 250 $ pour les enfants de 21 ans ou moins ayant des besoins particuliers.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Éducation et formation