Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Le gouvernement de l'Ontario soutient les parents lors de la réouverture de l'économie

Communiqué

Le gouvernement de l'Ontario soutient les parents lors de la réouverture de l'économie

La province protège les services de garde pour aider les parents qui retournent au travail

Ministère de l'Éducation

TORONTO — Le gouvernement de l'Ontario protège les services de garde agréés de la province durant la flambée de COVID-19 en veillant à ce que les parents continuent d'avoir accès aux services de garde agréés locaux ainsi qu'aux centres pour l'enfant et la famille ON y va. Le gouvernement a annoncé un plan qui, en partenariat avec les administrations fédérale et municipale, fournit de l'aide aux fournisseurs de services de garde agréés afin de veiller à ce qu'ils restent viables et prêts à rouvrir lorsque les parents retourneront au travail. 

« Nous prenons des mesures pour protéger les places en services de garde locaux lorsque les parents retourneront au travail, a déclaré Stephen Lecce, le ministre de l'Éducation. Notre plan est centré sur deux objectifs : le premier est de faire économiser de l'argent aux parents en interdisant aux fournisseurs de services de garde de facturer des frais aux familles pendant la période de fermeture et le second est de protéger les places en services de garde dans toute la province afin que les familles puissent réintégrer le marché du travail en ayant la certitude que les centres locaux seront accessibles et sécuritaires. »

Le plan est axé sur la protection des places en services de garde et repose sur une approche ponctuelle qui inclut les mesures suivantes : 

  • une aide en matière de coûts d'exploitation fixes fournie aux services de garde et aux centres pour l'enfant et la famille ON y va admissibles tout en interdisant aux fournisseurs d'exiger des frais aux parents tant que le décret d'urgence est en vigueur;
  • un financement direct et rapide fourni par l'intermédiaire des gestionnaires de services municipaux aux centres qui reçoivent actuellement un financement;
  • une procédure de demande simple destinée aux services de garde qui ne bénéficient pas actuellement de financement provincial, leur permettant de présenter une demande directement au ministère de l'Éducation;
  • une directive demandant à tous les centres de garde d'enfants d'optimiser l'aide financière accordée au titre du Plan d'intervention économique du Canada pour répondre à la COVID‑19, y compris les coûts de dotation, rétroactivement compter du 15 mars 2020, en plus des subventions fédérales-provinciales pour le paiement des loyers;
  • la réduction des formalités administratives et la réalisation d'économies en dispensant du paiement des droits exigés pour les demandes, les renouvellements et les révisions des permis aux services de garde agréés;
  • la prolongation automatique des permis d'exploitation de services de garde qui ont expiré durant la période de situation d'urgence;
  • la protection du financement de base actuel fourni aux agences de services de garde agréés en milieu familial ainsi que du financement régulier et de l'augmentation salariale fournis aux fournisseurs de services de garde agréés en milieu familial qui sont restés ouverts durant la période de fermeture entraînée par la situation d'urgence.

Le plan du gouvernement bénéficie du soutien intégral de tous les paliers du gouvernement et veille à ce que tant le secteur que les places en services de garde desquels dépendent les familles demeurent disponibles dans les communautés urbaines et rurales de l'Ontario. 

Faits en bref

  • La province soutient les parents durant la flambée de COVID-19 en empêchant temporairement les fournisseurs de services de garde d’enfants d’exiger des frais des parents. Les centres de services de garde, à l’exception de ceux qui offrent des services d’urgence aux travailleurs de la santé et de première ligne, ont été obligés de fermer pour empêcher la propagation du virus et pour veiller à la sécurité des enfants et du personnel.
  • L’Ontario aide les parents à payer les coûts supplémentaires liés à la fermeture des écoles et des centres de services de garde durant la flambée de COVID-19 en fournissant un paiement ponctuel de 200 $ par enfant jusqu’à l’âge de 12 ans et de 250 $ par enfant ayant des besoins particuliers, y compris les enfants fréquentant des écoles privées.
  • L’Ontario compte plus de 5 500 centres de services de garde et 124 agences de services de garde agréés.
  • Pendant la période de fermeture des écoles, les conseils scolaires n’exigeront pas le paiement de loyers des centres de services de garde ni des centres pour l’enfant et la famille ON y va situés dans les écoles.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Éducation et formation